En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© Fred DUFOUR / POOL / AFP
Auto-congratulations
Edouard Philippe vante ses réformes économiques et la "ténacité" du gouvernement
Publié le 07 juillet 2018
Le Premier ministre s'est exprimé lors des Rencontres économiques d'Aix-en-Provence.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Premier ministre s'est exprimé lors des Rencontres économiques d'Aix-en-Provence.

Edouard Philippe était ce samedi à Aix-en-Provence, à l'occasion des 18è rencontres économiques organisées par le cercle des économistes. Invité d'honneur, il a profité d'un débat intitulé "comment choisir le monde qui vient ?" pour expliquer son intention de vouloir gagner la "course contre la montre face à la colère" des citoyens. "Dans ce monde qui est marqué à son commencement par la colère, ce qui paye in fine, ce qui assure et la gloire et le succès, c'est la ténacité", a-t-il souligné. "Le monde qui vient est un monde dangereux pas seulement sur le mode de la remise en cause du multilatéralisme et des guerres économiques. C'est aussi un monde dangereux tout court. Et dans un monde dangereux tout court, il est préférable d'être stable sur ses appuis et préparé", a-t-il ajouté.

Pour éteindre la colère "potentiellement dévastatrice" qui monte, le Premier ministre estime qu'il faut "regarder avec lucidité la situation du pays telle qu'elle est". "C'est un pays dans lequel depuis très longtemps, il y a eu une forme de renoncement à prendre des décisions parfois difficiles à assumer, parfois difficiles à expliquer".

Alors que le modèle français est "extrêmement ambitieux en termes de solidarité", on ne "peut pas dire que les effets et l'efficacité sont au rendez-vous", a-t-il dit, avant de citer notamment "une école qui ne fonctionne pas comme elle devrait fonctionner", d'où "la division par deux des classes de CP et CE1".  Edouard Philippe a ainsi justifié les réformes du gouvernement, destinées selon lui à faire de la France le pays "le plus compétitif et le plus attractif" d'Europe. 

Vu sur : Lu dans le JDD
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pourquoi l’incendie de Notre-Dame oblige Emmanuel Macron à revoir sa copie
02.
Public voit un nouvel homme dans la vie de Laeticia Hallyday; Angelina Jolie veut récupérer le sien; Brigitte Macron au chevet de l’AVC de Line Renaud; Ségolène Royal & François Hollande bientôt mamie-papy; Louis Sarkozy accouche d’une ligne de mocassins
03.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
04.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
05.
Cette fâcheuse addiction du monde contemporain à la pornographie émotionnelle
06.
Notre-Dame de Paris : l'entreprise en charge des travaux impliquée dans un autre départ de feu récent
07.
Notre-Dame et Gilets jaunes : le week-end à hauts risques d'Emmanuel Macron
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
04.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ciara
- 08/07/2018 - 15:45
auto satisfaction
Pauvre Philippe !
Qu'êtes vous allé faire dans cette galère , Condamné que vous êtes à vous octroyer vous même vos satisfécits ?
La place de premier ministre est certes dangereuse, mais là .........la marge de manoeuvre est ridiculement faible .
Patrick LOUVET
- 08/07/2018 - 08:38
Auquel j'ajouterais immodestie accentué
en plus chevielle qui enfle
clclo
- 08/07/2018 - 08:02
imposture
micro reformes et obstination plutot