En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"

03.

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

04.

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

05.

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

06.

Virginia Raggi, la maire de Rome, révèle être menacée par la mafia

07.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Vers un nouveau confinement ?
Covid-19 : Emmanuel Macron annoncera de nouvelles restrictions ce mercredi à 20 heures
il y a 6 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Chambre des dupes" de Camille Pascal : Louis XV et les soeurs Mailly-Nesle : amours, intrigues, courtisans... Un roman brillant et bien documenté

il y a 7 heures 16 min
pépites > Politique
Campagne sous tension
Virginia Raggi, la maire de Rome, révèle être menacée par la mafia
il y a 8 heures 12 min
pépites > France
Tchétchénie
Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"
il y a 9 heures 8 min
pépites > Justice
Décision
La justice administrative valide la fermeture temporaire de la mosquée de Pantin
il y a 10 heures 49 min
décryptage > Culture
Septième art

Les banalités subversives de Maïwenn

il y a 13 heures 24 min
pépites > Santé
Choix cornélien : épidémie ou économie
Coronavirus : le reconfinement n'est plus tabou, couvre-feu élargi, confinement général ou local ?
il y a 14 heures 8 min
pépites > Politique
Relations humaines
Tensions internes dans la cellule diplomatique de l'Elysée et rapports tendus avec le Quai d'Orsay
il y a 14 heures 44 min
décryptage > Société
Dangers des nouveaux outils

Les objets connectés, des armes redoutables aux mains des auteurs de violences familiales

il y a 15 heures 20 min
décryptage > Economie
Réindustrialisation

Et pendant ce temps là, sur le front de l’industrie, on continue à faire des âneries

il y a 16 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Gaulois réfractaires demandent des comptes au Nouveau Monde" de Philippe de Villiers : La Vendée se prend pour Bibracte. La révolte gronde. Les 2 Villiers sont à la manoeuvre

il y a 7 heures 5 min
light > Media
Bon rétablissement
Michel Drucker ne sera pas de retour sur France 2 avant 2021 après son opération
il y a 7 heures 50 min
Pollution
Réchauffement climatique : des gisements de méthane se décongèlent dans l'océan Arctique relâchant du gaz à effet de serre
il y a 8 heures 33 min
pépites > Education
Education Nationale
Rentrée du 2 novembre : un hommage à Samuel Paty sera organisé dans les écoles
il y a 10 heures 3 min
décryptage > Histoire
Identifier la menace

Guerre des civilisations ou guerre au sein de l’islam ?

il y a 13 heures 16 min
décryptage > France
Vocabulaire

Ensauvagement : une fois encore, Laurent Mucchielli parle trop vite…

il y a 13 heures 50 min
pépite vidéo > Europe
Paris - Ankara
L'Union européenne apporte son soutien à la France après l'appel au boycott des produits français
il y a 14 heures 11 min
décryptage > Histoire
Origines du mythe

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

il y a 15 heures 6 min
décryptage > Santé
Hiver de la dépression

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

il y a 15 heures 49 min
décryptage > Politique
Sondage pour 2022

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

il y a 16 heures 37 min
Politique internationale

Assemblée générale de l'ONU : Donald Trump menace de "détruire la Corée du Nord"

Publié le 19 septembre 2017
Ce mardi 19 septembre, le président des Etats-Unis a prononcé son premier discours à la tribune de l'Assemblée générale des Nations unies.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ce mardi 19 septembre, le président des Etats-Unis a prononcé son premier discours à la tribune de l'Assemblée générale des Nations unies.

Ce mardi 19 septembre, le président des Etats-Unis a prononcé son premier discours à la tribune de l'Assemblée générale des Nations unies. Après avoir rappelé l'histoire de la création de l'ONU, Donald Trump a indiqué qu'il donnera toujours "la priorité" aux Etats-Unis. "En tant que président des Etats-Unis, je ferai toujours de mon pays un priorité. Comme vous, dirigeants du monde, vous devriez faire de vos pays une priorité", a-t-il lancé. Toutefois, il a indiqué que l'Amérique va  "éviter de (se) reposer sur (ses) laurier". Ainsi il a listé toutes les "difficultés qu'il faut affronter".  

"Nous n'aurons pas d'autre choix que de détruire totalement la Corée du Nord"

"Nous devons protéger nos nations, nos intérêts et leurs avenirs. Nous devons rejeter les menaces à nos souverainetés, de l'Ukraine à la mer de Chine", a déclaré Donald Trump, avant de s'en prendre à la Corée du Nord. Dénonçant les "Etats voyous", qui sont une "menace pour les autres nations et pour leurs propres peuples", Donald Trump n'a pas mâché ses mots, affirmant que l'armée américaine va devenir "plus forte que jamais", avant de menacer la Corée du Nord de destruction totale."Si nous sommes forcés de nous défendre, ou de défendre nos alliés, nous n'aurons pas d'autre choix que de détruire totalement la Corée du Nord", a-t-il déclaré.

"Il est temps que toutes les nations du monde travaillent ensemble pour isoler le régime de Kim Jong Un (...) Monsieur missile est en mission suicide", a-t-il annoncé, se disant par ailleurs scandalisé par le fait que "certaines nations font du commerce" avec Pyongyang. En remerciant l'ONU pour les sanctions prises contre la Corée du Nord, il a estimé qu'il fallait "faire beaucoup plus" que ça.

L'Iran, l'islamisme radical, Bachar Al-Assad et le Venezuela

La situation en Iran n'a pas été oubliée par Donald Trump. "L'accord sur l'Iran est une honte, l'un des pires (...) de l'histoire des Etats-Unis", a-t-il lancé face à quelque 130 chefs d'Etat et de gouvernement du monde entier. "L'heure est venue pour le monde entier de faire que le gouvernement iranien cesse de semer la mort et la destruction (...), de faire qu'il cesse de promouvoir le terrorisme". En promettant d'"écraser les terroristes, ces perdants", il a affirmé que l'ONU et les Etats-Unis vont "mettre un terme à l'islamisme radical". "Nous devons empêcher les terroristes d'avoir des sanctuaires et des ressources. Nous devons les chasser de nos pays. Faire en sorte que les pays qui sont des suppôts du terrorisme rendent des comptes".

Il a également déclaré que l'armée américaine a très bien avancé en Syrie et Irak. Il y a eu plus de victoires en ces derniers mois que durant les dernières années, a estimé Donald Trump, lançant ainsi une pique à l'ex-président Barack Obama. En évoquant la Syrie, Donald Trump a déclaré que "le régime de Bachar Al-Assad est criminel". "Il a eu recours à des armes chimiques contre sa population et contre des enfants (...). C'est la raison pour laquelle les États-Unis ont mené une opération militaire contre une base militaire". Puis, il a rebondi sur la question des réfugiés et a annoncé que les Etats-Unis étaient "empreints de compassion pour les migrants". Un sujet qui lui a notamment permis de mettre en valeur le fait que son pays continuait d'être sur "le devant de la scène humanitaire" (aide en Afrique, recherche sur le SIDA, initiatives pour mettre un terme à l'esclavage moderne…).

Puis, Donald Trump s'est attaqué au régime de Nicolas Maduro au Venezuela, qu'il a qualifié de "dictature socialiste". "Nous avons, et les autres pays ont, un devoir : aider les Vénézueliens à retrouver leur liberté et à rétablir la démocratie", a-t-il lancé. "Le problème au Venezuela, ce n'est pas que le socialisme a été mal mis en œuvre, mais qu'il a été mis en œuvre", a-t-il estimé.

"Le succès des Nations unies dépend de la force indépendante de chaque membre"

In fine, il a indiqué qu'"en réalité" les Etats-Unis payaient "plus que 22% du budget des Nations unies". Une charge qu'il a qualifiée de "fardeau financier injuste". En conclusion, Donald Trump a déclaré que "le succès des Nations unies dépend de la force indépendante de chaque membre". "Aujourd'hui, nous demandons un grand réveille des nations", que "le patriotisme se réveillent" afin que nous réduisions "en échec nos ennemis", a déclaré Donald Trump.  

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
tananarive
- 20/09/2017 - 19:03
Souvenez vous de Pearl Harbor.
Les Américains ne se feront pas avoir deux fois, si rocket man est trop menaçant ils tireront les premiers. Hitler s'armait et les autres négociaient ont a vu le résultat.
jurgio
- 20/09/2017 - 12:57
Comme JFK
Trump a trouvé son Cuba. Et on préférerait qu'il présente ses « arrières ». ..
Beredan
- 19/09/2017 - 23:11
On cherche la voie de la raison ...
... entre les vaticinations de Frère Narcisse et les éructations de cet excité ...