En direct
Best of
Best Of
En direct
© John MACDOUGALL / AFP
Désillusion
Allemagne : Merkel évoque de "gros obstacles" avant un accord de gouvernement
Publié le 11 janvier 2018
Les négociations en vue de former une alliance gouvernementale s'achèvent ce jeudi 11 janvier, à Berlin.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les négociations en vue de former une alliance gouvernementale s'achèvent ce jeudi 11 janvier, à Berlin.

Plus de trois mois après les élections législatives en Allemagne, le pays n'a toujours pas de gouvernement. La tentative de former une coalition avec les libéraux (FDP) et les Verts ayant échoué, les conservateurs (CDU-CSU) d'Angela Merkel se tournent donc vers les sociaux-démocrates (SPD) pour un nouveau cycle de consultations. Dimanche, Angela Merkel a promis lors de son allocution de fin d'année d'œuvrer à la formation "rapide d'un gouvernement stable". Elle s'est dit prête à "trouver des compromis constructifs" entre son camp démocrate-chrétien (CDU et CSU) et les sociaux-démocrates du SPD.  

"Ce sera une dure journée"

Mais ce jeudi 11 janvier, la chancelière allemande a tempéré les espoirs d'accord rapide, en prévenant que "de gros obstacles" subsistaient entre son parti conservateur et sociaux-démocrates. "Ce sera une dure journée", a-t-elle averti en arrivant à la dernière séance de discussion prévue à Berlin, dont l'issue n'est pas attendue avant tard dans la nuit.  Après un premier échec en novembre pour s'entendre sur une coalition majoritaire avec les écologistes et les libéraux, la chancelière de 63 ans n'a plus le droit à l'erreur si elle veut gouverner quatre ans de plus.

>>> À lire aussi : Quand l'Allemagne change ses priorités de géopolitique globale

"Les gens attendent de nous aussi que nous trouvions des solutions et c'est dans cet esprit que je travaillerai aujourd'hui", a souligné la chancelière. Mais dans le même temps elle n'entend pas sacrifier sa volonté de gouverner "convenablement" le pays, au moment où le SPD réclame des dépenses publiques allant au-delà de ce que veulent les conservateurs.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
02.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
03.
Révolution silencieuse ? Un groupe de physiciens armés d’ordinateurs quantiques a réussi (en quelque sorte) à remonter dans le temps
04.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
05.
La France va devenir la première puissance mondiale en moins de 5 ans
06.
Se lever la nuit pour faire pipi coûte cher à la société
07.
Nuit d'ivresse : Castaner ministre inflexible, Christophe homme flexible (sur les principes); Laeticia Hallyday renfloue ses caisses; Léa Salamé se retire pour Raphaël, Monica Bellucci s'affiche pour Nicolas, Jennifer Lopez passe tout à Alex Rodriguez
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
04.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
05.
Le voile est-il vraiment un accoutrement souhaitable pour vendre des petites culottes ?
06.
La France, cauchemar du terroriste de Christchurch : comment nous avons laissé la question du Grand remplacement se transformer en tragique métastase politique
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
03.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
04.
Quand Nathalie Loiseau teste les nouveaux "éléments de langage" du progressisme face à Marine Le Pen sans grand succès
05.
Grand Débat : l’étrange victoire d’Emmanuel Macron
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires