En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© ROBERT ATANASOVSKI / AFP
La Guerre de Troie aura bien lieu !

Macédoine : l’accord avec la Grèce est finalement rejeté par le président Gjorge Ivanov

Publié le 13 juin 2018
Alors qu’un accord avait été trouvé pour un nouveau nom, un référendum et un changement de constitution, le président Gjorge Ivanov a indiqué qu’il ne signerait pas cet accord avec la Grèce.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors qu’un accord avait été trouvé pour un nouveau nom, un référendum et un changement de constitution, le président Gjorge Ivanov a indiqué qu’il ne signerait pas cet accord avec la Grèce.

Nouveau rebondissement dans la crise entre la Grèce et la Macédoine ! Le président de l'ancienne république yougoslave de Macédoine, Gjorge Ivanov, a finalement rejeté mercredi l'accord "inacceptable" conclu la veille par son Premier ministre avec la Grèce sur le nom officiel de son pays. 

En visite à Sarajevo, en Bosnie, Gjorge Ivanov a indiqué qu'il ne signerait pas cet accord "dommageable" selon lui pour son pays et qui "viole la Constitution".
 
Gjorge Ivanov s’est exprimé dans le cadre d’une conférence de presse. La potentielle adhésion à l’Union européenne et à l’Otan ne doit en aucune mesure justifier un "mauvais accord" selon lui. 
 
"Ma position est définitive et je ne céderai à aucune pression, à aucun chantage, à aucune menace. Je ne soutiendrai pas, je ne signerai pas un tel accord dommageable (à mon pays)".
 
Selon l'accord annoncé par le premier ministre macédonien Zoran Zaev, le pays devait s'appeler "République de Macédoine du Nord". En Grèce, le parti d'opposition Nouvelle Démocratie va déposer une motion de censure contre le gouvernement d'Alexis Tsipras pour dénoncer cet accord.
 
La situation s’enlise donc une nouvelle fois entre la Grèce et la Macédoine après plus de 25 ans de discorde.
 
L’accord passé entre les premiers ministres des deux nations doit être signé par les ministres des Affaires étrangères ce week-end. Après cette étape, le Parlement de Macédoine devra voter. Si cette disposition est adoptée la signature du président Ivanov sera nécessaire. En cas de refus du président, l’accord retournera alors devant le parlement pour un nouveau vote. Le dirigeant macédonien sera alors contraint, en cas de vote favorable à nouveau devant le Parlement, de signer et d’approuver l’accord à contre-coeur. 
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

02.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

03.

Fini les trésors à déterrer : comment les missions archéologiques françaises à l'étranger sont devenues plus anthropologiques

04.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

05.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

06.

Nadine Morano raciste en raison de ses propos sur Sibeth NDiaye ? Et si on réfléchissait un peu

07.

Quand Benjamin Griveaux crie tout haut ce que Benjamin Griveaux pense tout bas : "fils de pute", "abrutis"

01.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

02.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

03.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

04.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

05.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

06.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

05.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

06.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 14/06/2018 - 20:21
Quelle salade!
25 ans de brouille pour un nom de pays?...il devient de plus en plus évident que si l’UE pourrit, ça sera par le bas! (les pays d’influence arabe...)