En direct
Best of
Best of du 5 au 11 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Il aime le "jeune Adolf", Goebbels et Auschwitz. Et comme c'est du rap…

03.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

04.

Bridgestone ne ferme pas son usine de Béthune à cause du Covid-19 mais de l’incompétence de ses dirigeants...

05.

Emmanuel Macron s'en prend à Olivier Véran

06.

Bertrand se fait flinguer en off chez LR, Jadot tente d’y échapper chez les radicaux d’EELV: Hidalgo exhibe ses origines; Une large part du tri de déchets ne sert à rien, une bonne part de nos objectifs de développement numérique ne sont jamais atteints

07.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

01.

L’inquiétant système chinois de notation sociale qui menace le monde

02.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

03.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

04.

Beatrice Dalle & Anthony Delon épousent des jeunesses; Julie Gayet & Francois H. s’engueulent en regardant le foot; Angelina veut pourrir la vie de Brad Pitt, Jade Hallyday commence à pourrir celle de sa mère; Yannick Noah fait ses besoins dehors

05.

Droit des arbres : ce danger insidieux qui nous guette quand l'humain n'est plus qu'un vivant parmi d'autres

06.

COVID-19 : y-a-t-il encore un pilote dans l’avion gouvernemental ?

01.

Nous avons tué Dieu. Et un autre a pris sa place : jeune, vigoureux, conquérant.

02.

L’étude qui montre que la plus grande peur agitée pour 2022 n’est pas celle de l’insécurité

03.

COVID-19 : y-a-t-il encore un pilote dans l’avion gouvernemental ?

04.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

05.

Le maire éconlogiste (le « n » est voulu) de Lyon part en guerre contre les vélos

06.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

ça vient d'être publié
décryptage > Religion
Ite missa est

"Le plaisir sexuel est simplement divin" a déclaré le pape François. Il nous étonnera toujours…

il y a 5 min 50 sec
décryptage > Science
Grrrrr

Mais quelle température faisait-il vraiment pendant le dernier âge glaciaire ? Nous connaissons désormais la réponse

il y a 28 min 18 sec
décryptage > Politique
Socle électoral

LFI / EELV-PS : qui a vraiment le vent en poupe pour 2022 ?

il y a 46 min 39 sec
décryptage > Santé
Lutte contre le coronavirus

Covid-19 : affinement bienvenu de la stratégie gouvernementale, même défauts opérationnels majeurs

il y a 1 heure 17 min
pépites > Santé
Luttre contre le coronavirus
Covid-19 : Olivier Véran a détaillé la nouvelle stratégie du gouvernement
il y a 15 heures 16 min
pépites > Terrorisme
ONG Acted
Niger : l'Etat islamique revendique l'assassinat des six humanitaires français et de deux Nigériens
il y a 16 heures 20 min
light > Culture
Reconstruction
Gallimard va reverser 40.000 euros provenant des ventes de "Notre-Dame de Paris" de Victor Hugo pour la restauration de l'édifice religieux
il y a 17 heures 17 min
pépites > International
Big Brother
Séjours imposés d'inspecteurs chinois au domicile de familles ouïgoures
il y a 19 heures 39 min
pépite vidéo > International
Destructions
Les images de l'ouragan Sally en Floride et en Alabama
il y a 20 heures 4 min
décryptage > France
Chiffres de la délinquance

Insécurité : quand 20 Minutes invente des fake news en prétendant les dénoncer

il y a 21 heures 9 min
décryptage > Economie
Crise sociale

Révoltant ? Bridgestone, la dissolution du macronisme et les dangers du volontarisme politique mal ciblé

il y a 19 min 55 sec
pépites > Economie
Chrysanthèmes
2.000 fleuristes ont fermé définitivement leur magasin depuis le début de la crise sanitaire
il y a 36 min 21 sec
décryptage > Politique
Faillite en vue ?

Alerte aux finances : le RN, un parti à la dérive

il y a 1 heure 3 min
Piqure
Le frelon asiatique envahit la Bretagne
il y a 1 heure 54 min
light > Media
Présentatrice du "13 heures" de France 2
Marie-Sophie Lacarrau va officiellement remplacer Jean-Pierre Pernaut au JT de 13h sur TF1
il y a 15 heures 44 min
pépites > Histoire
Education
Deux tiers des jeunes Américains ignorent l'existence de la Shoah
il y a 16 heures 44 min
pépites > International
Investigations
Alexeï Navalny aurait été empoisonné à son hôtel à l'aide d'une bouteille d'eau, selon les proches de l'opposant
il y a 19 heures 18 min
pépites > Santé
Rebond de l'épidémie
Covid-19 : l'OMS s'inquiète du niveau "alarmant" de transmission en Europe et des quarantaines réduites
il y a 19 heures 42 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Bertrand se fait flinguer en off chez LR, Jadot tente d’y échapper chez les radicaux d’EELV: Hidalgo exhibe ses origines; Une large part du tri de déchets ne sert à rien, une bonne part de nos objectifs de développement numérique ne sont jamais atteints
il y a 20 heures 20 min
décryptage > International
Influence des médias

Les médias américains sont-ils trop enclins à excuser les erreurs de Biden ?

il y a 21 heures 33 min
© FRANCK FIFE / POOL / AFP
© FRANCK FIFE / POOL / AFP
Anti-sportif

Les JO de Pyeongchang visés par une cyberattaque nommée "Olympic Destroyer"

Publié le 13 février 2018
Un programme malveillant aurait paralysé le site de l'organisation des Jeux olympiques pendant une demi-journée.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un programme malveillant aurait paralysé le site de l'organisation des Jeux olympiques pendant une demi-journée.

Dimanche 11 février, les organisateurs des Jeux olympiques d'hiver de Pyeongchang ont reconnu avoir été victimes d'une attaque informatique le 3 février dernier. Si les dégâts provoqués par l'attaque sont sans gravité, le site des Jeux a bien été mis hors-service pendant une douzaine d'heure tout comme le Wi-fi du stade olympique. La salle de presse avait aussi été totalement neutralisée pendant quelques temps.

La situation a été rapidement rétablie. Des experts de la société de cyber-sécurité Talos ont déclaré que les problèmes venaient d'un programme informatique malveillant nommé "Olympic destroyer". Ce programme, de type "wiper" - qui détruit toutes les données - a ainsi contaminé de nombreux serveurs et ordinateurs des Jeux, mettant en danger son fonctionnement, notamment en détruisant des données de billetterie. Le but était donc bien là pour perturber l'événement sportif. Cependant, l'attaque semble avoir été volontairement moins puissante que les précédentes du même type, et le chargé de communication de Talos a déclaré au Monde que le virus aurait pu faire des dégâts beaucoup plus importants. Mais rien n'explique cette "clémence" aujourd'hui.

Évidemment, les Russes, interdits de Jeux olympiques pour dopage généralisé lors des derniers Jeux olympiques d'hiver à Sotchi, sont les premiers soupçonnés. 

Cependant, cette attaque n'est pas la première à viser les Jeux. MacAfee a dénoncé une tentative avortée d'hameçonnage opérée par des personnes parlant coréen. Une façon de désigner la Corée du Nord, qui pourtant tente de faire bonne figure dans ces Jeux olympiques. 

 

 

Vu sur : Lu sur Le Monde
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires