En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
© ALEX HALADA / AFP
Coalition
Autriche : l'extrême droite obtient les ministères de l'Intérieur, des Affaires étrangères, de la Défense et de la Fonction publique
Publié le 16 décembre 2017
Le gouvernement de coalition dirigé par le chancelier conservateur autrichien Heinz-Sebastian Kurz a été annoncé ce samedi, sur un haut lieu de la résistance autrichienne contre l'empire ottoman.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le gouvernement de coalition dirigé par le chancelier conservateur autrichien Heinz-Sebastian Kurz a été annoncé ce samedi, sur un haut lieu de la résistance autrichienne contre l'empire ottoman.

La droite et l'extrême droite autrichiennes ont formellement lancé leur coalition samedi, suite à l'accord de gouvernement conclu vendredi soir entre le jeune chancelier Sebastian Kurz, vainqueur des dernières élections législatives, et Heinz-Christian Strache, leader du Parti de la liberté d'Autriche (FPÖ).

Cet accord octroie au FPÖ les ministères de l'Intérieur, de la Défense et des Affaires étrangères, du Sport et de la Fonction publique. L'Intérieur et les Affaires étrangères avaient jusqu'à présent toujours échappé à cette formation d'extrême droite, déjà présente dans un gouvernement en 2000. En outre, Heinz-Christian Strache, assumera pour sa part les fonctions de vice-chancelier.

L'Autriche va ainsi devenir le seul pays d'Europe occidentale avec un parti d'extrême droite au gouvernement. Le pacte de gouvernement "exclut" qu'un référendum sur une éventuelle sortie de l'UE puisse être organisé, a prévenu le chancelier.

L'annonce de ce gouvernement a eu lieu sur le mont du Kahlenberg, à Vienne, symbolique pour les patriotes autrichiens. C'est en effet sa reprise par les forces chrétiennes coalisées par le roi polonais Jean III Sobieski qui avait marqué la fin du siège de Vienne par les Ottomans, en 1683, et le début du reflux des armées musulmanes d'Europe centrale.

En réaction à cet accord de gouvernement, le président autrichien, l'écologiste Alexander Van der Bellen, a déclaré que "la convention européenne des droits de l'Homme doit rester notre boussole" et qu'il veillera à ce que certaines lignes rouges ne soient pas franchies en matière de respect des droits de l'Homme et d'engagement européen.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
02.
Peut-on encore s’enrichir autrement qu’avec l’immobilier en France ?
03.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
04.
France/Allemagne, le match éco ou la preuve par 4 de l’inefficacité de la politique économique d’Emmanuel Macron
05.
Pourquoi la trahison d'Emmanuel Macron envers François Hollande pourrait bien lui revenir en boomerang le jour où il aura besoin d'appuis...
06.
France stratégie : le gaité fonction publique s’enferme dans ses dénis sur la dépense publique
07.
Jacques Chirac, ce soudard amateur de bières et de belles femmes qui s'est avéré être un excellent chef des armées
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
03.
Jacques Chirac, ce soudard amateur de bières et de belles femmes qui s'est avéré être un excellent chef des armées
04.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
05.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
06.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
07.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
03.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
04.
Ce à quoi se condamnent lentement mais sûrement les Gilets jaunes
05.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
06.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
01.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
02.
Gilets jaunes : l’inexplicable (et énorme) échec des Républicains
03.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
04.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
05.
Pourquoi Macron, les populistes et les gilets jaunes sont tous le produit de la même vague (et pourquoi ils seraient bien inspirés de le comprendre réciproquement)
06.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 18/12/2017 - 07:29
L'Autriche à tout compris
En voyant ce qu'il se passe en France, Allemagne ou Belgique, ils ont compris que cette immigration inculte assistée et qui nous amène une religion agressive et d'un autre temps, ils n'avaient rien à gagner. Oui mais en Autriche ils ont une droite intelligente qui peut gouverner. Rien qu'en voyant ce que le FN a comme militant, c'est facile de voir que ce Parti est foutu et qu'il n'y a plus de vraie droite, peut être Wauquiez ?
corbon1943
- 17/12/2017 - 15:59
et en France : Défense , Intérieur et Aff Etrangères
sont confies à des chevaux de retour du ps ; Parly , Collomb et LeDrian ;
Ganesha
- 17/12/2017 - 11:25
Inéluctable
Avec l'échec inéluctable, à très court terme, de Macron, il faudra peut-être moins de quatre ans pour que Marine Le Pen prenne le pouvoir en France !