En direct
Best of
Best of du 18 au 24 mai 2019
En direct
© TOBIAS SCHWARZ / AFP
Mauvaise blague
Pendant un instant, ce vendredi, l'Allemagne est passée au bord du gouffre...
Publié le 15 juin 2018
Un canular diffusé vendredi 15 juin a provoqué un vrai tollé pendant un court instant en Allemagne. Et ont suscité des réactions qui pourraient montrer la fragilité actuelle du gouvernement Merkel.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un canular diffusé vendredi 15 juin a provoqué un vrai tollé pendant un court instant en Allemagne. Et ont suscité des réactions qui pourraient montrer la fragilité actuelle du gouvernement Merkel.

Vendredi, la diffusion d'une information annonçant la fin de la coalition gouvernementale en Allemagne a provoqué un début de panique. Repris par les principaux médias du pays ainsi que par l'agence de presse Reuters, l'annonce a entrainé la chute de la Bourse de Francfort. L'annonce semblait provenir de la chaîne publique ARD et déclarait que l'alliance politique de la chancelière Angela Merkel avait éclaté, avec une séparation de son parti le CDU et du parti bavarois allié le CSU, dirigé par Horst Seehofer. Evidemment, une telle annonce signifiait la fin du gouvernement acutel et le retour à une crise démocratique telle que celle qui avait résulté des dernières élections. Angela Merkel avait finalement réussi en mars dernier à convaincre ses partenaires ainsi que les sociaux-démocrates de s'unir. Mais ces derniers n'avaient pas apprécié les récentes évolutions concernant la crise migratoire et le CSU de Horst Seehofer était au cœur de leurs reproches. 

Cependant, si même Bild, principal journal populaire allemande, a diffusé l'information, il se trouve qu'il s'agissait dans les faits d'un parfait canular. Cette plaisanterie avait été fomentée par un journal satirique allemand nommé Titanic. En déguisant son compte twitter en celui de la chaine du Land de Hesse, le journaliste du média susnommé, avait dupé tous les autres médias et créé une réelle panique. Le canular a été vite repéré, démenti par le gouvernement et tout est rentré dans l'ordre.

Néanmoins, la crédulité des médias montre la vraie dissension qui s'est créée entre les deux alliés historiques que sont le CDU et le CSU. L'objet principal du litige est la politique d'immigration. Le parti bavarois tente de contraindre la chancelière à durcir sa politique en refoulant les migrants arrivant en Allemagne qui auraient été accueillis par un autre pays de l'UE, comme le prévoit de traité de Dublin. Angela Merkel plaide pour sa part pour une solution moins "unilatérale", provoquant l'ire de son ministre de l'Intérieur, membre du CSU. Ce dernier avait même menacé de prendre la décision tout seul. 

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 15/06/2018 - 21:44
Ah ben alors! Merkel viole les règles de l’UE!!!!!
Et ça n’a pas fait un article dans les journaux gauchistes français...crédulité des médias allemands vs partialité des médias français...ça sent le sapin pour l’UE!