En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© MARTIN BUREAU / AFP
Plein gaz sur les tarifs
Gaz : la facture des ménages pourrait augmenter de 6,5% en juillet
Publié le 11 juin 2018
Cet avis rendu par la commission de régulation de l'énergie doit désormais faire l’objet d’un arrêté ministériel pour entrer en vigueur
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cet avis rendu par la commission de régulation de l'énergie doit désormais faire l’objet d’un arrêté ministériel pour entrer en vigueur
La facture de gaz pourrait s’alourdir cet été. Si le gouvernement suit les recommandations de l’analyse annuelle sur les coûts du gaz publiée par la commission de régulation de l’énergie (CRE) ce lundi, le tarif réglementé du gaz augmentera de 6,5 % à partir du 1er juillet.
 
"Au regard des coûts d’approvisionnement, des coûts d’infrastructures et aussi les coûts commerciaux, il pourrait y avoir une augmentation de 6,5 % du prix du gaz", a indiqué à l’AFP une porte-parole de la CRE.
 
Dans le détail, les coûts d’approvisionnement devraient augmenter de 3 %, les coûts des infrastructures de 2,5 % et les coûts commerciaux de 2,6 %. Au total, cette évolution correspondrait à une hausse de 6,5 % sur la facture TTC d’un client qui se chauffe au gaz.
 

Un gouvernement peu enclin à limiter cette hausse

L’avis de la CRE doit désormais faire l’objet d’un arrêté ministériel pour entrer en vigueur. "Le gouvernement a quand même une marge de manœuvre" sur les coûts commerciaux et sur les coûts d’approvisionnement, précise la porte-parole de la commission.
 
Les tarifs réglementés du gaz sont amenés à prochainement disparaître en France. En juillet 2017, le Conseil d’Etat a jugé les tarifs réglementés contraires au droit européen, imposant donc à l’Etat de les supprimer. Le gouvernement envisage une fin progressive, avec leur extinction à l’horizon 2023 pour tous les particuliers.
 
Près de 60 % des 11,5 millions de sites résidentiels et professionnels alimentés au gaz ont déjà quitté les tarifs réglementés pour des offres de marché, un chiffre en hausse continue selon la Comition de Régulation de l'Energie (CRE).
Vu sur : Vu sur Le Point
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Charlotte Casiraghi &Gad Elmaleh n’ont pas la même (idée de l’)éducation, Meghan Markle &son père non plus; Laeticia H. se dé-esseule avec un Top chef, Karine Ferri &Yoann Gourcuff se marient en vivant chacun seul; Jennifer Aniston : ses 50 ans avec Brad
02.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
03.
Comment on a tué les centre-villes de ces villes moyennes où une majorité de Français voudraient pourtant vivre
04.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
05.
Maltraitance dans les Ehpad : pourquoi des formations des personnels soignants peuvent faire une grande différence pour les personnes âgées
06.
Fake news indétectables : GPT2, le programme développé par l’équipe d’intelligence artificielle d’Elon Musk auquel ses concepteurs préfèrent renoncer tant il leur fait peur
07.
14 tonnes d’aide humanitaire française pour le Venezuela confisquées à Caracas par la Garde nationale
01.
Christine Lagarde, la directrice du FMI, prévient d’un risque grave de tempête mondiale mais personne ne semble l’entendre
02.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
03.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
04.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
05.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
06.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
03.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
04.
Derrière le complotisme, l’énorme échec de 50 ans d’égalitarisme et de progressisme à marche forcée impulsés par l’Education nationale comme par la culture dominante
05.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
06.
Flambée d’antisémitisme et de violences politiques : ces erreurs politiques et macroéconomiques à ne pas reproduire pour enrayer la crise
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 11/06/2018 - 20:31
Les socialauds n’aiment pas les pauvres...
Plus ils peuvent les taxer, plus ils sont heureux, béats comme le Flamby, ou avec un sourire de hyène comme le Macrouille de la grande finance...Rothschild applaudit!
Atlante13
- 11/06/2018 - 19:51
Bon, on ira voir ailleurs,
il y a maintenant assez de sociétés étrangères qui proposent leurs prestations.
DESVESSIESPOURDESLANTERNES
- 11/06/2018 - 14:42
Taxation des pauvres
Imposition sournoise des petits revenus