En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
Point de convergence
Tous les djihadistes mènent-ils à Aprilia ?
Publié le 04 octobre 2017
La petite ville italienne au sud de Rome serait un point de passage stratégique pour les proches des terroristes. À commencer par ceux de Marseille et de Berlin.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La petite ville italienne au sud de Rome serait un point de passage stratégique pour les proches des terroristes. À commencer par ceux de Marseille et de Berlin.

Ahmed Hamachi, le Tunisien qui a assassiné deux femmes devant la gare Saint-Charles de Marseille dimanche aurait passé de nombreuses années dans une petite cité à quelques kilomètres au sud de l'agglomération romaine entre 2010 et 2015. Il était même marié à une italienne. Arrêté plusieurs fois pour une affaire de drogue et une autre de vol, il n'était alors pas religieux. Il a été expulsé des listes communales et a disparu dans la nature avant de ressurgir à Marseille.

Mais la tranquille bourgade du Latium fut aussi le lieu de passage d'un autre Tunisien, Anis Amri, connu pour avoir tué douze personnes avec sa voiture bélier sur un marché de Noël à Berlin en décembre 2016. Et ce n'est pas tout. Khaled Babouri, l'assaillant à la machette des policières de Charleroi est aussi passé par cette ville. D'autres suspects se seraient aussi arrêtés dans cette ville, le tout tournant souvent autour d'un logeur nommé Yacoubi Montasar aujourd'hui détenu pour d'autres raisons. 

Même si les cas sont différents, il est certain que cette ville est au cœur des recherches concernant les organisations potentielles qui aident les terroristes à passer à l'acte ou agissent dans le processus de radicalisation.

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Travaux à Paris : « Je creuse donc je suis ! »
02.
Une série d’erreurs serait à l'origine de l’incendie de Notre-Dame de Paris
03.
Les médecins de Britney Spears dévoilent la vérité sur son hospitalisation
04.
Les princes William et Harry n’auraient jamais dû s’appeler ainsi
05.
Pourquoi la France est malade de son immobilier
06.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
07.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
03.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
04.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
05.
Tous végétariens ou vegans ? Quand l’OMS met le hola sur les régimes universels écologiques
06.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
01.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
02.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
03.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
04.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
05.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
06.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires