En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

02.

Et le vilain petit secret des athlètes des épreuves d'ultra-endurance n'est pas de savoir mieux supporter la douleur

03.

La dette européenne s’arrache comme des petits pains. Mais il y a une très mauvaise nouvelle derrière la bonne

04.

La Corée du nord craint que des nuages de sable venant de Chine ne soient porteurs du coronavirus

05.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

06.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

07.

Etrangers fichés S : vers un Guantanamo à la française ?

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

05.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

04.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

05.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

ça vient d'être publié
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 1 heure 16 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit
il y a 1 heure 31 min
décryptage > Education
Témoignages

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

il y a 1 heure 46 min
décryptage > International
A l’insu de son plein gré ou non

Donald Trump a un bilan majeur en matière de politique étrangère et voilà pourquoi

il y a 2 heures 8 sec
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Oubliez astéroïdes et guerres nucléaires : au XXIe siècle, le principal danger pour l'humanité est les pandémies et maladies infectieuses

il y a 2 heures 38 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment l'idéologie du droit à la différence a fait basculer les banlieues dans le ressentiment identitaire et racial

il y a 2 heures 42 min
décryptage > Politique
On y pense à l’Elysée

Etrangers fichés S : vers un Guantanamo à la française ?

il y a 2 heures 46 min
décryptage > Economie
Phénoménale dette

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

il y a 2 heures 47 min
light > Politique
"Make America Great Again"
L'expert en sécurité Victor Gevers serait parvenu à se connecter au compte Twitter de Donald Trump en devinant son mot de passe
il y a 16 heures 37 min
pépites > Société
Extension
Congé paternité : l'Assemblée nationale vote le passage à 28 jours
il y a 17 heures 33 min
décryptage > Education
D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

il y a 1 heure 23 min
décryptage > Santé
Danger

Notre cerveau préfère les histoires qui finissent bien, nous devrions pourtant nous en méfier

il y a 1 heure 34 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite
il y a 1 heure 56 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

L’influence de la fonction publique et des fonctionnaires sur la vie politique : aux racines d'un mal français

il y a 2 heures 34 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Conseil à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

il y a 2 heures 41 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’Occident : un coupable idéal aux yeux de la pensée décoloniale

il y a 2 heures 45 min
décryptage > Economie
L'impossible Budget 2021

Récession Covid : le grand écart s'accentue entre ceux qui vont bien et ceux qui coulent

il y a 2 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Sublime royaume" de Yaa Gyasi : de la relation mère-fille entre science et spiritualité, un roman qui ne peut laisser indifférent

il y a 15 heures 38 min
pépites > Santé
IHU Mediterranée
Covid-19 : l’Agence du médicament refuse d’autoriser massivement l’hydroxychloroquine
il y a 17 heures 12 min
pépites > Politique
Nouvelles mesures
Jean Castex intensifie la lutte contre la haine en ligne avec le renforcement de la plateforme Pharos et de nouvelles sanctions
il y a 19 heures 28 min
© ATTA KENARE / AFP
© ATTA KENARE / AFP
Crise du rial

Iran : grève des commerçants du Grand Bazar et troubles dans les rues de Téhéran contre les difficultés économiques

Publié le 25 juin 2018
Le Grand Bazar de Téhéran était en grève ce lundi 25 juin. Les commerçants ont manifesté dans les rues afin de protester contre la crise économique et la chute de la monnaie iranienne, le rial.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Grand Bazar de Téhéran était en grève ce lundi 25 juin. Les commerçants ont manifesté dans les rues afin de protester contre la crise économique et la chute de la monnaie iranienne, le rial.

Les rues de Téhéran ont été envahies par les manifestants ce lundi. Les commerçants du Grand Bazar de la ville ont fermé leurs échoppes. Ce contretemps intervient dans un mouvement de protestation contre la dépréciation continue de la monnaie iranienne. 

Le chef du conseil central d'administration du Bazar de Téhéran, Isna Abdollah Esfiandari, s'est exprimé sur cette crise auprès de l'AFP. Selon lui, les marchands "protestent contre le taux de change élevé, la fluctuation des devises étrangères [...] le blocage des marchandises à la douane et le manque de critères clairs pour le dédouanement, et le fait que, dans ces conditions, ils ne peuvent pas prendre de décisions, ni vendre leurs biens. Les exigences des commerçants du Bazar sont légitimes, ils veulent que la situation du marché des changes soit clarifiée une fois pour toutes. Nous espérons que l'on va se pencher sur leurs problèmes et que demain [mardi], le Bazar pourra retrouver une activité normale".
 
La monnaie iranienne, le rial, a perdu près de 50% de sa valeur en six mois. Un dollar s'échange autour de 85 000 rials sur le marché parallèle. Les clients ont deserté les magasins à cause de la hausse impressionnante des prix. 
 
Dans ce climat de tension, des échauffourées ont éclaté en milieu d'après-midi entre des dizaines de jeunes et les forces de l'ordre dans le centre de la capitale. Ces incidents sont intervenus dans la zone près du Parlement. Des policiers anti-émeute ont utilisé des gaz lacrymogènes au croisement des avenues Ferdowsi et Jomhouri, dans le centre de Téhéran. Ils ripostaient à des jets de pierres et de différents projectiles devant des dizaines de jeunes. Les manifestants se sont dispersés lors de l'action des policiers. 
 
Le match Iran – Portugal de ce soir, dans le cadre de la Coupe du monde, pourrait également avoir une influence sur la jeunesse iranienne. La soirée pourrait être émaillée par de nombreux incidents en cas de lourde défaite et d'élimination de l'équipe d'Iran. La rencontre sera diffusée depuis le stade d'Azadi de Téhéran. Les femmes  iraniennes peuvent d'ailleurs à nouveau assister à la retransmission depuis le stade de Téhéran. Le régime a fait le choix de l'ouverture dans le cadre de cette compétition organisée cette année en Russie. 
 
Les autorités estiment que les sanctions américaines sont responsables de cette situation. Les autorités ont multiplié les appels à l'unité face à ce qui est considéré comme une guerre économique initiée par Washington contre l'Iran.  
 

Strike in #Qeshm Island bazar, southern #Iran, important economic and tourism hub in the Persian Gulf pic.twitter.com/wNN3Oj3bjn

— ERSHAD ALIJANI (@ErshadAlijani) 25 juin 2018

Tear gas fired close to #Iran parliament complex, financial crisis triggered a new wave of protests and strikesas well-mostly by small business owners- in #Tehran pic.twitter.com/HdOpWCRyM4

— ERSHAD ALIJANI (@ErshadAlijani) 25 juin 2018
Vu sur : Lu sur France 24
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 26/06/2018 - 13:59
@l’enclume Harley délocalise « ses fabrications »???...
Non! Il délocalise uniquement la production qui sera vendue en UE, ce qui aurait du être réalisé depuis longtemps, afin de combattre dumping fiscal et environnemental. Les conséquences de la politique de Donald sont bénéfiques à tous, et c’est l’inverse de la mondialisation à la Soros-Goldmann-Sachs...kaput!
l'enclume
- 26/06/2018 - 10:50
Tu l'as dit bouffi,
vangog - 25/06/2018 - Trump a gagné ???? Le société qui fabrique les Harley Davidson a décidé de délocaliser ses fabrications afin de ne pas subir les augmentations des taxes douanières européennes qui passent de :6% à 31%. Comme par hasard la principale usine Harley, se trouve dans l'état du président du sénat, un républicains pur et dur
Doulou
- 26/06/2018 - 09:20
Marie
Mais voyons notre macron est en guerre contre l'unilatéralisme de Trump (au G7 il se voyait à 6 contre un) et pour le respect religieux des accords signés avec l'Iran. Il dit même avec une profonde sagesse: mieux vaut un mauvais accord que pas d'accord du tout. Mogherini doit être dans tous ses états, elle qui comme la lady Ashton faisait des mamours, radieuse, souriante, ravie, épanouie dans les bras des dirigeants iraniens.