En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
© LUDOVIC MARIN / AFP
On ne peut pas toujours avoir raison
A Berlin, Emmanuel Macron peine à convaincre Angela Merkel
Publié le 19 avril 2018
Venu dans la capitale allemande ce jeudi 19 avril dans le but de convaincre la chancelière de soutenir son programme de réforme de l'Union européenne, le Président est reparti sans certitudes.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Venu dans la capitale allemande ce jeudi 19 avril dans le but de convaincre la chancelière de soutenir son programme de réforme de l'Union européenne, le Président est reparti sans certitudes.

Cette discussion avait été annoncée comme âpre. A l'image de l'Humboldt Forum, futur bâtiment consacré à la science et à la culture à Berlin que les deux chefs d'État ont visité, le projet européen reste en travaux. La chancelière Angela Merkel a longuement reçu Emmanuel Macron pour discuter de son plan pour l'Europe. Elle a salué les "débats ouverts" qu'il avait ouvert mais a appelé à des "compromis". Un message envoyé à son alter-ego français trop ambitieux, ou peut-être à sa majorité conservatrice qui freine tout accord allant dans le sens de la France. 

Une façon en tout cas de dire que pour l'instant, les réformes proposées par Emmanuel Macron ne seront pas soutenues par Berlin. Il en va ainsi de la réforme de la zone euro voulu par le Président, que les conservateurs voient comme une perte de souveraineté. Idem pour le projet de Fond Monétaire Européen, et ce même si c'est l'ancien ministre des finances, Wolfgang Schaüble qui l'avait proposé en premier. En revanche, Angela Merkel a dit être intéressée par le plan d'Emmanuel Macron sur les immigrés, sujet de premier ordre pour elle depuis le succès électoral de l'AfD sur ce thème lors de la précédent élection, élection qui l'avait péniblement porté au pouvoir une fois de plus.

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Plus court mais mieux indemnisé : cette réforme de l’assurance chômage qui pourrait offrir une solution aux demandeurs d’emplois
02.
Changement climatique : Alexandria Ocasio-Cortez déclare que "le monde touchera à sa fin dans 12 ans"
03.
Aix-la-Chapelle ou la dernière illustration en date de l’intimidation morale qui asphyxie la démocratie française
04.
La tombe de Marc Antoine et Cléopâtre serait sur le point d'être découverte
05.
Ce biais statistique qui explique pourquoi la redistribution en France est loin d’être aussi efficace qu’on le croyait pour corriger les inégalités
06.
Pourquoi Oxfam se trompe de combat (et passe totalement à côté de ce qui se passe dans les pays développés)
07.
Les patrons américains préfèrent la France de Macron à l’Amérique de Donald Trump et l’idée du « grand débat » leur plait
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
03.
Jacques Chirac, ce soudard amateur de bières et de belles femmes qui s'est avéré être un excellent chef des armées
04.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
05.
Plus court mais mieux indemnisé : cette réforme de l’assurance chômage qui pourrait offrir une solution aux demandeurs d’emplois
06.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
07.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
03.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
04.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France est-elle en train de renouveler avec l’Allemagne l’erreur de François Mitterrand au moment de la réunification ?
05.
La tombe de Marc Antoine et Cléopâtre serait sur le point d'être découverte
06.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
03.
Gilets jaunes : l’inexplicable (et énorme) échec des Républicains
04.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
05.
Aix-la-Chapelle ou la dernière illustration en date de l’intimidation morale qui asphyxie la démocratie française
06.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ISABLEUE
- 20/04/2018 - 13:58
ras le pompon du couple "franco allemand"
Il fallait perdre la dernière guerre mondiale, alors, !! Pourquoi toujours regarde du côté des teutons ?????
Anouman
- 20/04/2018 - 13:04
U.E.
Que Macron puisse berner une partie des Français se conçoit mais qu'il puisse faire passer des vessies pour des lanternes à l'ange germanique est une autre affaire.
Atlante13
- 20/04/2018 - 12:02
Et pendant ce temps,
Merkel négobie avec la Turquie leur entrée dans l'UE, et place son larbin Selmyar à Bruxelles pour coiffer le Président Juncker, en toute "légalité". Et notre Camenbert National ne trouve rien à redire.