En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© SAUL LOEB / AFP
Bon plan
Un escroc russe a reçu 100.000 dollars de la CIA en leur promettant des logiciels volés et des infos compromettantes sur Donald Trump
Publié le 10 février 2018
L'escroc demandait un million de dollars en échange d'informations compromettantes sur Donald Trump et de logiciels de piratage informatique volés à la NSA.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'escroc demandait un million de dollars en échange d'informations compromettantes sur Donald Trump et de logiciels de piratage informatique volés à la NSA.

Il a osé : un escroc russe a réussi à obtenir 100.000 dollars de la CIA en leur faisant miroiter des informations compromettantes sur Donald Trump et la récupération d'outils de piratage volés à la NSA, relate le New York Times.

L'homme avait, pour attirer les agents de la CIA, mis en ligne une offre de vente d'outils volés à l'agence de renseignement des Etats-Unis, via un réseau opaque appelé les "Shadow Brokers". Les agents américains l'ont alors contacté via une chaîne d'intermédiaire et il leur a proposé la vente de ces outils, ainsi que des documents compromettants concernant Donald Trump, contre un million de dollars. Ces documents incluaient des dossiers financiers douteux et une vidéo à caractère sexuel, dont les agents de la CIA n'étaient pas preneurs, selon le journal. Ils souhaitaient en effet se tenir à l'écart des affaires politiques internes.

L'homme a obtenu ces 100.000 dollars en "cash", déposés dans une valise dans une chambre d'hôtel de Berlin. Il s'agissait d'un acompte. L'histoire s'est terminée le mois dernier, quand le Russe n'a pu fournir aucun des logiciels de la NSA encore tenus secrets, ni de révélations sur Donald Trump.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
Gilets jaunes : les états-majors des grandes entreprises imaginent trois scénarios de sortie de crise possibles
03.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
04.
Alain Finkelkraut étrille Marlène Schiappa après ses propos sur la Manif pour tous
05.
L’affaire Benalla, ou la preuve qu’Emmanuel Macron est lui-même son pire ennemi politique
06.
Pour la mairie de Paris, la capitale serait salle à cause du réchauffement climatique
07.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
03.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
04.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
05.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
06.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
01.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
02.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
03.
Ces lourdes erreurs politiques qui fragilisent la lutte contre l’antisémitisme
04.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
05.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
06.
Derrière les faits divers dans les Ehpad, la maltraitance que l’ensemble de la société française inflige à ses vieux
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 10/02/2018 - 20:00
CIA
Ils sont prêts à tout pour pouvoir charger leurs dossiers vides contre Trump. Le bon côté des choses c'est que ça permet aux malins de se faire un peu d'argent.
Ajar
- 10/02/2018 - 19:17
Charognards
La Clinton était prête à toutes les bassesses pour avoir le pouvoir et ben non cela n'a pas marché et c'est tant mieux
Atlante13
- 10/02/2018 - 17:42
Conclusion,
la Clinton a vraiment mis le FBI et la CIA à son service, avec l'aide de Obama, of course. J'aime pas forcément le Trump, mais sur ce coup les démocrates sont à gerber, eux aussi.