En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
C'est dit

"Macron a été 'vallsisé' sur les questions d'immigration" lâche Benoît Hamon

Publié le 21 décembre 2017
"Ce que fait Macron, Sarkozy n'a même pas osé le faire !" a ajouté l’ancien candidat socialiste dans un entretien au Parisien.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Ce que fait Macron, Sarkozy n'a même pas osé le faire !" a ajouté l’ancien candidat socialiste dans un entretien au Parisien.

L’insulte suprême pour l’ancien candidat socialiste à la présidentielle ? Dans un entretien accordé au Parisien, Benoît Hamon a fustigé la politique migratoire dictée par Emmanuel Macron et accuse le chef de l’Etat de s’être "vallsisé". "Macron a été vallsisé sur les questions d'immigration", tranche le fondateur du mouvement 'Génération.s'. "Il faut reconnaître à Valls une honnêteté que Macron n'a pas. Valls a dénoncé la politique d'hospitalité à l'égard des migrants portée par Merkel. Macron, lui, l'applaudit, et finalement fait du Valls. Macron est malhonnête sur ces questions. Sa politique est malveillante à l'égard de ceux qui sont les plus vulnérables. Ce que fait Macron, Sarkozy n'a même pas osé le faire !"

A propos de la circulaire Collomb, qui donne pouvoir aux préfectures pour recenser les migrants dans les centres d'hébergement d'urgence, l’ancien ministre de l’Education déclare : Emmanuel Macron, parce que c'est sa décision, pas celle de Gérard Collomb, remet en cause un droit fondamental : celui, pour toute personne en situation de détresse, de pouvoir être hébergée. On ne peut pas, comme le fait Macron, faire de grands discours, évoquer l'héritage des Lumières et parallèlement abattre ce droit fondamental. 

De son côté, Benoit Hamon propose d'autoriser les demandeurs d'asile à travailler au bout de trois mois et d’instaurer une politique au niveau européen de visas humanitaires.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

02.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

03.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

04.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

05.

Quand Isabelle (Saporta) trompe Yannick (Jadot) avec Gaspard (Gantzer) et que le vrai cocu s'appelle David (Belliard)

06.

La fin des Bisounours : les experts en marketing découvrent que plus d’un Français sur deux avoue une attirance pour « les méchants »

07.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

04.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Greta Thunberg : un voyage à New-York en bateau... mais six vols en avion pour l'organiser

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Deudeuche
- 22/12/2017 - 10:42
Dans ce cas il s’agit d’un compliment
Pour le chef de l’Etat.
Plongeur
- 22/12/2017 - 08:33
Et lui-même ?
Il a été daeshisé, salafisté, islamistisé, extrêmisé, c'est surtout un traitre prêt à trahir son pays.
tubixray
- 21/12/2017 - 13:42
Aucune illusion ...
... à avoir sur les conséquences de cette circulaire pour dissuader ou expulser les immigrés clandestins .... Toutefois, cette critique venant d'un islamo gauchiste est tout de même appréciable ! ....Mélenchon n'aurait il rien à ajouter ?