En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
© JUNG Yeon-Je / AFP
Montagne radioactive
Corée du Nord : L'explication surprenante et inquiétante sur l'arrêt du programme nucléaire de Kim Jong-un
Publié le 26 avril 2018
Les raisons du gel des tests nucléaires du régime nord-coréen pourraient être liées à un incident majeur concernant une localité géographique.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les raisons du gel des tests nucléaires du régime nord-coréen pourraient être liées à un incident majeur concernant une localité géographique.

Une montagne qui servait de site pour des tests nucléaires en Corée du Nord s'est récemment effondrée, dans le Nord-Ouest du pays. La Chine et d'autres nations limitrophes sont donc potentiellement exposées à un risque majeur d'expositions aux retombées radioactives. Cette menace et ce danger ont été confirmés par deux groupes de scientifiques chinois qui se sont penchés sur la question. 

Cet effondrement spectaculaire après cinq essais nucléaires pourrait être la raison pour laquelle le leader nord-coréen Kim Jong-un a récemment déclaré qu'il interrompait la poursuite des essais nucléaires et  les lancements de missiles balistiques intercontinentaux.
 
Cinq des derniers essais nucléaires ont été menés par le régime de Pyongyang sur la zone de la montagne Mantap sur le site de tests de Punggye-ri, situé au Nord-Ouest de la Corée du Nord. 
 
Un groupe de chercheurs a découvert que l'explosion la plus récente a provoqué un trou dans la montagne, cette dernière s'est ensuite effondrée sur elle-même. Un second collège d'experts a indiqué que l'effondrement avait généré une "cheminée". Plusieurs sismologues chinois ont publié une étude en partenariat avec l'université de science et technologie de Chine sur les dangers de cet incident et les risques radioactifs. 
 
Kim Jong-un a annoncé un moratoire sur les essais nucléaires et sur les tirs de missiles intercontinentaux, le samedi 20 avril. Il avait également annoncé la fermeture du site de Punggye-ri. Six tests ont été menés sur cette zone entre 2006 et 2017. 
 
Un sommet décisif et historique va réunir le leader nord-coréen Kim Jong-un et le président sud-coréen Moon Jae-in ce vendredi 27 avril. Donald Trump doit également rencontrer Kim Jong-un dans les mois à venir. La question du nucléaire, l'avenir du programme nord-coréen et des solutions pacifiques devraient être au menu des discussions.      
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Plus court mais mieux indemnisé : cette réforme de l’assurance chômage qui pourrait offrir une solution aux demandeurs d’emplois
02.
Changement climatique : Alexandria Ocasio-Cortez déclare que "le monde touchera à sa fin dans 12 ans"
03.
La tombe de Marc Antoine et Cléopâtre serait sur le point d'être découverte
04.
Aix-la-Chapelle ou la dernière illustration en date de l’intimidation morale qui asphyxie la démocratie française
05.
Pourquoi Oxfam se trompe de combat (et passe totalement à côté de ce qui se passe dans les pays développés)
06.
Ce biais statistique qui explique pourquoi la redistribution en France est loin d’être aussi efficace qu’on le croyait pour corriger les inégalités
07.
Les patrons américains préfèrent la France de Macron à l’Amérique de Donald Trump et l’idée du « grand débat » leur plait
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
03.
Jacques Chirac, ce soudard amateur de bières et de belles femmes qui s'est avéré être un excellent chef des armées
04.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
05.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
06.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
07.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
03.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
04.
Elections européennes : La République en Marche détrône le Rassemblement national selon un nouveau sondage
05.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France est-elle en train de renouveler avec l’Allemagne l’erreur de François Mitterrand au moment de la réunification ?
06.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
03.
Gilets jaunes : l’inexplicable (et énorme) échec des Républicains
04.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
05.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
06.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France est-elle en train de renouveler avec l’Allemagne l’erreur de François Mitterrand au moment de la réunification ?
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
A M A
- 29/04/2018 - 17:16
Comment croire que la Corée
Comment croire que la Corée du Nord ait pu maîtriser la technologie nucléaire sans l'aide d'une puissance extérieure? Que celle-ci, sous des pressions internationales, fasse défaut serait beaucoup plus crédible.
Anguerrand
- 28/04/2018 - 16:39
Et si la précision des frappes en Irak
avaient impressionné Kim ? Tirer à 3.000km avec une telle précision a du faire peur à plus d'un ennemi de l'Occident. De plus il faut rajouter la présence de la flotte américaine au large de la Corée, les coréens comme beaucoup de puissance nucléaires n'ont pas la technologie qui permet de frapper sur un point précis et ça change tout. Ce n'est pas le hasard si Kim tend le main à la Corée du Sud juste apres ces frappes. De plus ils se sont rendu compte que Trump était capable de faire ce qu'il dit
patafanari
- 28/04/2018 - 12:22
M'en tape
C'est loin.