En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© Pixabay
Soupe à la grimace
Réformes fiscales : les 5 millions de Français qui verront leur pouvoir d'achat baisser
Publié le 14 octobre 2017
Non, les réformes prévues par le gouvernement ne bénéficieront pas "à tous les Français sans exception". Loin de là.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Non, les réformes prévues par le gouvernement ne bénéficieront pas "à tous les Français sans exception". Loin de là.

Les réformes prévues dans le cadre du projet de loi de finances "bénéficieront à tous les Français sans exception", avait promis Bruno Le Maire, en présentant les principales mesures fiscales et budgétaires prévues par le gouvernement, il y a trois semaines. Finalement, ce ne sera pas si simple : près de 5 millions de Français vont voir leur niveau de vie baisser, a calculé le Figaro.

Ce recul "concernera précisément, selon une annexe de la loi de finances, le neuvième décile de la population", indique le journal. Pour rappel, le concept de décile est utilisé par les statisticiens pour découper la population française en tranches égales de 10 %, chaque groupe comprenant donc 2,8 millions de ménages.

Pour être dans le neuvième décile, il faut, selon les statistiques de l'Insee, des revenus net des impôts directs entre 49.350 et 63.210 euros annuels tous types de ménages confondus, entre 27.000 et 34.000 euros par an pour un célibataire, ou entre 67.000 et 86.000 euros par an pour une famille d'un couple avec deux enfants.

En plus de ces 2,8 millions de personnes qui seront trop aisés pour bénéficier de la suppression de la taxe d'habitation, il faut rajoute les membres du dernier décile, qui dans leur grande majorité ne sont pas assez riches pour être concernés par la transformation de l'ISF, qui était payé en 2017 par 350.000 foyers, en impôt sur la fortune immobilière (IFI).

Si ces cinq millions de personnes seront bien concernées, comme tout les Français, par la suppression des cotisations salariales, ce coup de pouce sera en moyenne pour le 9e décile annulé par les hausses de taxes l'énergie et le tabac.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Les puissants relais de l'Algérie en France ; Ces amis de Ghosn que tout le monde craignait chez Renault; L'avertissement de Philippe à Castaner; Technip: et un mégagâchis industriel de plus; Notre-Dame partout dans les hebdos, le catholicisme plus rare
02.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
03.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
04.
Un pognon de dingue pour Notre-Dame de Paris ? Oui, car l'Homme ne vit pas que de pain
05.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
06.
Pourquoi l’incendie de Notre-Dame oblige Emmanuel Macron à revoir sa copie
07.
Le nouveau parti du Brexit de Nigel Farage prend la tête des sondages pour les Européennes au Royaume-Uni
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
04.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 15/10/2017 - 13:10
"L'argent des autres..."
les gauchistes ont toujours eu une redoutable appétence pour le pouvoir, mais aussi pour cet argent-là... Que feront-ils lorsque le neuvième décile aura rétrogradé au niveau du huitième décile? Ben...une nouvelle loi spoliatrice, jusqu'à ce que...tout soit égalisé (par le bas), n'est-ce pas Schiavalpa?...ah, l'égalité pour tous! Le monde de Lénine et d'Orwell! J'ai hâte...
Paul Emiste
- 15/10/2017 - 06:56
Comme qu´il disait ...
Le socialisme, c'est toujours l'histoire d'une spoliation méthodique exercée aux dépens du peuple. Les unes après les autres, les catégories sociales et professionnelles se font arracher progressivement leur bien. Puisque les besoins sont sans limite, la spoliation l'est aussi. Elle ne cesse qu'avec le dépouillement complet des victimes. Malheureusement pour l'oligarchie au pouvoir, les dites victimes viennent ensuite grossir la masse des assistés, ce qui oblige à de nouvelles spoliations exercées contre des catégories de moins en moins aisées. Quand il n'y a plus de gens à dépouiller, le socialisme redistributeur cesse et se fait violent afin d'étouffer le mécontentement général.
Claude Reichman
mymi
- 14/10/2017 - 19:23
Pas de bol
Moi aussi et comme je suis récemment retraitée, je paie pour tout le monde (soutien à mes enfants et mes parents) et je n'ai droit strictement à rien...je ne supporte pas ce mégalo narcissique et méprisant. Demain je zapperai, j'écoute fait les analyses à posteriori en cherchant la chaîne la moins partisane !!! LCP ou LCI ? J'espère que derrière ses rodomontades les Français sauront voir son vrai visage de psychopathe.