En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© DON EMMERT / AFP
Donald Trump drapeau américain Atlantico.fr
"impeachment"
Une procédure de destitution lancée contre Trump
Publié le 15 novembre 2017
Cinq élus du Parti démocrate ont lancé une procédure de destitution contre le président américain, selon une information de l'Associated Press.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cinq élus du Parti démocrate ont lancé une procédure de destitution contre le président américain, selon une information de l'Associated Press.

Selon l'Associated Press, cinq membres démocrates du Congrès ont introduit une demande de destitution contre Donald Trump. C'est Steve Cohen, représentant démocrate du Tennessee, qui mène cette fronde. "Nous estimons que le président Trump a violé la Constitution", a-t-il déclaré. Les élus avancent en effet cinq articles accusant notamment le président d'obstruction à la justice.

>>> À lire aussi : Etats-Unis : Pourquoi Donald Trump ne sera pas destitué 

Toutefois, il y a peu de chances que cette tentative atteigne son but puisque ce sont les républicains qui détiennent la majorité à la Chambre. "Ils sont peu susceptibles d'agir sur les articles de mise en accusation", indique l'Associated Press.

"Impeachment"

Selon la Constitution américaine, le Congrès peut destituer le président en cas de "trahison, corruption ou autres crimes et délits majeurs". La procédure se déroule en deux étapes. La Chambre des représentants doit d'abord voter, à une majorité simple, des articles de mise en accusation détaillant les faits reprochés au président. En cas de mise en accusation, le Sénat, chambre haute du Congrès, fait le procès du président. In fine, au terme des débats, les 100 sénateurs votent sur chaque article. Il faut une majorité de deux tiers pour condamner, auquel cas la destitution est automatique et sans appel. En février 1999, le président Bill Clinton avait par exemple été acquitté. 

>>> À lire aussi : Petites explications pour aider à comprendre pourquoi les incohérences de la politique étrangère américaine ne sont pas forcément là où on croit 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
02.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
03.
Sauver la France en travaillant plus, pourquoi pas… Pourquoi le diagnostic initial ne correspond que de loin à la réalité vécue par les Français
04.
Travaux à Paris : « Je creuse donc je suis ! »
05.
La guerre du pétrole n’aura pas lieu. Mais avec Donald Trump qui veut asphyxier l’Iran, on joue avec le feu
06.
Une série d’erreurs serait à l'origine de l’incendie de Notre-Dame de Paris
07.
Pourquoi la France est malade de son immobilier
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
03.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
04.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
05.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
06.
Tous végétariens ou vegans ? Quand l’OMS met le hola sur les régimes universels écologiques
01.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
04.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
05.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
06.
Tous addicts à la polémique : votez-vous encore pour ce que les candidats se proposent de faire ou uniquement pour ce qu’ils sont ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
g16
- 16/11/2017 - 17:37
Comme les Américains l'aiment bien
Il risque fort d'être réélu dans trois ans, avant que la procédure de destitution ne soit prononcée.
Et il n'y a guère que les médias Français qui font de lui "un Turc" en manquant souvent de respect au Président Américain.
Obama n'en méritait pas tant, pour ses résultats, Quant à Trump, son évaluation mérite d'attendre, et qu'on le laisse agir niveau mondial.
Deudeuche
- 15/11/2017 - 21:43
Mauvais joueurs ces démocrates
Pourtant ils se donnent tant de mal sur CNN et autres lobbys de la canaille hollywoodienne.