En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

02.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

03.

Et si Trump avait raison sur la Chine

04.

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

05.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

06.

Le système de santé allemand, privé et concurrentiel, fait beaucoup mieux que les systèmes publics français et anglais

07.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

06.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

ça vient d'être publié
light > High-tech
Générosité en cette période difficile
Jack Dorsey, le fondateur de Twitter, donne 1 milliard de dollars pour lutter contre le coronavirus
il y a 7 heures 42 min
light > Culture
Tristesse pour les fans
Coronavirus : l'édition 2020 du festival Hellfest de musique metal, organisé à Clisson, est annulée
il y a 8 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un automne de Flaubert" d'Alexandre Postel : Flaubert se libère du démon de la mélancolie. Un roman captivant

il y a 10 heures 1 min
pépites > France
Joies du confinement en province
Selon l’Insee, un Parisien sur dix a quitté Paris depuis le début du confinement
il y a 10 heures 51 min
pépites > Economie
Nouveau record
Coronavirus : 6,3 millions de salariés sont au chômage partiel en France
il y a 13 heures 29 min
light > Science
Quasar
Event Horizon Telescope : des scientifiques capturent l'image d'un trou noir émettant des jets à haute énergie
il y a 15 heures 36 min
pépites > France
Soulager les services de réanimation
Le Conseil scientifique se prononce pour la prolongation du confinement
il y a 17 heures 26 min
décryptage > Santé
Le mal français

Ces raisons qui empêchent le secteur public français de gérer son argent efficacement

il y a 18 heures 37 min
décryptage > Economie
Production relocalisée

Ces faillites qui détermineront bien plus le monde de demain que tous les Grenelle sur un nouvel avenir...

il y a 19 heures 41 min
décryptage > Environnement
Quel cinéma

Parlementaires à la dérive : leur film s’appelle "Le jour d’après" et c’est un navet !

il y a 20 heures 18 min
light > Justice
Star des 12 Coups de midi
Christian Quesada a été condamné à trois ans de prison ferme pour pédopornographie
il y a 8 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Oldyssey, un tour du monde de la vieillesse" de Julia Mourri et Clément Boxebeld : pour déconstruire beaucoup d'idées reçues sur "les vieux" !

il y a 9 heures 36 min
pépites > Politique
Président de la République
Coronavirus : l’Elysée annonce que le confinement sera "prolongé" au-delà du 15 avril
il y a 10 heures 21 min
pépites > International
Boulevard pour Joe Biden ?
Démocrates : Bernie Sanders arrête sa campagne et renonce à la course pour la présidentielle américaine
il y a 13 heures 4 min
pépites > Terrorisme
Enquête en cours
Attaque au couteau à Romans-sur-Isère : l’assaillant a été mis en examen pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste"
il y a 13 heures 54 min
pépites > Europe
Action entravée
Covid-19 : Mauro Ferrari, le président du Conseil européen de la recherche (CER), démissionne
il y a 16 heures 32 min
pépite vidéo > Santé
Mental d'acier
Les conseils de l’aventurier Mike Horn pour surmonter le confinement
il y a 18 heures 7 sec
décryptage > Santé
Comparaisons

Le système de santé allemand, privé et concurrentiel, fait beaucoup mieux que les systèmes publics français et anglais

il y a 18 heures 59 min
décryptage > Santé
La bêtise aussi est pandémique

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

il y a 19 heures 53 min
décryptage > Société
Petite réflexion de confinement

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

il y a 21 heures 13 min
© AFP
© AFP
Décès

L’écrivain Jean d’Ormesson est mort à 92 ans

Publié le 05 décembre 2017
Figure du journalisme et écrivain prolifique, l'Académicien avait eu les honneurs de la Pléiade en janvier 2015.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Figure du journalisme et écrivain prolifique, l'Académicien avait eu les honneurs de la Pléiade en janvier 2015.

Sourire en coin et yeux bleus aciers… Jean d'Ormesson est mort d'une crise cardiaque à l'âge de 92 ans dans la nuit de mardi, a indiqué sa famille à l'Agence France-Presse. Homme de droite "avec beaucoup d'idées de gauche", selon ses propres dires, il était devenu un écrivain populaire et un observateur politique écouté. "Il a toujours dit qu'il partirait sans avoir tout dit et c'est aujourd'hui. Il nous laisse de merveilleux livres" a témoigné sa fille à l'AFP.

Né en 1925, fils d'un ambassadeur de France, il suivra sa famille à travers l'Europe et le Brésil, au gré des nominations de son père. S'il ne se démarque pas par ses premières places (il échouera une première fois au bac et s'y reprendra à trois fois pour obtenir l'agrégation en philosophie), son parcours reste brillant, avec un passage à l'Ecole nationale supérieure.

Au début des années, il entame sa carrière de journaliste en travaillant pour plusieurs journaux dont Paris Match et Ouest-France. Parallèlement, il sort un premier roman, "L'amour est un plaisir" qui ne trouve pas son public. Jusqu'en 1974, il dirige la revue "Diogène" et commence à conseiller plusieurs ministres. En 1971, le succès littéraire arrive enfin, avec son sixième ouvrage : "La Gloire de l'Empire" qui remporte le Grand prix du roman de l'Académie française.

En 1974, il est nommé directeur général du Figaro. Homme de droite, il est pris à partie par les intellectuels de gauche pour ses prises de positions. Jean Ferrat écrira une chanson très critique (Un air de liberté) contre le journaliste et ses positions sur la guerre du Vietnam. Jean d’Ormesson quitte son poste en 1977 mais continue une chronique dans le Figaro magazine.

Le 18 octobre 1973, il devient Immortel à l'Académie française. Il en sera le doyen à la mort de Claude Lévi-Strauss, en 2009. Il écrira de nombreux romans, souvent emprunts de sa propre histoire. Sa dernière œuvre, "Et moi, je vis toujours" devait être publiée en 2018.

Les hommages se sont rapidement multipliés.

Il était le meilleur de l'esprit français, un mélange unique d'intelligence, d'élégance et de malice, un prince des lettres sachant ne jamais se prendre au sérieux. L'œil, le sourire, les mots de Jean d'Ormesson nous manquent déjà.

— Emmanuel Macron (@EmmanuelMacron) 5 décembre 2017

Avec Jean d'Ormesson, nous perdons un amoureux de la langue française et un amoureux de la vie.
Il nous a montré que les deux vont ensemble

— Jean-Michel Blanquer (@jmblanquer) 5 décembre 2017

Il pétillait de talent et de culture. Il manquera à la France. Hommage à Jean d’Ormesson. pic.twitter.com/24k7qAzTR1

— Florian Philippot (@f_philippot) 5 décembre 2017

Triste d'apprendre le décès de Jean d'#Ormesson , un si grand défenseur de la langue française.

— N. Dupont-Aignan (@dupontaignan) 5 décembre 2017

Quelle tristesse d’apprendre la disparition de Jean d’Ormesson, brillant ambassadeur de l’esprit français. pic.twitter.com/AP0Jr4p3VM

— Bruno Retailleau ن (@BrunoRetailleau) 5 décembre 2017

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

02.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

03.

Et si Trump avait raison sur la Chine

04.

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

05.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

06.

Le système de santé allemand, privé et concurrentiel, fait beaucoup mieux que les systèmes publics français et anglais

07.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

06.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
von straffenberg
- 05/12/2017 - 17:45
La mort c'est aussi la vie
Ce regard pétillant qui fut un bel esprit était t il une "belle âme " je suis prêt à penser que oui . Je retiens de lui cet approche posée, ce recul qu'il avait de la vie ,de la société à une époque ou il est de bon ton (dans les médias notamment ) d'avoir des positions non nuancée et de tailler en pièce son interlocuteur pour faire bonne figure .
jurgio
- 05/12/2017 - 15:52
Un écrivain qui suscitait la sympathie
même chez ceux qui ne l'avaient pas lu. Sa plume avait l'élégance et la finesse d'un Voltaire, mais comme cet auteur, il est resté dans le superficiel. Une vie trop douce qui lui a évité d'explorer ses angoisses. Une vie qui se termine en vie ordinaire, sans avoir tout dit.
assougoudrel
- 05/12/2017 - 10:36
Anguerrand a bien résumé
Un humour d'une grande finesse. Je me souviens qu'il parlait de Giscard d'Estaing. Quelqu'un avait dit de ce dernier: "il est à moitié gaga" et Mr d'Ormesson lui a avait répondu: "il va mieux, alors"! Qu'il se repose en paix.