En direct
Best of
Best Of
En direct
© CHRIS J RATCLIFFE / AFP
Empoisonnement
Grande-Bretagne : l'homme empoisonné au Novitchok est désormais dans un "état grave mais stable"
Publié le 11 juillet 2018
Le britannique empoisonné au Novitchok -argent innervant- en juin dernier "n'est plus dans un état critique" a fait savoir ce mercredi l'hôpital de Salisbury où il est soigné.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le britannique empoisonné au Novitchok -argent innervant- en juin dernier "n'est plus dans un état critique" a fait savoir ce mercredi l'hôpital de Salisbury où il est soigné.

L'hôpital de Salisbury où est soigné Charlie Rowley depuis le 30 juin dernier, a fait savoir que l'homme de 44 ans empoisonné au Novitchok n'était "plus dans un état critique". 

Une responsable de l'établissement a déclaré ce matin dans un communiqué, que le britannique était désormais dans un état "grave mais stable". Tout en précisant qu'il avait repris connaissance cette nuit, Lorna Wilkinson a ajouté que Charlie Rowley "avait fait des progrès supplémentaires dans la nuit" et que bien qu'il lui reste du chemin à parcourir, le personnel hospitalier était optimiste quant à ses progrès futurs.

Dans un communiqué distinct, la police britannique a quant elle déclaré avoir pu rapidement s'entrenir avec l'homme de 44 ans et qu'elle "prévoyait de lui parler à nouveau dans les jours à venir".

Dimanche, le décès de la compagne de Charlie Rowley, Dawn Sturgess, avait provoqué l'ouverture d'une enquête pour meurtre. La police, dont la principale hypothèse est que la contamination du couple est lié à la tentative d'empoisonnement de Sergueï Skripal et de sa fille en février dernier, cherche désormais à déterminer "où et quand" Charlie Rowley et Dawn Sturgess auraient manipulé un objet contaminé.

Vu sur : Lu sur Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
04.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
05.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
06.
Emploi record et hausse des salaires au Royaume-Uni... Mais que se passe-t-il à 9 jours du Brexit ?
07.
Electricité : le record de production par les éoliennes battu le 14 mars est un faux espoir
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
04.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
05.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
06.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires