En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© JIJI PRESS / AFP
23 ans plus tard
Japon : l’ex-gourou de la secte Aum a été exécuté
Publié le 07 juillet 2018
Shoko Asahara et six anciens membres de la secte Aum, responsable de l'attentat au gaz sarin dans le métro de Tokyo en 1995, ont été exécutés ce vendredi.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Shoko Asahara et six anciens membres de la secte Aum, responsable de l'attentat au gaz sarin dans le métro de Tokyo en 1995, ont été exécutés ce vendredi.

C'est la fin d'un feuilleton judiciaire de plus de vingt ans. Ce vendredi, Shoko Asahara, l’ex-gourou fondateur de la secte Aum, a été pendu ce vendredi matin, avec six autres complices. L'information a été annoncée par la ministre de la Justice, Yoko Kamikawa, lors d'une conférence de presse. Les sept condamnés ont été exécutés pour leur responsabilité dans l'attaque au gaz sarin dans le métro de Tokyo en mars 1995, qui avait fait 13 morts.

Arrêté en mai 1995, Shoko Asahara (de son vrai nom Chizuo Matsumoto), avait été condamné à mort en 2004, au terme d'un procès qui avait duré 8 ans. Sa sentence de peine capitale avait été confirmée en 2006. Il attendait depuis dans les couloirs de la mort avec 12 complices impliqués dans cet attentat. 190 autres membres de la secte avaient également été condamnés à diverses sentences dans cet attentat, le pire qu'ait connu le Japon. 

Le 20 mars 1995, selon un procédé très réfléchi, plusieurs membres de l'organisation occulte Aum Vérité suprême, créée par Shoko Asahara, avaient, lors de cinq attaques coordonnées, percé des poches de sarin sous forme liquide avec la pointe d'un parapluie, laissant le gaz s'évaporer dans les cinq rames de métro bondées à l'heure de pointe (8 heures du matin).

Suite à cette exécution, plusieurs membres des familles des victimes ont réagi: "Il a fallu 23 ans depuis l'attentat pour que cette sanction soit exécutée, malheureusement, les parents de mon mari, tué dans l'attentat, sont décédés avant", a déploré pour la chaîne publique NHK Shizue Takahashi, l'épouse d'un employé de gare mort dans l'attentat et présidente d'une association de victimes.

Certains regrettent néanmoins que l'exécution du gourou et des six de ses disciples ne met pas fin à une enquête où demeurent de nombreuses zones d'ombre. Tout au long de son procès, Shoko Asahara était resté muet. 

Vu sur : Lu sur France 24
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pourquoi l’incendie de Notre-Dame oblige Emmanuel Macron à revoir sa copie
02.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
03.
Public voit un nouvel homme dans la vie de Laeticia Hallyday; Angelina Jolie veut récupérer le sien; Brigitte Macron au chevet de l’AVC de Line Renaud; Ségolène Royal & François Hollande bientôt mamie-papy; Louis Sarkozy accouche d’une ligne de mocassins
04.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
05.
Notre-Dame de Paris : l'entreprise en charge des travaux impliquée dans un autre départ de feu récent
06.
Notre-Dame et Gilets jaunes : le week-end à hauts risques d'Emmanuel Macron
07.
Le nouveau parti du Brexit de Nigel Farage prend la tête des sondages pour les Européennes au Royaume-Uni
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
04.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Beredan
- 09/07/2018 - 09:46
Bravo les nippons !
Mieux vaut tard que jamais .