En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Justice
Marine Le Pen mise en examen pour la publication sur Twitter de photos d’exactions de l’Etat islamique
Publié le 01 mars 2018
"J'ai désormais ma médaille de la résistance contre Daech" a réagi la patronne du FN.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"J'ai désormais ma médaille de la résistance contre Daech" a réagi la patronne du FN.

Nouvelle déconvenue judiciaire pour Marine Le Pen. La présidente du Front national été mise en examen pour avoir relayé le 16 décembre 2015 sur son compte Twitter des photos d'exactions commises par l'Etat islamique.  Ces retweets étaient une réponse au journaliste de RMC Jean-Jacques Bourdin qu'elle accusait d'avoir "fait un parallèle" entre l'EI et le parti frontiste.

Dans les colonnes du Figaro, Marine Le Pen a réagi : "J'ai désormais ma médaille de la résistance contre Daech. Je suis donc inquiétée pour combattre le terrorisme. C'est le monde à l'envers. Pour me mettre en examen ils ont dû aller chercher un texte qui à l'origine est fait pour protéger les enfants du minitel rose".

En novembre dernier, l'Assemblée nationale avait levé l'immunité parlementaire de la fille de Jean-Marie Le Pen. "La liberté d'expression et de dénonciation, qui est consubstantielle au rôle de député, est morte avec cette décision de basse politique politicienne", avait-elle alors déclaré.

A LIRE AUSSI : Levée de l'immunité de Gilbert Collard : une députée LFI dénonce des conditions de vote "inadmissibles"
 

 

 

Vu sur : Lu sur Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Vladimir Poutine est censé quitter le pouvoir en 2024. Certains au Kremlin envisageraient un autre scénario
03.
Souhait de “sagesse” pour la septuagénaire blessée à Nice : ces dangers que le monopole de la raison que s’arroge Emmanuel Macron fait courir à la stabilité de la démocratie française (même lorsqu’il a effectivement raison...)
04.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
05.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
06.
De crypto-macroniste à Paris à orbaniste à Budapest, où va le Nicolas Sarkozy d’aujourd’hui ?
07.
Acte 19 des Gilets jaunes : victoire sur le terrain pour le gouvernement, incertitude politique maximale
01.
Japon : des ONG renoncent
02.
Ô jeunesse française, ta fougue aurait-elle vieilli ?
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Electricité : le record de production par les éoliennes battu le 14 mars est un faux espoir
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
03.
Souhait de “sagesse” pour la septuagénaire blessée à Nice : ces dangers que le monopole de la raison que s’arroge Emmanuel Macron fait courir à la stabilité de la démocratie française (même lorsqu’il a effectivement raison...)
04.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
05.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
Commentaires (20)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
paul.emiste@chello.at
- 03/03/2018 - 07:27
Ben oui, dans d´autres pays on appel cela la charia.
En califat français, il vaut mieux héberger des terroristes chez soi que de dénoncer leur haine du "mécréant", dans un cas on est libre (avec excuses publiques?) et dans l´autre on est mis en examen.
OLYTTEUS
- 02/03/2018 - 21:11
Ou est la liberté d
Ou est la liberté d'expression???
vangog
- 02/03/2018 - 13:27
Le terroriste musulman qui prépare sa bombe...
doit se dire, en rigolant: « plus besoin d’actionner ma bombe, car les juges gauchistes l’ont fait à ma place... » une chance pour la France!