En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
Danger
60 millions de consommateurs dresse une liste noire des médicaments vendus sans ordonnance
Publié le 14 novembre 2017
Le magazine a évalué le rapport bénéfice/risque d'une soixantaine de médicaments. Conclusion : un sur deux est "à proscrire".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le magazine a évalué le rapport bénéfice/risque d'une soixantaine de médicaments. Conclusion : un sur deux est "à proscrire".

Ce mardi 14 novembre, dans son nouveau hors-série Se soigner sans ordonnance, 60 Millions de consommateurs a évalué, avec l'aide du professeur Jean-Paul Giroud, pharmacologue clinicien reconnu, membre de l'Académie de médecine, et Hélène Berthelot, pharmacienne, 62 médicaments parmi les plus vendus en automédication. Le magazine y dévoile une "liste noire" des médicaments à éviter. "Seulement 21 % sont à privilégier pour leur rapport bénéfice/risque favorable", affirme-t-il, ajoutant que près d’un médicament sur deux (45 %) est à proscrire car leur rapport bénéfice/risque est défavorable en automédication et 33 % sont passables car leur efficacité est faible ou non prouvée.

>>> À lire aussi : Pourquoi l’automédication en ligne bientôt proposée par Google pourrait faciliter le travail des médecins (si vous ne vous dispensez pas de les consulter après) 

Ces médicaments contre le rhume, la toux et le mal de gorge qu'il faut éviter

En tête du podium des médicaments dans cette "liste noire" figurent ceux qui traitent le rhume comme Actifed Rhume, DoliRhume et Nurofen Rhume. "Leur point commun, un cocktail de 2 à 3 composés actifs : un vasoconstricteur (nez bouché), un antihistaminique (nez qui coule) et du paracétamol ou de l’ibuprofène (mal de tête). Ces tout-en-un ne sont pas justifiés, et ils cumulent des risques de surdosage et d’effets indésirables gravissimes (accidents cardiovasculaires ou neurologiques, vertiges…)", indique le magazine. Et d'ajouter : "On trouve dans ces médicaments de la pseudoéphédrine. Cette substance est un vasoconstricteur : elle contracte les vaisseaux sanguins et augmente le diamètre des cavités nasales, afin de décongestionner les nez bouchés. Mais étant assimilée par voie orale, elle contracte les vaisseaux sanguins de tout l’organisme".

>>> À lire aussi : Le mythe des dates de péremption des médicaments 

Concernant les médicaments contre la toux, 60% sont à proscrire, selon 60 Millions de consommateurs. "C'est l'hécatombe par rapport à l'étude que nous avions réalisée en 2015, où il y avait 35 % de médicaments à privilégier et +seulement+ 50 % à proscrire", écrit la revue, qui affirme également que "certains sirops contre la toux peuvent altérer la capacité à conduire un véhicule" et que les pastilles contre le mal de gorge  contenant un anti-inflammatoire non stéroïdien (ibuprofène, flurbiprofène…) peuvent aussi être nocives, notamment pour les femmes enceintes. En outre, pour ces dernières, la prise d’un seul cachet d’aspirine peut également avoir des conséquences dramatiques, (atteintes rénales et cardio-pulmonaires du fœtus qui peuvent être irréversibles, voire mortelles, pour le futur nouveau-né), selon 60 Millions de consommateurs. In fine, des fluidifiants bronchiques, qui n'ont jamais fait la preuve de leur efficacité et peuvent être source d'allergie et d'irritation du tube digestif, sont également dans le collimateur de la revue.

L'efficacité zéro

"Il y a un problème d'information, le public ne connaît les médicaments que par la publicité or elle n'est pas véritablement informative", déplore dans les colonnes du magazine le Pr Giroud, auteur d'"Automédication. Le guide expert" (édition La Martinière, 2017). Plus généralement, "si le risque zéro n'existe pas, malheureusement l'efficacité zéro, elle, est indiscutable pour plus de 55% des médicaments d'automédication" disponibles sur le marché, s'indigne ce spécialiste.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Les effroyables supplices infligés à Ravaillac, l’assassin du "bon roi" Henri IV
04.
Emmanuel et Brigitte Macron profitent d'un bain de foule au Touquet
05.
1er Mai : les Gilets jaunes se préparent pour l'"acte ultime"
06.
Ce rapport du Conseil national de productivité rédigé par des proches d’Emmanuel Macron préfigure-t-il le vrai tournant du quinquennat ?
07.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
04.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
05.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
06.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
05.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
06.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
francoise34
- 14/11/2017 - 23:17
Le chiffre des ventes en hausse
Un excellent sujet de saison pour faire de bonnes ventes au numéro, juste après le levothyrox
Cela changera de l'étude des lave vaisselle
vangog
- 14/11/2017 - 22:15
L’hystérie médiatique bat son plein!
après l’ouragan médiatique du harcèlement, qui a provoqué des vents aussi soudains que violents, les médias avaient besoin d’une autre victime, afin de conserver la main sur la grande entreprise de manipulation des naïfs et des cerveaux mous...décidément, depuis la disparition du journalisme d’investigation à cause de la gauche sctaire, le journalisme d’opinion fait des ravages. Inutile de répondre par des arguments scientifiques à ces navets de journaleux sans talents, car ils se prennent pour des gourous"". on croyait avoir atteint le fond avec France-télévision-propagande, le connard déchaîné et Mediapute, mais soixante millions de cons pousse le bouchon de la connerie journalistique encore plus loin...on va de record en record, en France gauchiste!
kelenborn
- 14/11/2017 - 18:09
ouais
C'est 60 millions de consommateurs qui est à proscrire car cela fait déjà quelques temps qu'il est un des foireux bras armés de ceux qui manient les peurs écologiques et sanitaires pour leur plus grand profit . Dénigrer certains produits sur la base des affirmations de quelques diafoirus scientifiques auto-proclamés type Belpomme , c'est tt ce que fait cette officine de merde!