En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Brendan Smialowski / AFP
Et ça continue...

Etats-Unis : la Maison Blanche assure que le Kremlin représente toujours une "menace" pour la démocratie américaine

Publié le 18 juillet 2018
Suite à de nouveau propos polémiques tenus par Donald Trump ce matin, la Maison Blanche a affirmé que la Russie représentait toujours une "menace" pour la démocratie américaine.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Suite à de nouveau propos polémiques tenus par Donald Trump ce matin, la Maison Blanche a affirmé que la Russie représentait toujours une "menace" pour la démocratie américaine.

De mauvaises intéprétations en mauvaises interprétations. Hier, c'était les propos tenus par Donald Trump sur l'absence d'ingérence russe dans la campagne présidentielle de 2016 qui avaient été mal interprétés. Le président américain avait assuré avoir fait un lapsus lorsqu'il avait dit, face à la presse réunie à Helsinki (pour son premier sommet bilatéral avec Vladimir Poutine), que la Russie ne s'était absolument pas ingérée dans la denrière campagne présidentielle américaine. 

Aujourd'hui, à des journalistes qui lui demandaient si la Russie représentait toujours une "menace" pour la démocratie américaine , le locataire de la Maison Blanche a déclaré que "non". Encore des propos mal interprétés selon sa porte-parole Sarah Sanders. Pendant le "press-briefing" elle a assuré qu'elle avait parlé au président et que sa réponse avait été mal comprise, puisque selon elle, "il ne répondait pas à la question" posée par les journalistes. 

Elle a ensuite ajouté que "le président et son administration travaillent dur pour s'assurer que la Russie ne puisse interférer dans nos élections comme ils l'ont fait dans le passé" afin de conclure "nous pensons que la menace existe toujours". 

Vu sur : Lu sur Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

L'arrivée du Pape François et la fin d'une Eglise dogmatique

05.

Qui a dit « j’ai une intolérance aux homards, je n’aime pas le caviar, le champagne me donne mal à la tête » ?

06.

Pourquoi l’euro pourrait bien être le prochain dommage collatéral de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

07.

Après l’annonce de la mort d’Hamza Ben Laden, de hauts responsables d’Al-Qaida réapparaissent

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

04.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

05.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

06.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

01.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

02.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

05.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
eva
- 19/07/2018 - 12:12
amsallem
Vangog bravo , ça me fait plaisir de vous lire. Enfin quelqu'un d'éclairé .
Anouman
- 19/07/2018 - 11:59
Trump
Le problème de Trump c'est qu'il a un parti qui ne le soutient pas sur le sujet de la Russie. Alors il lance des idées et voit comment ça réagit.
aristide41
- 19/07/2018 - 11:33
La photo parle d'elle même
la porte parole de la Maison Blanche est en panique ou complètement désespérée, Vangog d'accord avec vous. Trump commence par taper du poing sur la table et puis, se rendant compte qu'il a merdé,se couche lamentablement. Cette façon de faire marche une fois puis échoue ensuite.