En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

« Cherche professeur pour remplacer Samuel Paty »

05.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

06.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

07.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

05.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

06.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

05.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

06.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

ça vient d'être publié
décryptage > Consommation
Magie de Noël

Réveillons de fin d’année : petits conseils pour bien anticiper les plaisirs que vous pourrez vous autoriser sans vous ruiner la silhouette

il y a 7 min 9 sec
décryptage > Santé
Rempart pour endiguer l'épidémie

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

il y a 44 min 59 sec
décryptage > France
Nuit et Brouillard

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

il y a 1 heure 14 min
décryptage > Economie
Nouveau monde

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

il y a 2 heures 22 min
décryptage > Politique
Fractures émotionnelles

La colère et la peur dominent les émotions des Français concernant l’état du pays. Mais ceux qui les ressentent ne sont pas du tout les mêmes

il y a 2 heures 53 min
décryptage > France
Débat public

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

il y a 3 heures 15 min
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 16 heures 24 min
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 17 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes de fer, elles ont incarné la saga Wendel" de Alain Missoffe et Philippe Franchini : de la Révolution à la Ve République, portraits de quinze femmes d'exception au cœur d'une dynastie prestigieuse. Un récit captivant

il y a 17 heures 48 min
pépites > Santé
Espoir contre la pandémie
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce qu'il envisage une campagne de vaccination grand public « entre avril et juin »
il y a 19 heures 58 min
pépites > Santé
Coronavirus
MHRA, l'agence de santé britannique, autorise l'utilisation du vaccin Pfizer/BioNtech : les premières vaccinations pourraient commencer la semaine prochaine dans les maisons de retraite
il y a 21 min 4 sec
pépites > Finance
Scandale
Faillite Wirecard : l'APAS, le régulateur allemand des firmes d'audit estime qu'Ernst & Young (EY, géant de l'audit) savait que son audit de 2017 était inexact
il y a 1 heure 13 min
pépite vidéo > Politique
Premier ministre
Crise sanitaire, loi « sécurité globale », ski à l’étranger: retrouvez l’entretien de Jean Castex sur RMC et BFMTV
il y a 1 heure 44 min
pépites > Santé
Vacances
Isolement de 7 jours au retour pour les Français qui sont partis faire du ski en Suisse ou en Espagne
il y a 2 heures 28 min
décryptage > Politique
Occupation de temps de cerveau disponible

La démocratie, malade du syndrome Darmanin ?

il y a 3 heures 1 min
décryptage > Economie
Atantico Business

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

il y a 3 heures 52 min
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 16 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Grande épreuve" de Etienne de Montety : Grand Prix du roman de l'Académie Française 2020 - Une religion chasse l’autre… Inspirée par l’assassinat du père Hamel

il y a 17 heures 34 min
pépites > France
Effet boule de neige
Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger
il y a 18 heures 30 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne à Trèves
il y a 20 heures 31 min
© EITAN ABRAMOVICH / AFP
© EITAN ABRAMOVICH / AFP
Divisés

Royaume-Uni : Boris Johnson insiste pour que Theresa May se dirige vers un "Brexit complet"

Publié le 23 juin 2018
Le ministre britannique des Affaires étrangères demande à Theresa May de refuser un accord qui laisserait le pays "a moitié dans et à moitié hors" de l'Union européenne.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le ministre britannique des Affaires étrangères demande à Theresa May de refuser un accord qui laisserait le pays "a moitié dans et à moitié hors" de l'Union européenne.

Deux ans après le referendum sur le Brexit, le gouvernement britannique peine à parler d'une même voix face à l'Union européenne. Ce samedi, la sortie la plus remarquée est celle du ministre des Affaires étrangères du royaume, Boris Johnson, qui dans une tribune publiée par The Sun défend l'idée d'un "Brexit complet".

Dans ce texte, il met en garde la première ministre Theresa May sur la nécessité de refuser un accord qui laisserait le pays "a moitié dans et à moitié hors" de l'UE, "contraint d'obéir aux règles européennes". Boris Johnson a affirmé qu'il ne voulait pas d'un accord de sortie "doux, fragile, et infiniment long", et défendu un "Brexit complet

 A quelques jours d'un sommet européen à Bruxelles, l'inquiétude augmente concernant l'avancée des discussions car Theresa May, qui ne dispose que d’une petite majorité à Westminster, n’a cessé de repousser l’heure de décisions qui risquent de faire éclater son gouvernement et d’entraîner sa chute. Or, le temps presse : la rupture est prévue pour mars 2019.

Le ministre du Commerce international, Liam Fox, a de son côté déclaré sur la BBC : "Je pense qu'il ne serait pas prudent pour nos partenaires dans ces négociations de penser que notre Première ministre bluffe. Elle a toujours affirmé qu'aucun accord valait mieux qu'un mauvais accord".

Une position jusqu'au-boutiste qui a provoqué la colère du directeur général de Siemens au Royaume-Uni, Jürgen Maier, qui a jugé vendredi sur la BBC que "ce dont nous avons besoin maintenant est de travailler avec nos partenaires européens et trouver une solution pour un Brexit pragmatique qui fonctionne pour les deux parties."

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
gerint
- 25/06/2018 - 08:44
Les USA ont des côtés très intéressants
et en Europe nous sommes totalement sous leur dépendance: Google, Facebook, Apple, Microsoft, GPS, le web lui-même.... Mais ils ont carrément impérialistes et ont complètement jugulé les peuples Européens par le biais de l'UE et de l'OTAN qui lui-même n'a pas que des désavantages. Mais cette soumission ou plutôt ce forçage des peuples, qui n'ont pas encore disparu, à subir un melting-pot qu'ils n'ont pas voulu finit par entraîner des fêlures et bientôt risque de dégénérer en communautarismes violents et guerres civiles.
gerint
- 25/06/2018 - 08:37
@Benvoyons
A mes yeux ert pas qu'aux miens, l'UE est une élaboration américaine et non européenne. Les USA ne l'ont pas conçue pour devenir un rival, mais pour être un marché et pour un terrain destiné à contenir l'URSS à l'époque. Il s'agissait d'anéantir toute résurgence de nationalisme puissant et impérialiste pouvant éventuellement faire surgir un adversaire sérieux comme l'Allemagne avant la guerre. Ce fut bien fait. L'UE n'a jamais été voulue pour fonctionner comme une grande puissance politique comme cela peut se produire au niveau d'une nation. de là le monde financier et industriel a dicté les règles, pas les peuples qui ont été carrément trompés (et cette tromperie est une prescription qu'on lit dans certains textes officiels déclassés) et devaient l'être jusqu'à ce que le processus soit jugé irréversible avec notamment une monnaie unique. S'est installée aux commandes de l'UE toute une mafia, c'est bien ainsi qu'on doit nommer toute cette clique, qui tourne au gré des intérêts des grand lobbies. Les USA considèrent que leurs adversaires sont la Chine et la Russie, cette dernière étant limitée par un grand isolement politique ("containment"). Je ne suis pas anti-américain.
Benvoyons
- 24/06/2018 - 19:22
Vote 2005 Voulez vous une constitution pour gérer l'UE
Réponse non. Donc pas un refus de l'UE
L'UE a continué à se gérer comme avant par des traités sans la constitution qui facilitait sa gestion justement sans passer par des traités.