En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© AFP
Défense
Jugé pour viols et agressions sexuelles, Georges Tron dénonce un "complot"
Publié le 12 décembre 2017
Ce mardi 12 décembre, l'ex-secrétaire d'État, accusé de viols par deux anciennes employées municipales, comparaît à nouveau devant la cour d’assises de Bobigny.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ce mardi 12 décembre, l'ex-secrétaire d'État, accusé de viols par deux anciennes employées municipales, comparaît à nouveau devant la cour d’assises de Bobigny.

Cette affaire avait éclaté en 2011. Alors secrétaire d’Etat UMP chargé de la Fonction publique, Georges Trons était accusé de viols et agressions sexuelles (sous couvert de réflexologie, une technique de massage des pieds) par deux ex-adjointes de sa mairie de Draveil. En 2013, les juges d'instruction d'Evry ont prononcé un non-lieu mais les deux femmes avaient fait appel. Après six ans de procédure, Georges Tron comparaît à nouveau ce mardi 12 décembre devant la cour d'assises de Bobigny.

La défense de Georges Tron

Pour l’édile il s’agit d’un « complot ». Selon lui, sa passion pour la réflexologie plantaire a été utilisée pour lui « nuire ».  Les plaignantes ont affirmé que cette pratique était le prélude à des attouchements et des pénétrations digitales qu'elles disent avoir subis entre 2007 et 2010. De son côté, Georges Tron a assuré, au cours de l'interrogatoire sur sa personnalité, que la réflexologie était pour lui une activité assumée dans la mesure où il était membre fondateur de l'Association pour l'alternative en médecine (APAM). « Je ne pensais pas une seconde que ça pouvait poser problème », a-t-il ajouté. « La réflexologie est devenue un outil pour me nuire », a-t-il soutenu.

Complot du Front national

En outre, Georges Tron a maintenu sa thèse de complot du Front national, qu’il avait évoquée dans les colonnes du Journal du Dimanche, le 10 décembre. « Philippe Olivier, le beau-frère de Marine Le Pen, a joué un rôle central. (...) Son ordinateur a servi à envoyer au moins un mail d'une plaignante. Mon ancien directeur de cabinet, dont j'ai découvert qu'il avait été sur la liste du FN pour les élections municipales de 1995, a payé les billets de train de mes accusatrices pour aller voir leur avocat à Marseille. Il s'agissait de Gilbert Collard, actuel député proche Marine Le Pen ». Cependant, l'instruction n'a pas démontré ces faits.

Le maire de Draveil a également été interrogé par son avocat, Eric Dupond-Moretti, s'il avait été infidèle en 35 ans de mariage. « Une fois, je n'ai aucune fierté à l'avouer ici », a avoué Georges Tron. Malgré ces propos, son épouse lui apporté un soutien lors du procès.  « Je pense que mon mari est complètement innocent, j'attends qu'il puisse laver son honneur et qu'on retrouve une sérénité au sein de notre famille », a-t-elle déclaré, appelée à la barre. Des dizaines de personnes doivent témoigner au cours de ce procès qui doit durer jusqu'au 22 décembre.

 

Vu sur : Lu sur Le Point
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Travaux à Paris : « Je creuse donc je suis ! »
02.
Une série d’erreurs serait à l'origine de l’incendie de Notre-Dame de Paris
03.
Les princes William et Harry n’auraient jamais dû s’appeler ainsi
04.
Les médecins de Britney Spears dévoilent la vérité sur son hospitalisation
05.
Pourquoi la France est malade de son immobilier
06.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
07.
Ces risques malheureusement ultra prévisibles liés au retour de l’encadrement des loyers à Paris
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
03.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
04.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
05.
Tous végétariens ou vegans ? Quand l’OMS met le hola sur les régimes universels écologiques
06.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
01.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
02.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
03.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
04.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
05.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
06.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires