En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Politique
"Les actions s'intensifieront"
Lutte contre l'islamisme : Emmanuel Macron annonce la dissolution du collectif "Cheikh Yassine" et s'engage à "intensifier" les actions
il y a 4 heures 32 min
décryptage > France
Frivolités de banlieue

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

il y a 6 heures 57 min
pépites > Education
Fléau de la haine en ligne
Les collègues de Samuel Paty expriment leur "vive inquiétude face à l'impact des réseaux sociaux"
il y a 8 heures 11 min
pépites > France
Ampleur de la catastrophe
Alpes-Maritimes : les dégâts des crues ont été évalués à 210 millions d'euros par les assurances
il y a 9 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Yoga" d'Emmanuel Carrère : une leçon de vie, la liberté a un prix

il y a 10 heures 48 min
light > Science
Anatomie
Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête
il y a 11 heures 46 min
light > High-tech
Espionnage
Des diplomates et des agents secrets américains critiquent l'administration Trump qui ne réagit pas aux attaques qu'ils subissent dans des postes diplomatiques à l'étranger
il y a 12 heures 31 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Le père d'une élève du collège de Conflans-Sainte-Honorine et un militant islamiste auraient été en contact avec le jeune tchétchène qui avait annoncé sa volonté d'agir
il y a 13 heures 2 min
light > Science
Paquebot
Un projet de récupération de la radio du Titanic pour l'exposer provoque une bataille juridique
il y a 13 heures 26 min
light > Economie
Taxes
La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans
il y a 14 heures 1 min
light > Culture
Mea Culpa
Covid-19 : Nicolas Bedos reconnaît avoir écrit un texte "excessif et maladroit"
il y a 6 heures 35 min
décryptage > Justice
Justice

Abliazov, un délinquant financier dissimulé derrière le statut de réfugié politique ?

il y a 7 heures 22 min
pépites > France
Emotion
L'hommage national à Samuel Paty se déroulera dans la cour de la Sorbonne ce mercredi
il y a 9 heures 23 min
pépites > France
Seine-Saint-Denis
Emmanuel Macron en déplacement à Bobigny ce mardi pour faire le bilan de la lutte contre l'islamisme
il y a 10 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Amérique n'existe pas" d’après "Histoires enfantines", de Peter Bichsel : la candeur du regard, le vertige du langage

il y a 11 heures 3 min
décryptage > Culture
Polémique à Hollywood

L'actrice Gal Gadot peut-elle interpréter Cléopâtre ?

il y a 12 heures 26 min
pépite vidéo > Santé
"Célébrer Noël correctement"
Coronavirus : l'Irlande et le Pays de Galles décident de reconfiner
il y a 12 heures 47 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka
il y a 13 heures 19 min
décryptage > Environnement
Objectifs

Emissions de carbone : la Chine se décide enfin à faire payer ses pollueurs

il y a 13 heures 32 min
décryptage > Santé
Bienfaits

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

il y a 14 heures 1 min
© Mike Holmes, CC BY-NC-ND 2.0
© Mike Holmes, CC BY-NC-ND 2.0
Changement de stratégie

Syrie : la CIA met un terme à son programme de soutien aux rebelles anti-Assad

Publié le 22 juillet 2017
Initié il y a quatre ans, ce programme n'a eu qu'un impact très limité.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Initié il y a quatre ans, ce programme n'a eu qu'un impact très limité.

L'agence de renseignement extérieur américaine CIA a mis un terme à son programme de soutien aux rebelles syriens qui combattent le régime de Bachar al-Assad, a annoncé vendredi le patron des forces spéciales, le général Tony Thomas, suite à une décision du président Donald Trump.

"On soutient des rebelles en Syrie et on n’a aucune idée de qui ils sont", avait-il déclaré en novembre 2016. Il avait alors annoncé que sa stratégie en Syrie viserait à lutter en priorité contre l'Etat islamique, et non à financer le combat contre le régime de Bachar Al-Assad.  Il est "idiot" de vouloir lutter à la fois contre Bachar Al-Assad et contre l’EI, jugeait-il. 

Cette fin du programme de soutien aux groupes qui combattent le président syrien avait été annoncée mercredi par le Washington Post et le New York Times. "Nous saluons tous les efforts visant à une désescalade de la situation et au renforcement de la sécurité au Moyen-Orient", a réagi le ministère russe des affaires étrangères russe, jeudi, dans ce qui s’apparente à un tournant majeur en Syrie et à une victoire russe.

Décidé par l’ancien président américain Barack Obama en 2012 et lancé en 2013, ce programme permettait à la CIA d'entraîner des combattants et de fournir des armes à plusieurs dizaines de factions rebelles. Son ampleur – un budget de près de 1 milliard de dollars, soit 857 millions d’euros – n’a été connue qu’en 2015, après la publication des documents d’Edward Snowden, l’ancien consultant de l’Agence nationale de sécurité (NSA).

Ce programme a été critiqué pour son inefficacité, les groupes rebelles peinant à faire la différence sur le terrain, en particulier suite à la perte de la ville d’Alep en décembre 2016 et à la montée en puissance des groupes djihadistes. En outre, il est arrivé que les rebelles armés par la CIA combattent d’autres groupes, arabes et kurdes, soutenus par le Pentagone (le ministère américain de la défense) dans le cadre de la lutte contre l’EI.

Vu sur : Lu dans Le Monde
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cloette
- 22/07/2017 - 18:21
33 ans de dictature au yémen
avec "transition démocratique" gérée par l'Arabie Saoudite et les complicités djihadistes et avec les US mettant en piste un autre dictateur identique élu à 99, 9999ù des voix . Pas d'interventions depuis toutes ces décennies ni maintenant , alors que le peuple a tant souffert et fait partie des migrants qui se noient . En ce moment ils crèvent tous du choléra , personne ne bouge . De qui se fout-on ?
assougoudrel
- 22/07/2017 - 16:40
macron est d'accord
car la guerre est pratiquement fini.
cloette
- 22/07/2017 - 15:15
Trump Poutine Macron d'accord ?
Pas forcément bon signe !