En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Santé
Lutte contre la pandémie
Une nouvelle souche plus contagieuse du coronavirus aurait été identifiée au Vietnam
il y a 3 heures 5 min
pépites > International
Inquiétudes pour la démocratie
La France renonce à ratifier "en l'état" l'accord d'extradition avec Hong Kong
il y a 4 heures 37 min
light > Europe
Enquêtes en cours
L'ancien roi Juan Carlos, soupçonné de corruption, décide de quitter l'Espagne
il y a 6 heures 11 min
pépites > Santé
Wuhan
Covid-19 : la mission de l'OMS en Chine a terminé son travail préparatoire dans le cadre de l'enquête sur l'origine du virus
il y a 8 heures 43 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Relance ou investissement ? Présent simple ou avenir composé ? Être en France ou aux USA ?

il y a 11 heures 54 min
pépite vidéo > Science
Mission accomplie
SpaceX : les images de l'amerrissage des deux astronautes américains
il y a 12 heures 39 min
décryptage > Société
Sélection inclusive

L’UNEF de Nanterre a choisi quatre femmes qui ont "influencé" le cours de l’Histoire : curieusement elles sont toutes de la même couleur !

il y a 14 heures 33 min
décryptage > Economie
Incertitudes sur les marchés

Le COVID-19 s’attaque surtout au dollar

il y a 15 heures 8 min
décryptage > International
Centre d'attraction

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

il y a 16 heures 12 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

TikTok première victime du bras de fer entre la Chine et les États-Unis. Donald Trump va décider de fermer la star montante des réseaux sociaux

il y a 16 heures 54 min
light > Politique
Vacances studieuses
Emmanuel Macron pourrait recevoir Angela Merkel et Nicolas Sarkozy au Fort de Brégançon cet été
il y a 3 heures 57 min
pépites > Social
Rentrée sociale agitée
Les Gilets jaunes feront-ils leur retour dès le 12 septembre prochain ?
il y a 5 heures 15 min
light > Religion
Inquiétudes
L'ancien pape Benoît XVI serait dans un état "extrêmement fragile"
il y a 7 heures 29 min
pépites > Justice
Nouveau rebondissement
Affaire des écoutes de Nicolas Sarkozy : le Conseil d'Etat rejette la requête du Syndicat de la magistrature
il y a 9 heures 18 min
pépites > Environnement
Temps d’adaptation
Barbara Pompili décide de repousser l'interdiction des terrasses chauffées à l'hiver 2021
il y a 12 heures 12 min
décryptage > Environnement
Environnement

C’est la biodiversité du "beau" qu’il faut apprendre et transmettre et non la biodiversité du calcul, du chiffre, du nombre

il y a 14 heures 8 min
décryptage > Santé
Avertissement

Covid-19 : si le bon élève Hong Kong est désormais confronté à une 3e vague, saurons-nous en éviter une 2e alors que nous sommes beaucoup moins rigoureux ?

il y a 14 heures 48 min
décryptage > Consommation
Cocktail & Terroir

Les idées cocktails originales de l’été : avec de l’Absinthe, essayez le Green Beast

il y a 15 heures 42 min
décryptage > Politique
No non-sense

Séduire les "vrais gens" : le match des résultats Boris Johnson / Emmanuel Macron. Avantage...

il y a 16 heures 37 min
décryptage > Europe
Milliards à l'eau

Ces malencontreux facteurs économiques qui annulent d’ores et déjà l’impact du grand plan de relance européen

il y a 17 heures 8 min
© Reuters
© Reuters
Cache-cache

Quand la police de Lyon demande aux migrants de se cacher lors de la visite de Macron

Publié le 28 septembre 2017
Dans un enregistrement diffusé par Quotidien, la police municipale aurait passé des consignes très strictes.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans un enregistrement diffusé par Quotidien, la police municipale aurait passé des consignes très strictes.

Depuis mercredi 27 septembre, Emmanuel Macron est à Lyon pour un sommet franco-italien. Ce jeudi 28 septembre, le chef de l’Etat a rendu visite aux policiers lyonnais. Selon les informations du Quotidien, la police de Lyon aurait demandé aux migrants présents sur l’esplanade Nelson Mandela de "se faire le plus discret possible" lors du passage du président de la République pour lui assurer une visite en toute tranquillité.

"On leur demande de replier les tentes, s’ils peuvent les dissimuler au maximum"

Dans une vidéo, un habitant du quartier montre au Quotidien l’enregistrement avec les consignes des policiers. Les forces de l’ordre auraient demandé aux migrants "de démonter les tentes et de se mettre le plus bas possible pour que Emmanuel Macron, en passant, ne les voit pas". "Il faut qu’ils les cachent. On ne leur demande pas de partir. On leur demande de replier les tentes, s’ils peuvent les dissimuler au maximum. Là, vous avez un Président qui passe, c’est pas... Donc essayez d’être le plus discret possible. Je sais bien que tout est dans le visuel mais malheureusement, c’est comme ça", aurait déclaré un des fonctionnaires. 

La mairie de Lyon a demandé à des migrants de "se faire le + discret possible" car ils étaient situés sur le passage de Macron ⬇#Quotidien pic.twitter.com/KQd9UxkGKa

— Quotidien (@Qofficiel) 28 septembre 2017
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Atlante13
- 30/09/2017 - 10:49
C'est désormais ça la France,
l'hypocrisie de nos hommes politiques, et de la gauche en particulier, me donne une sensation nauséabonde de dégout face à tant de lâcheté. Et notre cher ministre de l'intérieur en est le parfait porte-parole. Aujourd'hui même il annonçait les mesures que va prendre l'Etat face aux radicalisés islamistes présent dans la Police et la Gendarmerie. Que croyez-vous qu'il a décidé? de les exclure, de les licencier? que nenni, il annonce seulement qu'ils seront mis de "côté" à l'extérieur des opérations sensibles pour qu'ils ne puisent renseigner les islamistes. Quel courage! Voila qu'il va les mettre dans des bureaux-placards dorés où ils n'auront plus rien à faire, sauf de continuer à saper le pays. La vieillesse est vraiment un naufrage.
francoise34
- 29/09/2017 - 16:27
Des instructions de l'ancien maire
Notre ministre de l'intérieur assure la bonne conscience de notre président
Le problème des migrants est résolu, et celui des SDF ?
tubixray
- 29/09/2017 - 14:23
Chez ces gens là Monsieur .....
Les migrants doivent être accueillis, logés aux frais de l'état mais pas question de les côtoyer .... Un bel exemple d'hypocrisie sociétale bien représentative de la gauche caviar.