En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
Manifs : acte IV
Nouvelle journée de mobilisation contre la politique d'Emmanuel Macron
Publié le 16 novembre 2017
Pour la première fois depuis le début du quinquennat, CGT et FO font front commun contre les réformes.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour la première fois depuis le début du quinquennat, CGT et FO font front commun contre les réformes.

Après les journées de mobilisation du 12 septembre, du 21 septembre et du 18 octobre, quelque 170 manifestations sont organisées, ce jeudi, dans toute la France, par les opposants à la politique d'Emmanuel Macron.  Car pour le patron de la CGT, Philippe Martinez, "les grèves et les manifestations restent, en France comme partout dans le monde, efficaces". Ordonnances de la loi Travail, hausse de la CSG, mesures d'économies dans la fonction publique, réforme à venir de l'assurance chômage…les sujets de mécontentements sont nombreux.

Et pour la première depuis le début du quinquennat, FO va se joindre la CGT - tout comme Solidaires et/ou la FSU, ainsi que des organisations de jeunesse (Unef, UNL, Fidl). Ce ralliement a été qualifié de "bonne nouvelle» par la CGT. Cependant, la division syndicale est encore bien présente : la CFDT et la CFE-CGC critiquent les ordonnances de réforme du code du travail et les mesures d'économies dans la fonction publique, mais n'ont pas rejoint l'appel, malgré les demandes insistantes d'une partie des militants.

Vu sur : Lu sur Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Public voit un nouvel homme dans la vie de Laeticia Hallyday; Angelina Jolie veut récupérer le sien; Brigitte Macron au chevet de l’AVC de Line Renaud; Ségolène Royal & François Hollande bientôt mamie-papy; Louis Sarkozy accouche d’une ligne de mocassins
02.
Quand Bret Easton Ellis atomise la “Génération Chochotte”
03.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
04.
Le nouveau parti du Brexit de Nigel Farage prend la tête des sondages pour les Européennes au Royaume-Uni
05.
La honte de l’empereur : loin du soleil d’Austerlitz, l’ombre infamante de la bataille de Toulouse
06.
De mystérieux investissements immobiliers de Qatar Charity en France
07.
Le paradoxe des sacs plastiques ou quand le remède (de leur suppression) est pire que le mal
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
04.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
05.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
06.
Faut-il craindre l'opération "Revanche pour le Sham" de l'EI
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Stargate53
- 16/11/2017 - 10:05
Pour quel impact !
Il faut toujours proportionné ses actions par rapport au but à atteindre ! C'est élémentaire alors ces journées successives n'ont rien d'utile car elles démontrent la non acceptation de la nécessaire adaptation du pays. Plutôt que s'accrocher aux acquis sans perspectives de les conserver à terme, il faut rentrer dans une tactique d'échanges pour obliger E Macron à prendre en compte des demandes adaptées aux enjeux et pas seulement appliquer sa vision intransigeante. Il ne possède pas la vérité mais sa vérité comme tout homme ! Aujourd'hui, E Macron impose son agenda car il sait qu'il peut compter sur des postions syndicales figées sur le passé. Pourtant négocier suppose de prendre en compte des demandes de l'autre partie et pas vouloir imposer le sien à tout prix. La France ne connait que la vision "rapport de force" sauf qu'aujourd'hui hormis les privilégiés avec statuts spéciaux ou fonctionnaires, qui peut se payer le luxe de perdre des journées de travail avec tous ces crédits à rembourser et la société de consommation si tentante. Alors tant que les OS resteront dans cette logique d'affrontements stériles, les français seront perdants, faute d'acteurs syndicaux lucides !