En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
ça vient d'être publié
Effets de la parole présidentielle
Déconfinement : la SNCF a connu une hausse de 400% des ventes de billets de train juste après les annonces d’Emmanuel Macron
il y a 3 heures 15 min
light > Sport
"El Pibe de Oro"
Mort de la légende du football argentin, Diego Maradona, à l’âge de 60 ans
il y a 5 heures 31 min
pépites > Politique
"Le changement, c’est maintenant"
François Hollande propose "Socialistes" comme nouveau nom pour le Parti Socialiste
il y a 7 heures 4 min
pépites > France
Séparatisme
Le Conseil d'Etat confirme la dissolution de l'association BarakaCity et la fermeture de la Grande mosquée de Pantin
il y a 8 heures 46 min
décryptage > France
Chantier titanesque

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

il y a 11 heures 8 min
Farce
Le Premier ministre canadien piégé par l'appel téléphonique d'une fausse Greta Thunberg
il y a 11 heures 30 min
décryptage > Sport
Bryson DeChambeau

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

il y a 11 heures 53 min
light > People
Santé
Dans une contribution publiée dans le New York Times, Meghan Markle raconte qu'elle a fait une fausse couche cet été
il y a 12 heures 17 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

il y a 12 heures 33 min
pépites > International
Avion
Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens
il y a 12 heures 54 min
Futur best-seller
L'enquête fleuve de Society sur l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès va être publiée sous le format d’un livre accessible dès le 9 décembre
il y a 4 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Madre" de Rodrigo Sorogoyen : un thriller bouleversant sur une mère en deuil de son fils…

il y a 6 heures 30 min
pépites > Economie
Changement de stratégie
IBM envisagerait la suppression de près d’un quart de ses effectifs en France
il y a 8 heures 16 min
Big Brother
Comment passer inaperçu sur l'avenue du Bonheur, truffée de caméras, à Pékin
il y a 9 heures 49 min
décryptage > Politique
Elus locaux

Radicalisation : pour un meilleur partage de l'information

il y a 11 heures 19 min
décryptage > France
Contradictions

Covid et terrorisme : deux poids, deux mesures. Pourquoi le Conseil constitutionnel s’est placé dans une contradiction qui risque de lui porter préjudice

il y a 11 heures 34 min
pépites > Politique
Désaveu
Loi sécurité globale : 30 abstentions, 10 votes contre chez LREM, la majorité envoie un avertissement à Gérald Darmanin
il y a 11 heures 57 min
décryptage > Consommation
Alimentation

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

il y a 12 heures 18 min
décryptage > International
Big Brother

Un QR code santé pour voyager : bienvenue dans le monde selon Xi Jinping

il y a 12 heures 51 min
pépite vidéo > Economie
"Quoi qu’il en coûte"
Bruno Le Maire : "Nous nous fixons 20 années pour rembourser cette dette Covid"
il y a 13 heures 15 min
Manifs : acte IV

Nouvelle journée de mobilisation contre la politique d'Emmanuel Macron

Publié le 16 novembre 2017
Pour la première fois depuis le début du quinquennat, CGT et FO font front commun contre les réformes.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour la première fois depuis le début du quinquennat, CGT et FO font front commun contre les réformes.

Après les journées de mobilisation du 12 septembre, du 21 septembre et du 18 octobre, quelque 170 manifestations sont organisées, ce jeudi, dans toute la France, par les opposants à la politique d'Emmanuel Macron.  Car pour le patron de la CGT, Philippe Martinez, "les grèves et les manifestations restent, en France comme partout dans le monde, efficaces". Ordonnances de la loi Travail, hausse de la CSG, mesures d'économies dans la fonction publique, réforme à venir de l'assurance chômage…les sujets de mécontentements sont nombreux.

Et pour la première depuis le début du quinquennat, FO va se joindre la CGT - tout comme Solidaires et/ou la FSU, ainsi que des organisations de jeunesse (Unef, UNL, Fidl). Ce ralliement a été qualifié de "bonne nouvelle» par la CGT. Cependant, la division syndicale est encore bien présente : la CFDT et la CFE-CGC critiquent les ordonnances de réforme du code du travail et les mesures d'économies dans la fonction publique, mais n'ont pas rejoint l'appel, malgré les demandes insistantes d'une partie des militants.

Vu sur : Lu sur Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Stargate53
- 16/11/2017 - 10:05
Pour quel impact !
Il faut toujours proportionné ses actions par rapport au but à atteindre ! C'est élémentaire alors ces journées successives n'ont rien d'utile car elles démontrent la non acceptation de la nécessaire adaptation du pays. Plutôt que s'accrocher aux acquis sans perspectives de les conserver à terme, il faut rentrer dans une tactique d'échanges pour obliger E Macron à prendre en compte des demandes adaptées aux enjeux et pas seulement appliquer sa vision intransigeante. Il ne possède pas la vérité mais sa vérité comme tout homme ! Aujourd'hui, E Macron impose son agenda car il sait qu'il peut compter sur des postions syndicales figées sur le passé. Pourtant négocier suppose de prendre en compte des demandes de l'autre partie et pas vouloir imposer le sien à tout prix. La France ne connait que la vision "rapport de force" sauf qu'aujourd'hui hormis les privilégiés avec statuts spéciaux ou fonctionnaires, qui peut se payer le luxe de perdre des journées de travail avec tous ces crédits à rembourser et la société de consommation si tentante. Alors tant que les OS resteront dans cette logique d'affrontements stériles, les français seront perdants, faute d'acteurs syndicaux lucides !