En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© TASOS KATOPODIS / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Pression américaine
Iran: Rudy Giuliani prédit un changement de régime à la suite des nouvelles sanctions économiques
Publié le 30 juin 2018
L’ancien maire de New York, Rudy Giuliani, a indiqué, auprès de Reuters, que Donald Trump allait asphyxier les "ayatollahs dictateurs" de l'Iran grâce aux nouvelles sanctions imposées au régime de Téhéran.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’ancien maire de New York, Rudy Giuliani, a indiqué, auprès de Reuters, que Donald Trump allait asphyxier les "ayatollahs dictateurs" de l'Iran grâce aux nouvelles sanctions imposées au régime de Téhéran.

Rudy Giuliani, l’avocat personnel du président américain et ancien maire de New York, s’est exprimé sur l'Iran en marge d’un meeting en France, ce samedi 30 juin, selon des informations de Reuters : 

"Nous pouvons désormais raisonnablement penser que nous allons voir la fin du régime en Iran. Quand les plus grandes puissances économiques arrêtent de faire des affaires avec vous, vous vous écroulez. Et les sanctions ne vont faire qu'augmenter."
 
Les Etats-Unis imposent effectivement de nouvelles sanctions à la République islamique à la suite du retrait de Washington de l'accord de juillet 2015 sur le nucléaire iranien. 
 
Rudy Giuliani participait, près de Paris, à une conférence du Conseil national de la résistance de l'Iran (CNRI). Ce groupe d'opposants au régime de Téhéran est basé dans la capitale française. Lors de cette même conférence l'an dernier, John Bolton, nommé en avril dernier conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump, avait assuré au CNRI qu'il dirigerait l'Iran avant 2019.
 
Les pays européens - qui avaient signé en 2015 un accord avec les Etats-Unis, la Russie et la Chine – sont en revanche toujours attachés à l'accord. Selon les puissances européennes, dont la France, cet accord est utile afin d’empêcher l'Iran de se doter d’armes nucléaires. 
 
Selon Rudy Giuliani, les Européens devraient "avoir honte" de leur choix. 
 
Ce samedi, à Villepinte, Maryam Rajavi, à la tête du CNRI, a déclaré à des journalistes que la possibilité d'un changement de régime en Iran était "à portée de main" :
 
"La roue du changement commence à tourner".
 
Les sanctions économiques décidées par Donald Trump contre l'Iran ont pour but de liguer le peuple iranien contre le gouvernement de Téhéran, considère pour sa part le guide suprême de la Révolution iranienne, l'ayatollah Ali Khamenei. 
 
"Six présidents américains avant lui ont essayé d'y parvenir mais ont été contraints de renoncer".
 
Le pays est durement touché par les sanctions économiques, le cours de la monnaie (le rial iranien) s’est effondré et les commerçants du Grand Bazar de Téhéran ont même récemment fait grève. 
 
Vu sur : Lu sur Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires