En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien de contaminés par le Coronavirus, maintenant nommé : COVID-19 ? Des chiffres médicaux, politiques, économiques ou financiers ?

02.

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

03.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

04.

Des soldats israéliens dupés par la ruse téléphonique des fausses femmes du Hamas

05.

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

06.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

07.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

04.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

05.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

06.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

06.

Panorama 2070 : ce qu’on sait faire, ce qu’on pourrait apprendre à faire et ce qu’on ne pourra pas faire pour gérer les impacts du dérèglement climatique

ça vient d'être publié
décryptage > Société
Je t’aime moi non plus

Liaison fatale : avoir ou ne plus avoir un smartphone, telle est la question

il y a 22 min 52 sec
décryptage > Politique
Les entrepreneurs parlent aux Français

La vertu française, un puritanisme venu d’ailleurs ? Liberté française ubérisée ?

il y a 15 heures 41 min
pépites > Société
Mobilisation
Appel des taxis parisiens à manifester vendredi devant la Gare de Lyon
il y a 16 heures 43 min
light > Sport
Solidarité
Racisme : le monde du football apporte son soutien à Moussa Marega
il y a 17 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Evguénie Sokolov, une pièce de théatre d'après le conte de Serge Gainsbourg

il y a 18 heures 25 min
pépites > International
Chevaux de Troie
Des soldats israéliens dupés par la ruse téléphonique des fausses femmes du Hamas
il y a 20 heures 9 min
décryptage > Environnement
Écologiste de plus en plus radicale

Écologie : vers un joli totalitarisme à visage humain

il y a 21 heures 17 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Signal, enfin une messagerie réellement cryptée pour protéger vos messages ?
il y a 22 heures 35 min
décryptage > Politique
Dure traversée de l'hiver ?

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

il y a 23 heures 13 min
décryptage > Politique
Discours présidentiel

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

il y a 23 heures 48 min
décryptage > Politique
Post Griveaux

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

il y a 50 min 43 sec
pépites > Terrorisme
Enquête
Allemagne : Le gouvernement condamne des projets d’attentats « effrayants » contre plusieurs mosquées
il y a 16 heures 5 min
pépites > International
Coronavirus
Le marathon de Tokyo annulé pour les amateurs
il y a 17 heures 10 min
Quel avenir pour la viande classique?
Steak in vitro, insectes,: quelle viande mangerons-nous demain?
il y a 17 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Minute antique", des excellentes courtes chroniques

il y a 18 heures 40 min
pépite vidéo > Politique
Affaire Griveaux
Juan Branco: "J'ai accompagné Piotr Pavlenski en tant qu'avocat et je continue à le faire"
il y a 20 heures 45 min
décryptage > International
Chiffre mensonger

Combien de contaminés par le Coronavirus, maintenant nommé : COVID-19 ? Des chiffres médicaux, politiques, économiques ou financiers ?

il y a 21 heures 46 min
décryptage > Politique
Rappel à l'ordre

Concurrence : quand Mario Monti rappelle sèchement aux Etats de l’UE leurs propres responsabilités dans l’absence de champions industriels européens

il y a 22 heures 56 min
décryptage > Economie
Disparition des classes moyennes ?

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

il y a 23 heures 38 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

il y a 1 jour 48 min
© MARTIN BUREAU / AFP
© MARTIN BUREAU / AFP
Santé

Une femme enceinte de six mois décède après un appel au SAMU

Publié le 18 mai 2018
Victime d'un arrêt cardiaque, une femme enceinte de six mois est décédée en mars dernier, après que le SAMU a redirigé son conjoint vers SOS Médecins. Une enquête a été ouverte, a rapporté BFMTV jeudi.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Victime d'un arrêt cardiaque, une femme enceinte de six mois est décédée en mars dernier, après que le SAMU a redirigé son conjoint vers SOS Médecins. Une enquête a été ouverte, a rapporté BFMTV jeudi.

Depuis le scandale de la mort de Naomi Musenga, cette jeune Strasbourgeoise dont la souffrance n'a pas été prise au sérieux par le SAMU, plusieurs cas de décès survenus après des appels aux services d'urgences sont épluchés, à la recherche d'éventuelles négligences. C'est dans ce cadre que la mort d'une femme enceinte en mars dernier, à Saint-Etienne (Loire) est actuellement étudiée. La famille de la défunte a porté plainte contre le SAMU jeudi 17 mai, pour non-assistance à personne en danger, relate BFMTV.

Le SAMU appelé en renforts après l'arrivée de SOS Médecins

Les faits ont débuté le 28 février, lorsque cette femme de 37 ans, enceinte de son troisième enfant et dont la grossesse est au sixième mois, commence à sentir des signes de faiblesse. Très vite, son conjoint contacte le SAMU et précise que sa femme avait des antécédents personnels et familiaux de tachycardie. Au bout du fil, son interlocuteur lui conseille alors d'appeler SOS Médecins ou de prendre rendez-vous chez son médecin traitant.

Mais au moment où les services de SOS Médecins arrivent sur place, la mère de famille est en arrêt cardiaque, prise de convulsions. Après dix minutes de massage cardiaque, le SAMU, contacté une deuxième fois, arrive enfin et transporte la victime au CHU de Saint-Etienne, où elle sera placée en coma artificiel et décèdera quelques jours plus tard, le 9 mars, accouchant d'un enfant mort-né.

Le SAMU demande à éviter les "parallèles hâtifs" avec le cas de Noami Musenga

Mardi 15 mai, ses proches ont rencontré des responsables du SAMU et du CHU, avant de porter plainte deux jours plus tard. "Nous voulons comprendre pourquoi Céline est morte. Est-ce qu’il y a eu une négligence ? Nous voulons nous battre pour elle. Cela ne la fera pas revenir. Mais nous ne voulons pas que cela puisse se reproduire", explique le frère de la défunte au journal Le Progrès.

De son côté, la direction du SAMU de la Loire, contactée par France Bleu, appelle à éviter tout "amalgame qui portent préjudice à la profession" et "parallèles hâtifs" avec le cas de Naomi Musenga, ajoutant que l'opérateur en question était médecin. Il nie tout "dysfonctionnement" au sein du centre d'appel. Le procureur de la République a annoncé jeudi qu'une enquête a été ouverte, a annoncé LCI, pour des soupçons de non-assistance à personne en danger et hoprogmicide involontaire. La police judiciaire a été saisie de cette enquête préliminaire.

Suite à la mort d'une femme enceinte à Saint-Etienne dans des circonstances encore floues après un appel au Samu (affaire révélée hier par le Progrès), le procureur de la République, joint par @LCI, indique qu'une enquête vient d'être ouverte. La famille a porté plainte.

— Maud Vallereau (@maudvallereau) 17 mai 2018

 

Vu sur : Lu sur BFMTV
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien de contaminés par le Coronavirus, maintenant nommé : COVID-19 ? Des chiffres médicaux, politiques, économiques ou financiers ?

02.

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

03.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

04.

Des soldats israéliens dupés par la ruse téléphonique des fausses femmes du Hamas

05.

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

06.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

07.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

04.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

05.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

06.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

06.

Panorama 2070 : ce qu’on sait faire, ce qu’on pourrait apprendre à faire et ce qu’on ne pourra pas faire pour gérer les impacts du dérèglement climatique

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lexxis
- 18/05/2018 - 17:00
LES MEILLEURS SERVICES PUBLICS DU MONDE
Grand refrain de la réponse publique à chaque fois qu'un de ses services a gravement failli: pas d'amalgame! On sait désormais parfaitement ce que cela veut dire. Pas la peine de rajouter quoi que ce soit.. surtout que le décès remonte déjà à plus de deux mois et qu'il a fallu attendre la plainte de la famille pour l'apprendre.
J'accuse
- 18/05/2018 - 15:47
Pas un dysfonctionnement: une faute avérée, une de plus
Ne pas répondre à l'appel au secours d'une femme enceinte qui décède suite au problème objet de l'appel, est une faute évidente. Que ce soit un médecin et non une opératrice est une circonstance aggravante. C'est connu dans le monde médical: en cas d'urgence, préférez les pompiers au Samu: eux se déplacent et se décarcassent; le Samu travaille comme des fonctionnaires fatigués (excusez le pléonasme).