En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"

02.

Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

05.

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

06.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

07.

Boualem Sansal alerte sur la guérilla islamiste qui nous menace, le recteur de la mosquée de Paris sur l’entrisme des radicaux; Bertrand cherche à s’attirer les bonnes grâces de Sarkozy, Bayrou ménage Le Maire; Le Drian organise les macronistes de gauche

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
light > Culture
Enchères
Une oeuvre de Banksy parodiant Monet a été vendue 8,5 millions d'euros chez Sotheby's à Londres
il y a 8 heures 46 sec
pépites > Santé
46 millions de personnes concernées
Covid-19 : Jean Castex annonce l'instauration du couvre-feu pour 38 nouveaux départements et la Polynésie dès samedi
il y a 9 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Man Ray et la mode" : quand un photographe surréaliste magnifie les femmes... Une exposition d'une suprême élégance

il y a 10 heures 2 min
pépites > International
Réformes attendues
Liban : Saad Hariri a été officiellement désigné Premier ministre
il y a 11 heures 33 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Boualem Sansal alerte sur la guérilla islamiste qui nous menace, le recteur de la mosquée de Paris sur l’entrisme des radicaux; Bertrand cherche à s’attirer les bonnes grâces de Sarkozy, Bayrou ménage Le Maire; Le Drian organise les macronistes de gauche
il y a 12 heures 57 min
décryptage > France
Séparatisme

Les impensés de l’attentat terroriste de Conflans

il y a 14 heures 55 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19 : l’Allemagne investit massivement dans un plan de ventilation et la France serait bien inspirée de l’imiter

il y a 15 heures 31 min
pépite vidéo > France
"Réparer la France"
Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"
il y a 16 heures 19 min
décryptage > International
Conflit au Haut-Karabagh

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

il y a 17 heures 40 min
décryptage > Société
Islam vaincra !

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

il y a 18 heures 4 min
pépites > Politique
Calendrier électoral
François Bayrou, haut-commissaire au Plan, est favorable à un report des élections régionales
il y a 8 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Féministe pour Homme" de Noémie de Lattre : rira bien qui rira la dernière

il y a 9 heures 40 min
pépites > International
Tensions
Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"
il y a 11 heures 4 min
pépite vidéo > Politique
Idéologie
Jean-Michel Blanquer : "Ce qu'on appelle l'islamo-gauchisme fait des ravages"
il y a 12 heures 21 min
décryptage > International
Campagne électorale

Election présidentielle en Côte d’Ivoire : ne pas rejouer les luttes du passé

il y a 14 heures 39 min
décryptage > Politique
A l’Ouest, rien de nouveau

Le terrorisme fait-il encore bouger les lignes chez les électeurs ?

il y a 15 heures 20 min
décryptage > High-tech
Menace incontrôlable en vue ?

Ces deepfakes de photos de (vraies) femmes nues que des bots génèrent à la chaîne

il y a 15 heures 40 min
décryptage > Société
Lutte contre le séparatisme

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

il y a 17 heures 3 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Dissolution des organisations salafistes : le temps des actes

il y a 17 heures 59 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Syndicats et patronat main dans la main pour s’opposer au gouvernement

il y a 18 heures 8 min
© MEHDI FEDOUACH / AFP
© MEHDI FEDOUACH / AFP
Scandale environnemental ?

Dépakine : Sanofi suspend sa production à l'usine de Mourenx

Publié le 10 juillet 2018
Sanofi a décidé d'arrêter la production sur le site de Mourenx après la publication des mesures de rejets de substances toxiques, bien au-delà de la norme autorisée.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sanofi a décidé d'arrêter la production sur le site de Mourenx après la publication des mesures de rejets de substances toxiques, bien au-delà de la norme autorisée.
 

Les révélations de l'association France Nature Environnement ont fait évoluer la position du laboratoire Sanofi. 

Sanofi a décidé "l'arrêt de la production de son site de Mourenx". L'usine fabrique notamment de la Dépakine. 
 
Des rejets de matières dangereuses à des taux bien supérieurs aux seuils autorisés ont été constatés dans cette affaire. L'association France Nature Environnement a dévoilé lundi que des rejets de "matières dangereuses à des taux astronomiques" avaient été relevés sur le site de Sanofi à Mourenx. 
 
La rédaction de Mediapart a dévoilé que cette pollution atmosphérique avec des solvants chimiques potentiellement cancérogènes était connue depuis des mois. 
 
Le Gouvernement va attendre que "toutes les conditions en matière d'émissions et d'absences de risques pour les salariés et les riverains [soient] réunies pour […] autoriser une reprise de l'activité du site".  
 
Selon l'association France Nature Environnement, Sanofi aurait mis trop de temps à réagir. Un premier rapport d'inspection des installations classées pour la protection de l'environnement (ICPE) avait été réalisé en septembre 2017. Une période de six mois se serait écoulée durant laquelle Sanofi "continuait à polluer massivement l'air". L'association réclame "la prise en compte du caractère cancérogène, mutagène et reprotoxique des rejets de l'usine dans les inspections".
 
Une nouvelle inspection effectuée en avril 2018 a révélé une nouvelle "situation de dépassement inacceptable des normes de rejets pour plusieurs composés organiques volatils et notamment pour le bromopropane", selon des précisions des ministères de la Santé et de la Transition écologique. Selon les autorités, "ces dépassements ne présentaient pas de dangers pour les riverains à court terme". 
 
Sanofi a été mis en demeure de se mettre en conformité sous 3 mois. L'usine de Mourenx est sous le coup d'une procédure au sujet de rejets dans l'environnement de valproate de sodium. Cet élément est un principe actif de la Dépakine. L'ANSM, l'Anses et l'Ineris vont rendre le 12 juillet prochain les résultats de leur évaluation des données transmises par Sanofi concernant l'impact sur la santé humaine.    
 
Sanofi ne pourra pas rouvrir le site de Mourenx dans les Pyrénées-Atlantiques tant qu'il ne sera pas en conformité en matière de rejets toxiques. Selon des précisions de Libération, les rejets polluants dépasseraient 7 000 fois les normes et jusqu'à 190 000 pour le bromopropane.   
 
La Dépakine était déjà au cœur d'un scandale sanitaire majeur. Cet anti-épileptique est accusé d'avoir provoqué des malformations et des troubles mentaux pour les cas de milliers d'enfants dont la mère prenait ce médicament alors qu'elle était enceinte.   
 
Sa production se retrouve actuellement au cœur d'une vive inquiétude environnementale.  
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires