En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
Dans le vif
Liberté d'installation, dépassements d'honoraires : le rapport explosif de la Cour des compte qui demande plus de contraintes aux médecins
Publié le 29 novembre 2017
Pour moderniser l'Assurance maladie, la Cour veut aussi inscrire dans la loi une "règle d'équilibre" qui l'obligera à réaliser des économies.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour moderniser l'Assurance maladie, la Cour veut aussi inscrire dans la loi une "règle d'équilibre" qui l'obligera à réaliser des économies.

Une potion que certains médecins trouveront sans doute bien amère.  Pour moderniser et garantir la pérennité de l'Assurance maladie, la Cour des comptes veut inscrire dans la loi une "règle d'équilibre" qui l'obligera à réaliser des économies.

Le régime "n'a pas retrouvé l'équilibre depuis 25 ans", provoquant "l'accumulation d'une dette sociale considérable" et "une situation dangereuse" dénonce les sages de la rue Cambon dans un rapport publié mercredi. Pour mener à bien ces réformes "multiples et complexes", la Cour des comptes recommande notamment la création d'une Agence nationale de santé, qui mettrait en œuvre les politiques de santé.

Mais les mesures qui vont le plus provoquer la controverse concernent les médecins libéraux, note Le Figaro. La Cour souhaite que les médecins libéraux étendant les horaires d'ouverture de leurs cabinets, avec une permanence le soir et le week-end, conditionnant une partie de la rémunération des médecins au développement de la permanence des soins.

Concernant les dépassements d'honoraires, le rapport suggère d'inclure dans la loi "des règles de plafonnement".  La Cour propose d'exclure du conventionnement les médecins qui seraient au-delà. Par ailleurs, est également évoquée la fin de la liberté d'installation, une mesure que la Cour des Comptes juge "indispensable" afin de mettre fin aux déserts médicaux. "Un médecin qui s'installerait dans une zone déjà bien pourvue ne pourrait pas être conventionné par l'assurance maladie et ses patients ne seraient pas remboursés" écrit Le Figaro.

Autre point : les Sages souhaitent un contrôle renforcé des médecins et généraliser l'ordonnance électronique 

Vu sur : Lu sur Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
02.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
03.
Sauver la France en travaillant plus, pourquoi pas… Pourquoi le diagnostic initial ne correspond que de loin à la réalité vécue par les Français
04.
Travaux à Paris : « Je creuse donc je suis ! »
05.
La guerre du pétrole n’aura pas lieu. Mais avec Donald Trump qui veut asphyxier l’Iran, on joue avec le feu
06.
Une série d’erreurs serait à l'origine de l’incendie de Notre-Dame de Paris
07.
Pourquoi la France est malade de son immobilier
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
03.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
04.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
05.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
06.
Tous végétariens ou vegans ? Quand l’OMS met le hola sur les régimes universels écologiques
01.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
04.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
05.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
06.
Tous addicts à la polémique : votez-vous encore pour ce que les candidats se proposent de faire ou uniquement pour ce qu’ils sont ?
Commentaires (14)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 01/12/2017 - 02:53
La cour des cons?...
Comme tous bons gauchistes qui se respectent, ils ne se sentent pas responsables de quarante années de déficits cumulés, de décisions toujours plus aberrantes et toujours plus inutiles, de numerus closus debile, de la soviétisation à marche forcée de notre système de santé, le plus coûteux et le plus déficitaire au monde, pour une santé française à la dérive...ils préfèrent en accuser les médecins et leur faire porter le pompon, c’est plus facile! hé ho, la cour des cons, il faut leur parler en roumain, si vous voulez être compris des médecins français!...
GP13
- 30/11/2017 - 11:36
La convention médicale est morte
Mais les médecins ne font que contourner cette réalité en différant leur installation en libéral. Pour les "ex-sages' de la rue Cambon, la convention est bien morte et ne sera pas réanimée. A sa place, baton ou gourdin. La question est de savoir combien de temps vont mettre les médecins pour affronter la mort de la convention médicale et, en conséquence, prendre leur liberté ?
walchp
- 30/11/2017 - 04:26
Tout a fait d'accord Kelenborn stop au numerus clausus...
Mais apres cela les études ne font que commencer... On aura la meme chose qu'a la Fac de lettres:60% d'abandons à 3 ans.....
Et ce sra comme pour les avocats
Juste pour vous prendre la tension ou faire un arret maladie pour vendredi ou lundi, vous en trouverez un a 20€
Mais quand vous tremblerez vraiment pour votre peau.... Faudra casser la tirelire !!!