Chasse aux clichés

Des tares pas si mauvaises pour l'économie

Publié le 18 février 2011
Et ce, malgré leurs conséquences sociales désastreuses
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Et ce, malgré leurs conséquences sociales désastreuses

Forbes publie un point de vue pas très politiquement correct sur le coût du tabagisme, de l'obésité et des jeux d'argent. Au-delà des conséquences sociales de ces excès, qu'il ne cherche absolument pas à minimiser, le magazine considère que ces trois phénomènes ne sont pas forcément si dommageables à l'économie américaine.

Prenons l'obésité, qui touche près de 34% de la population américaine. Certes, les traitements anti-obésité ont coûté environ 147 milliards de dollars en 2008, mais il y a des effets positifs. Par exemple, le secteur de l'agroalimentaireest florissant et les Américains n'ont jamais autant dépensé d'argent en nourriture. De même, en tentant de perdre du poids, les Américains obèses stimulent de nouvelles activités, comme celle des produits amaigrissants et des salles de sport.

Forbes continue sa démonstration avec la cigarette et une étude assez cynique commandée par Philip Morris. Celle-ci a montré que, en mourant plus jeunes, les fumeurs faisaient économiser de l'argent en dépenses liées à la dépendance et aux pensions de retraites.

Quant aux jeux d'argents, sans occulter les problèmes de dépendance et d'addiction, ils permettent de créer des emplois dans toutes les villes qui ont accueilli un casino.

 

Vu sur : Lu sur Forbes
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

Hong Kong : ces nouvelles formes de censure très efficaces pour empêcher les mouvements sociaux

04.

Miley Cyrus s’éclate avec une ex Kardashian, Claire Chazal se souvient de quand elle s’éclatait avec (un de) ses ex; Énième réconciliation pour Jamel & Melissa, 1ère grossesse pour Louane; Anouchka Delon pacifie sa famille, Brigitte Macron choie la sienne

05.

Après l’annonce de la mort d’Hamza Ben Laden, de hauts responsables d’Al-Qaida réapparaissent

06.

Classement Bloomberg des familles les plus fortunées : pourquoi les dynasties règnent plus que jamais sur le capitalisme mondial

07.

Balance ton port : les Marseillais veulent-ils couler leurs gros bateaux ?

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

05.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

06.

Affaire Jeffrey Epstein : cette épidémie de suicides dans les prisons françaises qu'il serait également bon d'interroger

01.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

02.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

05.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?