En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
© Reuters
Idéologie
Etats-Unis : la principale agence de santé publique n'a plus le droit d'utiliser les mots "fœtus", "transgenre" ou "basé sur la science"
Publié le 16 décembre 2017
Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) ont reçu, de la part de l'administration Trump, une liste de mots interdits.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) ont reçu, de la part de l'administration Trump, une liste de mots interdits.

Le Washington Post révèle ce vendredi que l'administration de Donald Trump a adressé aux responsables des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), qui composent la principale agence de santé publique du pays, une liste de mots qu'ils n'auront plus le droit d'utiliser dans leurs documents officiels visant à préparer le budget pour 2019.

Les analystes et cadres des CDC ont reçu l'ordre, jeudi lors d'une réunion de trouver des alternatives aux termes jugés problématiques : "vulnérable", "droit", divesité", "transgenre", "foetus", "basé sur des preuves" et "basé sur la science". 

Comme alternative à "basé sur la science" et "basé sur des preuves", le CDC a proposé la périphrase suivante : "basé sur la science, en considération avec les normes de la société et ses souhaits". D'autres termes ne se sont toujours pas vus attribuer de substitut. 

Lors de cette réunion, la perplexité (c'est un euphémisme) des responsables du CDC a été importante. "Vous êtes sérieux ? C'est une blague" ont demandé les cadres des CDC à Alison Kelly, responsable des services financiers de l'agence de santé. Celle-ci a répondu qu'elle ne faisait que relayer la demande de l'administration. "Dans mon expérience, on ne s'est jamais vu imposer un tel recul idéologique", a déploré un analyste auprès du Washington Post, qui précise que certains analystes de ces centres utilisent couramment ces mots, notamment ceux travaillant sur les maladies sexuellement transmissibles ou sur le virus Zika (qui se transmet... aux foetus).

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
"Il entend, mais il n'écoute personne" : les conseillers de Macron sont au bout du rouleau
02.
Et si le Rassemblement National était en train de faire un bien mauvais coup à l’euro en renonçant à exiger que nous en sortions ?
03.
Connaissez vous Marie Kondo (la Japonaise qui a déclenché une folie du rangement dans le monde qui ne devrait pas tarder à atteindre la France) ?
04.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
05.
Brexit : rien n’est joué pour le royaume-Uni même en cas de sortie sans accord
06.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
07.
“Le pacifisme, ça suffit” : pourquoi la stratégie de répression judiciaire et policière risque de produire une génération de militants politiques aguerris
01.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
02.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
03.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
04.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
05.
Vivons-nous dans un univers-bulle en expansion dans une autre dimension ? ; Hubble nous offre un magnifique portrait très détaillé de la galaxie du Triangle
06.
Et la raison pour laquelle les Allemands commencent sérieusement à s’inquiéter d’un Brexit sans deal est…
07.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
01.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
02.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
03.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
04.
Ce à quoi se condamnent lentement mais sûrement les Gilets jaunes
05.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
06.
Elections européennes : La République en Marche détrône le Rassemblement national selon un nouveau sondage
01.
Grand débat national : l’équation impossible d’Emmanuel Macron
02.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
03.
Pourquoi Macron, les populistes et les gilets jaunes sont tous le produit de la même vague (et pourquoi ils seraient bien inspirés de le comprendre réciproquement)
04.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
05.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
06.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
tubixray
- 18/12/2017 - 08:59
En France aussi nous avons notre code linguistique
Les races ne concernent plus que les animaux, un immigré clandestin devenu "sans papiers" est désormais un migrant, les voyous violents d'origine africaine devenus des jeunes, s'ils commentent une violence verbale accompagnée souvent de coups c'est une "incivilité" ... etc ...Différence avec les états unis ce sont nos bons médias de gauche qui fixent ce code linguistique alors qu'aux USA c'est assumé par le chef d'état (race excepté) ...
A M A
- 17/12/2017 - 12:36
Mais pourquoi ces
Mais pourquoi ces restrictions de l'usage de ces mots à caractère sexuel? Dire sottemeent et une fois de plus que Trump est un c..imprévisible ne résout pas le problème.
Deudeuche
- 17/12/2017 - 08:22
@vangog
Bien dit, la police des vieux porcs libéraux libertaires post soixante huitarde et à l’andropose zizi-centree devrait se manifester par quelques éructations visant à défendre leurs acquis societaux.