En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
© Reuters
Accord trouvé

Travailleurs détachés : les ministres européens trouvent un compromis

Publié le 24 octobre 2017
Priorité d'Emmanuel Macron, le camp français a finalement réussi à convaincre plusieurs pays de l'est.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Priorité d'Emmanuel Macron, le camp français a finalement réussi à convaincre plusieurs pays de l'est.

Cette fois, Emmanuel Macron tient sa petite victoire européenne. Dans un dossier complexe, le camp français a obtenu un compromis sur la révision de la directive des travailleurs détachés. L'opposition des pays de l'est venait de la durée du détachement que Paris souhaitait établir à 12 mois maximum, contre le double souhaité par les pays de l'est. Finalement, la Roumanie, la Bulgarie, la Slovaquie et la République tchèque ont accepté la proposition française même si une extension à 18 mois est possible si l'entreprise peut "motiver" cette demande auprès du pays d'accueil.

"C’est un grand jour pour l’Europe sociale, le président de la République s’y était engagé, c’est une excellente nouvelle pour l’Europe et pour ses citoyens", s’est réjouie la ministre du travail Muriel Pénicaud, qui participait aux négociations. "Les salariés seront mieux protégés et les conditions d’exercice dans le marché intérieur seront plus équitables pour les entreprises."

Trois pays (Pologne, la Hongrie, la Lituanie et la Lettonie) ont voté contre le texte. "On aboutit à un texte vague, très ambigu que tout le monde va pouvoir interpréter à sa guise, ce qui ne va pas dans le sens d’une unité de l’Union" a critiqué le ministre délégué hongrois Szabolcs Takacs.

En revanche, la France a dû lâcher du lest pour obtenir cet accord en exemptant le secteur routier de cette nouvelle durée, notamment sous la pression de l'Espagne.

L’Europe avance, je salue l’accord ambitieux sur le travail détaché : plus de protections, moins de fraudes.

— Emmanuel Macron (@EmmanuelMacron) 23 octobre 2017
Vu sur : Lu sur Le Monde
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

03.

Voilà ce qu’on protège vraiment en protégeant le mode de vie européen (et pourquoi le défi est de taille)

04.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

05.

Il meurt après une relation sexuelle lors d'un déplacement professionnel, la justice estime que c'est un accident du travail

06.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

07.

Inégalités : petits contre-arguments aux nouvelles thèses de Thomas Piketty sur la propriété privée

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Insécurité : la sombre réalité française dans le match des criminalités européennes

04.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

05.

L’insécurité, grenade dégoupillée pour la fin du quinquennat Macron ?

06.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

01.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

02.

Peurs sur la consommation : bienvenue dans l’ère de l’irrationalité

03.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

04.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

Université d'Evergreen (États-Unis) : une terrifiante vidéo qui montre le vrai visage de la nouvelle bête immonde

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
MIMINE 95
- 24/10/2017 - 14:58
L'ART MACRONISTE DU FLOU
et de la pirouette !!!!
Liberdom
- 24/10/2017 - 13:18
Protectionnisme franchouillard
Mais protectionnisme à l'envers : français travaillez moins et soyez payés plus avec des charges énormes pour une protection en trompe l'oeil. Et Vive le chomdu généralisé. Les dirigeants français n'ont jamais compris que leur "modèle social" qui a stérilisé l'économie, ne pourra jamais être imposé aux autres pays.
28furka
- 24/10/2017 - 10:24
rien de fait
juste du bla bla . le secteur routier exempte il est vrai qu il vaut mieux regarder passer nos amis de l est plutôt que d etre au volant ,mieux vaut payer des chomeurs. De plus ils polluent beaucoup moins avec leurs beaux camions payes avec l aide des fonds a l equipement de l UE.