En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

03.

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

04.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

05.

François Hollande propose "Socialistes" comme nouveau nom pour le Parti Socialiste

06.

Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens

07.

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

05.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

06.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

ça vient d'être publié
Effets de la parole présidentielle
Déconfinement : la SNCF a connu une hausse de 400% des ventes de billets de train juste après les annonces d’Emmanuel Macron
il y a 6 heures 21 min
light > Sport
"El Pibe de Oro"
Mort de la légende du football argentin, Diego Maradona, à l’âge de 60 ans
il y a 8 heures 37 min
pépites > Politique
"Le changement, c’est maintenant"
François Hollande propose "Socialistes" comme nouveau nom pour le Parti Socialiste
il y a 10 heures 10 min
pépites > France
Séparatisme
Le Conseil d'Etat confirme la dissolution de l'association BarakaCity et la fermeture de la Grande mosquée de Pantin
il y a 11 heures 52 min
décryptage > France
Chantier titanesque

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

il y a 14 heures 15 min
Farce
Le Premier ministre canadien piégé par l'appel téléphonique d'une fausse Greta Thunberg
il y a 14 heures 36 min
décryptage > Sport
Bryson DeChambeau

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

il y a 14 heures 59 min
light > People
Santé
Dans une contribution publiée dans le New York Times, Meghan Markle raconte qu'elle a fait une fausse couche cet été
il y a 15 heures 23 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

il y a 15 heures 39 min
pépites > International
Avion
Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens
il y a 16 heures 1 min
Futur best-seller
L'enquête fleuve de Society sur l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès va être publiée sous le format d’un livre accessible dès le 9 décembre
il y a 7 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Madre" de Rodrigo Sorogoyen : un thriller bouleversant sur une mère en deuil de son fils…

il y a 9 heures 36 min
pépites > Economie
Changement de stratégie
IBM envisagerait la suppression de près d’un quart de ses effectifs en France
il y a 11 heures 22 min
Big Brother
Comment passer inaperçu sur l'avenue du Bonheur, truffée de caméras, à Pékin
il y a 12 heures 56 min
décryptage > Politique
Elus locaux

Radicalisation : pour un meilleur partage de l'information

il y a 14 heures 25 min
décryptage > France
Contradictions

Covid et terrorisme : deux poids, deux mesures. Pourquoi le Conseil constitutionnel s’est placé dans une contradiction qui risque de lui porter préjudice

il y a 14 heures 40 min
pépites > Politique
Désaveu
Loi sécurité globale : 30 abstentions, 10 votes contre chez LREM, la majorité envoie un avertissement à Gérald Darmanin
il y a 15 heures 3 min
décryptage > Consommation
Alimentation

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

il y a 15 heures 25 min
décryptage > International
Big Brother

Un QR code santé pour voyager : bienvenue dans le monde selon Xi Jinping

il y a 15 heures 58 min
pépite vidéo > Economie
"Quoi qu’il en coûte"
Bruno Le Maire : "Nous nous fixons 20 années pour rembourser cette dette Covid"
il y a 16 heures 21 min
© Reuters
Bateau migrants Atlantico.fr
© Reuters
Bateau migrants Atlantico.fr
Immigration

Un ministre algérien crée la polémique après ses propos anti-migrants

Publié le 10 juillet 2017
Selon le ministre d’État algérien Ahmed Ouyahia, les migrants amènent "le crime, la drogue et plusieurs autres fléaux". Une déclaration qui a provoqué la colère des ONG.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon le ministre d’État algérien Ahmed Ouyahia, les migrants amènent "le crime, la drogue et plusieurs autres fléaux". Une déclaration qui a provoqué la colère des ONG.

Le samedi 8 juillet, le ministre d’État algérien et secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RND), Ahmed Ouyahia, avait déclaré sur la chaîne de télévision privée Ennahat TV que les migrants arrivés en Algérie amenaient "le crime, la drogue et plusieurs autres fléaux", rapporte L'Obs ce lundi 10 juillet. "Ces étrangers en séjour irrégulier amènent le crime, la drogue et plusieurs autres fléaux. Ces gens-là sont venus de manière illégale. (...) On ne dit pas aux autorités 'jetez ces migrants à la mer ou au-delà des déserts', mais le séjour en Algérie doit obéir à des règles", a estimé le directeur de cabinet du président Abdelaziz Bouteflika.

"Nous sommes souverains chez nous"

Une déclaration qui a suscité l’indignation des défenseurs des droits de l’Homme en Algérie. Amnesty International a qualifié de "choquants et scandaleux" ces propos qui favorisent, selon l'ONG, "le racisme (…) la discrimination et le rejet de ces personnes"​​​​​​​ ayant "fui les guerres, la violence et la pauvreté". De son côté, Abdelmoumene Khelil, le secrétaire général de la Ligue algérienne de défense des droits de l’homme (LADDH), a comparé cette sortie médiatique aux "discours de l’extrême droite européenne". Le journaliste à El-Khabar Mohamed Sidoumou est d'ailleurs allé plus loin. Sur son compte Facebook, il a surnommé le ministre "Jean-Marie Ouyahia"​​​​​​​, en référence à Jean-Marie Le Pen, particulièrement détesté en Algérie.

>>> À lire aussi : Ce que le déplacement des migrants de la porte de la Chapelle révèle de la nature actuelle des flux migratoires en France

"Ce n'est pas Amnesty International qui va nous dicter notre conduite", a réagi à ces accusations le porte-parole du RND, Seddik Chihad, sur le site Alg24. "Quand on me parle de droits de l’homme, je dis : ‘nous sommes souverains chez nous", a ajouté pour sa part Ahmed Ouyahia, le dimanche 10 juillet, toujours sur Ennahat TV.

Vu sur : Lu sur L'Obs
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (16)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 12/07/2017 - 06:44
A lafronde
De 1950 à 1973 en particulier avant l'indépendance on ne parlait pas d'immigration pour le bonne raison que ces algériens avaient tous la nationalité france, l'Algerie etait un département français. Ils étaient donc payés comme les français. Ils venaient pour travailler uniquement et retournaient au pays. C'est quand ils ont eu le droit du regroupement que leur racaille a commencé. De plus les immigrés actuels ne viennent que rarement pour le travail et s'imposent en France.
lafronde
- 11/07/2017 - 17:16
L'immigration est aussi une idéologie !
L'humanité était sédentaire et s'en portait bien. Seul le nouveau Monde était a peupler.L'Europe comme l'Asie, n'a jamais eu besoin de l'immigration. Chaque vague migratoire est un choix. Années 1950-1973 immigration du Travail, pour avoir des manoeuvres bons marchés, et payer la croissance de l'Administration. Années 1974 jusqu'à nos jours : regroupement familial sur le sol français. Utile pour les immigrés, inutile pour la Société d'accueil, à qui l'on a jamais mandé son avis, et qui paye toutes les prestations sociales et médicales. La moitié de ce "regroupement familial" forment les "territoires perdus de la République" autant dire l'insurrection anti-Police. Le Droit républicain et la fiscalité ne s'y exercent pas, seul l'assistanat y a cours. Enfin le Droit européen entre en scène avec "les migrants" clandestins inexpulsables après le refus d'asile de complaisance. Derrière ces flux, il y a l'idéologie européiste : compenser par l'immigration d'où qu'elle vienne, le faible natalité des européens. Renaud Camus l'a révélé, l'UE et les pays d'Europe de l'Ouest sacrifient leurs Peuples au nom de la Société multi-culturelle. C'est le Grand Remplacement ! La Patrie est en danger.
lepaysan
- 11/07/2017 - 09:23
Imposible intégration
Comment voulez vous que les migrants s'intègrent alors qu'ils viennent de pays ou il a très peu de contraintes, peu d'administration et la vie quotidienne est ritmée par le temps qui passe, la chaleur et souvent la mosquée. Ja'i vécu 15 ans dans ces pays. ils arrivent en France ou il y a une administration complexe, l'impossibilité de trouver un petit job a leur mesure (complexité du droit du travail) et un rejet de la population (hormis les BoBo parisiens), ils finissent dans les trafics et autres délinquances., les + doués se font construire des maisons superbes dans leurs pays d'origine sans avoir payé 1 centime d'impôt en France,