En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© JUNG Yeon-Je / AFP
Montagne radioactive
Corée du Nord : L'explication surprenante et inquiétante sur l'arrêt du programme nucléaire de Kim Jong-un
Publié le 26 avril 2018
Les raisons du gel des tests nucléaires du régime nord-coréen pourraient être liées à un incident majeur concernant une localité géographique.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les raisons du gel des tests nucléaires du régime nord-coréen pourraient être liées à un incident majeur concernant une localité géographique.

Une montagne qui servait de site pour des tests nucléaires en Corée du Nord s'est récemment effondrée, dans le Nord-Ouest du pays. La Chine et d'autres nations limitrophes sont donc potentiellement exposées à un risque majeur d'expositions aux retombées radioactives. Cette menace et ce danger ont été confirmés par deux groupes de scientifiques chinois qui se sont penchés sur la question. 

Cet effondrement spectaculaire après cinq essais nucléaires pourrait être la raison pour laquelle le leader nord-coréen Kim Jong-un a récemment déclaré qu'il interrompait la poursuite des essais nucléaires et  les lancements de missiles balistiques intercontinentaux.
 
Cinq des derniers essais nucléaires ont été menés par le régime de Pyongyang sur la zone de la montagne Mantap sur le site de tests de Punggye-ri, situé au Nord-Ouest de la Corée du Nord. 
 
Un groupe de chercheurs a découvert que l'explosion la plus récente a provoqué un trou dans la montagne, cette dernière s'est ensuite effondrée sur elle-même. Un second collège d'experts a indiqué que l'effondrement avait généré une "cheminée". Plusieurs sismologues chinois ont publié une étude en partenariat avec l'université de science et technologie de Chine sur les dangers de cet incident et les risques radioactifs. 
 
Kim Jong-un a annoncé un moratoire sur les essais nucléaires et sur les tirs de missiles intercontinentaux, le samedi 20 avril. Il avait également annoncé la fermeture du site de Punggye-ri. Six tests ont été menés sur cette zone entre 2006 et 2017. 
 
Un sommet décisif et historique va réunir le leader nord-coréen Kim Jong-un et le président sud-coréen Moon Jae-in ce vendredi 27 avril. Donald Trump doit également rencontrer Kim Jong-un dans les mois à venir. La question du nucléaire, l'avenir du programme nord-coréen et des solutions pacifiques devraient être au menu des discussions.      
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
02.
14 tonnes d’aide humanitaire française pour le Venezuela confisquées à Caracas par la Garde nationale
03.
Ce que le projet de loi Dussopt sur la fonction publique indique des renoncements d’Emmanuel Macron
04.
Un président étranger à son peuple mais aussi de plus en plus étranger à la communauté internationale
05.
Ces inquiétants progrès de l’idéologie décoloniale en France
06.
+ 4,2% des prix de la grande distribution en raison de la loi Alimentation ? Comment les autorités démontrent leur impuissance à soutenir les agriculteurs
07.
Une mystérieuse créature sème la panique dans un parc chinois
01.
Christine Lagarde, la directrice du FMI, prévient d’un risque grave de tempête mondiale mais personne ne semble l’entendre
02.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
03.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
04.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
05.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
06.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
03.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
04.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
05.
Derrière le complotisme, l’énorme échec de 50 ans d’égalitarisme et de progressisme à marche forcée impulsés par l’Education nationale comme par la culture dominante
06.
Flambée d’antisémitisme et de violences politiques : ces erreurs politiques et macroéconomiques à ne pas reproduire pour enrayer la crise
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
A M A
- 29/04/2018 - 17:16
Comment croire que la Corée
Comment croire que la Corée du Nord ait pu maîtriser la technologie nucléaire sans l'aide d'une puissance extérieure? Que celle-ci, sous des pressions internationales, fasse défaut serait beaucoup plus crédible.
Anguerrand
- 28/04/2018 - 16:39
Et si la précision des frappes en Irak
avaient impressionné Kim ? Tirer à 3.000km avec une telle précision a du faire peur à plus d'un ennemi de l'Occident. De plus il faut rajouter la présence de la flotte américaine au large de la Corée, les coréens comme beaucoup de puissance nucléaires n'ont pas la technologie qui permet de frapper sur un point précis et ça change tout. Ce n'est pas le hasard si Kim tend le main à la Corée du Sud juste apres ces frappes. De plus ils se sont rendu compte que Trump était capable de faire ce qu'il dit
patafanari
- 28/04/2018 - 12:22
M'en tape
C'est loin.