En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© Pixabay
Faute de frappe ?
Des parents appellent leur bébé "Jihad", la justice le rebaptise "Jahid"
Publié le 16 avril 2018
Une inversion de voyelles permise par l'article 57 du Code civil.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une inversion de voyelles permise par l'article 57 du Code civil.

Les parents devront s'y faire : leur enfant né début août s'appellera Jahid, et non Jihad, comme ils l'avaient décidé. C'est après un signalement de la mairie de Toulouse (Haute-Garonne) au procureur de la République que le couple a vu le prénom de leur fils être retoqué par le juge aux affaires familiales, rapporte le site actu.fr. C'est donc le prénom "Jahid" qui apparaîtra sur l'état civil du bébé.

Un prénom "pas conforme à l'intérêt de l'enfant"

Bien que le mot "jihad" ne se traduise pas forcément par "guerre sainte", mais plutôt par "lutte" ou encore "résistance", la justice a estimé que ce prénom n'était "pas conforme à l'intérêt de l'enfant", notamment dans un contexte d'attentats terroristes relativement récents revendiqués au nom de l'islam et du jihad islamiste.

En 2016, déjà, à Roubaix (Nord), des parents qui voulaient appeler leur enfant de la sorte avaient dû renoncer à leur choix. Plus marquant encore : en 2012, Jihad, 3 ans, avait été envoyé à son école vêtu d'un t-shirt où il était écrit "Je suis une bombe", suivi de "Jihad, né le 11 septembre". Poursuivis pour apologie du crime, sa mère et son oncle avaient finalement été relaxés en 2013.

Vu sur : Lu sur actu.fr
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Travaux à Paris : « Je creuse donc je suis ! »
02.
Une série d’erreurs serait à l'origine de l’incendie de Notre-Dame de Paris
03.
Les médecins de Britney Spears dévoilent la vérité sur son hospitalisation
04.
Les princes William et Harry n’auraient jamais dû s’appeler ainsi
05.
Pourquoi la France est malade de son immobilier
06.
Sauver la France en travaillant plus, pourquoi pas… Pourquoi le diagnostic initial ne correspond que de loin à la réalité vécue par les Français
07.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
03.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
04.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
05.
Tous végétariens ou vegans ? Quand l’OMS met le hola sur les régimes universels écologiques
06.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
01.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
02.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
03.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
04.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
05.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
06.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
atlantique07
- 17/04/2018 - 17:54
Moi j'aurais dit oui
Oui vous pouvez le prénommer Jihad à condition que vous renonciez aux allocations et toutes autres prestations sociales....Le prénom aurait été changé illico...
ISABLEUE
- 17/04/2018 - 15:18
et les pauvres, on ne les aime pas..
snifffff...
AH les taches.....
cloette
- 17/04/2018 - 12:01
suggestion pour les cathos
Appeler son enfant croisade ? Et à l'envers cela fait "de sa croi(x) "