En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe

05.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

07.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

01.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

02.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

03.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Débat sur l’immigration : un consternant surplace collectif

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Société
Polémique
Femme voilée au conseil régional : pour Brigitte Macron "on ne parle pas politique" à l'école
il y a 36 min 25 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"De Gaulle, 1969, l'autre révolution" d'Arnaud Teyssier : la fin de la saga du gaullisme, par l'un de ses meilleurs spécialistes

il y a 2 heures 44 min
décryptage > Culture
7ème art

Soubresauts, horreurs et beauté du monde à Saint-Jean de Luz

il y a 4 heures 18 min
décryptage > Religion
L'art de la punchline

Un 13 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 4 heures 31 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Cette semaine l’Europe joue son destin sur le Brexit

il y a 5 heures 10 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Stadia : Google mise sur la latence négative pour s’imposer dans l’univers des jeux vidéos. Décisif ou moufte aux yeux ?
il y a 5 heures 41 min
décryptage > Economie
Incompréhension

L’étrange capacité du capitalisme financiarisé à perdurer envers et contre tout

il y a 6 heures 15 min
décryptage > International
Opération "printemps de la paix"

Syrie : multi jeux de dupes autour des Kurdes (et des djihadistes de Daesh)

il y a 6 heures 32 min
pépites > Europe
A contre courant
Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe
il y a 22 heures 27 min
pépites > Education
Urgence
Violence scolaire : "entre 20 et 30 incidents graves" chaque jour, selon Jean-Michel Blanquer
il y a 22 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vie et mort d'un chien" de et mise en scène par Jean Bechetoille : Etre ou ne pas être... c'est encore la question à Elseneur

il y a 2 heures 34 min
pépites > Europe
Last chance
Brexit : d'après le vice-premier ministre Irlandais, un accord est envisageable cette semaine
il y a 2 heures 56 min
décryptage > Social
Exercices de coloriage

Il est beaucoup question du "vieux mâle blanc". Mais pourquoi ne parle-t-on jamais du " vieux mâle noir" ?

il y a 4 heures 27 min
décryptage > Religion
Loi de 1905

Pourquoi la laïcité ne devrait pas être invoquée dans la lutte contre l’islamisme

il y a 5 heures 2 min
décryptage > Politique
Conceptuel

Le populisme, phénomène bien plus fondamental que le simple fruit de l’épuisement de la démocratie représentative ou de l’hystérisation des classes moyennes

il y a 5 heures 36 min
décryptage > Economie
Courage!

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

il y a 6 heures 11 min
décryptage > Economie
Atlantico-Business

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

il y a 6 heures 21 min
décryptage > Politique
Lourde tâche

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

il y a 6 heures 46 min
light > People
Carnet rose
Nabilla a accouché d’un petit garçon
il y a 22 heures 40 min
pépites > Environnement
Pas désintéressés
A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine
il y a 23 heures 9 min
Politique internationale

Assemblée générale de l'ONU : Donald Trump menace de "détruire la Corée du Nord"

Publié le 19 septembre 2017
Ce mardi 19 septembre, le président des Etats-Unis a prononcé son premier discours à la tribune de l'Assemblée générale des Nations unies.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ce mardi 19 septembre, le président des Etats-Unis a prononcé son premier discours à la tribune de l'Assemblée générale des Nations unies.

Ce mardi 19 septembre, le président des Etats-Unis a prononcé son premier discours à la tribune de l'Assemblée générale des Nations unies. Après avoir rappelé l'histoire de la création de l'ONU, Donald Trump a indiqué qu'il donnera toujours "la priorité" aux Etats-Unis. "En tant que président des Etats-Unis, je ferai toujours de mon pays un priorité. Comme vous, dirigeants du monde, vous devriez faire de vos pays une priorité", a-t-il lancé. Toutefois, il a indiqué que l'Amérique va  "éviter de (se) reposer sur (ses) laurier". Ainsi il a listé toutes les "difficultés qu'il faut affronter".  

"Nous n'aurons pas d'autre choix que de détruire totalement la Corée du Nord"

"Nous devons protéger nos nations, nos intérêts et leurs avenirs. Nous devons rejeter les menaces à nos souverainetés, de l'Ukraine à la mer de Chine", a déclaré Donald Trump, avant de s'en prendre à la Corée du Nord. Dénonçant les "Etats voyous", qui sont une "menace pour les autres nations et pour leurs propres peuples", Donald Trump n'a pas mâché ses mots, affirmant que l'armée américaine va devenir "plus forte que jamais", avant de menacer la Corée du Nord de destruction totale."Si nous sommes forcés de nous défendre, ou de défendre nos alliés, nous n'aurons pas d'autre choix que de détruire totalement la Corée du Nord", a-t-il déclaré.

"Il est temps que toutes les nations du monde travaillent ensemble pour isoler le régime de Kim Jong Un (...) Monsieur missile est en mission suicide", a-t-il annoncé, se disant par ailleurs scandalisé par le fait que "certaines nations font du commerce" avec Pyongyang. En remerciant l'ONU pour les sanctions prises contre la Corée du Nord, il a estimé qu'il fallait "faire beaucoup plus" que ça.

L'Iran, l'islamisme radical, Bachar Al-Assad et le Venezuela

La situation en Iran n'a pas été oubliée par Donald Trump. "L'accord sur l'Iran est une honte, l'un des pires (...) de l'histoire des Etats-Unis", a-t-il lancé face à quelque 130 chefs d'Etat et de gouvernement du monde entier. "L'heure est venue pour le monde entier de faire que le gouvernement iranien cesse de semer la mort et la destruction (...), de faire qu'il cesse de promouvoir le terrorisme". En promettant d'"écraser les terroristes, ces perdants", il a affirmé que l'ONU et les Etats-Unis vont "mettre un terme à l'islamisme radical". "Nous devons empêcher les terroristes d'avoir des sanctuaires et des ressources. Nous devons les chasser de nos pays. Faire en sorte que les pays qui sont des suppôts du terrorisme rendent des comptes".

Il a également déclaré que l'armée américaine a très bien avancé en Syrie et Irak. Il y a eu plus de victoires en ces derniers mois que durant les dernières années, a estimé Donald Trump, lançant ainsi une pique à l'ex-président Barack Obama. En évoquant la Syrie, Donald Trump a déclaré que "le régime de Bachar Al-Assad est criminel". "Il a eu recours à des armes chimiques contre sa population et contre des enfants (...). C'est la raison pour laquelle les États-Unis ont mené une opération militaire contre une base militaire". Puis, il a rebondi sur la question des réfugiés et a annoncé que les Etats-Unis étaient "empreints de compassion pour les migrants". Un sujet qui lui a notamment permis de mettre en valeur le fait que son pays continuait d'être sur "le devant de la scène humanitaire" (aide en Afrique, recherche sur le SIDA, initiatives pour mettre un terme à l'esclavage moderne…).

Puis, Donald Trump s'est attaqué au régime de Nicolas Maduro au Venezuela, qu'il a qualifié de "dictature socialiste". "Nous avons, et les autres pays ont, un devoir : aider les Vénézueliens à retrouver leur liberté et à rétablir la démocratie", a-t-il lancé. "Le problème au Venezuela, ce n'est pas que le socialisme a été mal mis en œuvre, mais qu'il a été mis en œuvre", a-t-il estimé.

"Le succès des Nations unies dépend de la force indépendante de chaque membre"

In fine, il a indiqué qu'"en réalité" les Etats-Unis payaient "plus que 22% du budget des Nations unies". Une charge qu'il a qualifiée de "fardeau financier injuste". En conclusion, Donald Trump a déclaré que "le succès des Nations unies dépend de la force indépendante de chaque membre". "Aujourd'hui, nous demandons un grand réveille des nations", que "le patriotisme se réveillent" afin que nous réduisions "en échec nos ennemis", a déclaré Donald Trump.  

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe

05.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

07.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

01.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

02.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

03.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Débat sur l’immigration : un consternant surplace collectif

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
tananarive
- 20/09/2017 - 19:03
Souvenez vous de Pearl Harbor.
Les Américains ne se feront pas avoir deux fois, si rocket man est trop menaçant ils tireront les premiers. Hitler s'armait et les autres négociaient ont a vu le résultat.
jurgio
- 20/09/2017 - 12:57
Comme JFK
Trump a trouvé son Cuba. Et on préférerait qu'il présente ses « arrières ». ..
Beredan
- 19/09/2017 - 23:11
On cherche la voie de la raison ...
... entre les vaticinations de Frère Narcisse et les éructations de cet excité ...