En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© AHMAD AL-RUBAYE / AFP
Inquiétant

416 donateurs ayant participé au financement de Daech ont été identifiés en France

Publié le 26 avril 2018
Le procureur de Paris, François Molins, tire la sonnette d'alarme sur un phénomène de "micro-financement" des activités terroristes.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le procureur de Paris, François Molins, tire la sonnette d'alarme sur un phénomène de "micro-financement" des activités terroristes.

La conférence de lutte contre le financement de Daech et d'Al-Qaida s'est ouverte mercredi 25 avril à Paris. Elle réunit 500 experts et 80 ministres de 72 pays qui planchent sur le financement du terrorisme international. À cette occasion, le procureur de Paris, François Molins, qui a également pris part à cet événement, a indiqué ce jeudi sur franceinfo que 416 donateurs ayant participé au financement de Daech ont été identifiés en France ces deux dernières années. Ce travail a été réalisé en "coordination avec les services de renseignements financiers", a-t-il précisé, ajoutant que ce phénomène de "micro-financement" des activités terroristes est alimenté par des sommes "modiques, mais en nombre important".

>>> À lire aussi : Trésor de guerre de l’Etat islamique : pourquoi il est si difficile d’assécher le financement du terrorisme

En outre, selon François Molins, "320 collecteurs essentiellement basés en Turquie et au Liban" ont également identifiés. Grâce à eux, "les djihadistes qui se trouvaient en Syrie ou en Irak pouvaient recevoir des fonds", a ajouté le magistrat. Le financement du terrorisme se fait à travers différents organes : "Les cartes prépayées, les dons aux associations humanitaires, les dons aux collecteurs, le recours à certains modes virtuels de paiement, tout ça fait qu'au bout du compte des organisations peuvent recevoir ce type d'argent et préparer un certain nombre d'actions en France ou à l'étranger". In fine, plusieurs parents de jeunes partis combattre aux côtés des groupes djihadistes seraient soupçonnés par la justice d'avoir envoyé de l'argent à leurs enfants.

 

 

Vu sur : Lu sur Le Point
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition Stéphane Gayet

04.

Pourquoi l’euro pourrait bien être le prochain dommage collatéral de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

05.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

06.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

07.

Qui a dit « j’ai une intolérance aux homards, je n’aime pas le caviar, le champagne me donne mal à la tête » ?

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

05.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

06.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

05.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Atlante13
- 27/04/2018 - 11:10
Et moi j'aimerais savoir
si ces "donateurs" sont poursuivis par la Justice pour acte de guerre contre la France et assassinat de français. Quand on voit le mal que se donne la justice pour arrêter les fauteurs financiers, on peut se demander pourquoi elle est si laxiste dans ce cas. Pourtant, cette même Justice met en examen Bolloré pour des "soupçons", mais pas les financiers de Daesh. Comprends pas.
ISABLEUE
- 27/04/2018 - 09:30
j'aimerai savoir quel est le total du montant
de ces dons de ces 416 ??
vangog
- 26/04/2018 - 21:55
Les collabos doivent être débusqués ...
et traduits en justice! Ne comptons pas sur Macrouille, ni sur la justice gauchiste pour aller au bout des choses"’.seul le Front National mettra un coup d’arrêt à cette collaboration rampante avec le terrorisme, embryon d’une cinquième colonne...