En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Pixabay
Passagers clandestins

Des nanoparticules non-signalées ont été retrouvées dans plusieurs célèbres sucreries

Publié le 24 août 2017
Le magazine "60 Millions de Consommateurs" a alerté sur les nanoparticules pas toujours indiquées sur les emballages.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le magazine "60 Millions de Consommateurs" a alerté sur les nanoparticules pas toujours indiquées sur les emballages.

L'étude fait froid dans le dos. Dans son édition de septembre publiée jeudi 24 août,  60 millions de consommateurs révèle que,  dans des sucreries consommées au quotidien, des additifs sont massivement présents sous forme de nanoparticules  Ces dernières sont 50 000 fois plus petites qu'un cheveu. Elles sont présentes non seulement dans plusieurs objets du quotidien comme les vêtements, mais aussi dans un additif alimentaire utilisé comme colorant blanc et opacifiant par les industriels de l'agro-alimentaire , le E171.

Biscuits, gâteaux, bonbons et autres desserts glacés … En tout, dix-huit produits ont été testés dans le cadre de cette enquête, notamment les bonbons M&M's, les gâteaux Napolitain de Lu, les Choco-mix de Milka, des desserts glacés de Lenôtre (le Plaisir Framboises-Nougatine, notamment) ou encore des sucettes aux fruits Lollipops. Résultat du test: 100% des échantillons contiennent des nanoparticules de dioxyde de titane (le colorant E171). La mention ‘nano’ aurait donc dû figurer sur leurs étiquettes. Or, tel n'est pas le cas.

"Soit les marques ignorent cette présence dans les ingrédients qu’elles utilisent, soit elles nient le problème…" rapporte 60 millions de consommateurs, qui poursuit : "Peut-être que les industriels n’ont pas accès à toutes les informations auprès de leurs fournisseurs. Peut-être aussi s’abritent-ils derrière une définition de la Commission européenne datant de 2011, selon laquelle un matériau est « nano » s’il contient « au minimum 50 % de particules de dimensions comprises entre 1 nm et 100 nm ». Le règlement européen Inco ne prévoit pourtant aucun seuil minimum !". Les effets des nano-particules sont encore difficiles à déterminer.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Lateticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

02.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

03.

Tempête dans les bénitiers : qui de Salvini ou du pape est le plus catholique ?

04.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

05.

Arrêt de l’enquête dans les maternités de Fukushima : un non-lieu sanitaire pour le nucléaire ?

06.

Le G7 du blabla politico-diplomatique qui ne sert à rien, sauf à permettre aux dirigeants de se parler et ça, c’est primordial

07.

Le général iranien Qassem Souleimani, maître de guerre sur le front syro-irakien

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

05.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

06.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
moneo
- 25/08/2017 - 16:11
j'ai peur...l'apocalypse a commencé
mais que peut on manger avec certitude , surtout que chaque jour ,nos magazines en rajoutent une couche au nom du principe de précaution...
Entre ce que mon médecin m'autorise et les éventuels méfaits quotidiens invérifiables toujours au conditionnel et dans des conditions quantitatives complètement différentes ,mon marché devient quasiment impossible.
Même le bio qui a tout de même tué en Allemagne avec ses germe de soja contaminés,ses oeufs au fipronil , ses étiquettes hasardeuses si on lui applique le même principe de précaution on est mal très mal.
vous savez quoi ? pour être sûr de repas être empoisonné par la bouffe faut arrêter de manger.Maintenant si vous êtes optimiste lisez: Non ce n'était pas mieux avant paru chez Plon et oubliez ces vendeurs d'apocalypse
Anouman
- 24/08/2017 - 19:40
E171
Si on supprimait l'usage de tous les colorants dans l'alimentation on gagnerait du temps sur les études de toxicité.