En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les mésaventures d’Erdogan en Syrie

02.

Elles lynchent Macron en chantant (mal) et en dansant (très mal)…

03.

Quatre leçons de l’affaire Griveaux : du narcissisme à la sécurité nationale en passant par la politique

04.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

05.

Pourquoi Renault n’a pas fini d’être jaloux de Tesla

06.

Vers une surprise Michael Bloomberg ?

07.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

04.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Mais d’où vient ce mystérieux signal radio émis des profondeurs de l’espace à destination de la Terre ?

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"A crier dans les ruines" d'Alexandra Koszelyk : un roman féerique et gracieux sur Tchernobyl

il y a 7 min 22 sec
light > Santé
Remède efficace
Coronavirus : Jackie Chan s’engage à donner un million de yuans pour la recherche d’un vaccin
il y a 1 heure 38 min
pépites > Politique
Campagne familiale
Elections municipales : Marie-Caroline Le Pen, la sœur aînée de Marine Le Pen, fait son retour en politique à Calais
il y a 4 heures 15 min
light > Sport
Un pas de plus dans la légende
Biathlon : Martin Fourcade remporte son onzième titre de champion du monde de l’individuel
il y a 5 heures 2 min
pépites > Politique
Rivalités
Affaire Griveaux : Christophe Castaner fait une allusion à la vie privée d’Olivier Faure et provoque l'indignation de l'opposition
il y a 6 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le cas Richard Jewell" de Clint Eastwood : l'histoire vraie d'un héros ordinaire broyé par la machine étatique : un Clint Eastwood grand cru...

il y a 7 heures 58 min
décryptage > Société
Hémiplégie techno

Séparatisme islamique : cette autre dimension du défi qu’oublie Emmanuel Macron

il y a 10 heures 2 min
décryptage > Europe
Recomposition politique

Ce vote Sinn Féin irlandais qui devrait réveiller l’Europe

il y a 11 heures 3 min
décryptage > Politique
Milliardaires contre milliardaires

Vers une surprise Michael Bloomberg ?

il y a 11 heures 53 min
décryptage > Société
Entretien

Chantal Delsol : "L’Occident est passé de l’humanisme à l’humanitaire"

il y a 12 heures 57 min
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 18 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 42 min 28 sec
pépites > Justice
Dommages et intérêts
L'Assemblée nationale va réclamer plus d'un million d'euros dans le cadre du procès Fillon
il y a 2 heures 24 min
décryptage > Défense
Contrat

La modernisation de la flotte australienne de sous-marins : un enjeu géopolitique pour la France

il y a 4 heures 46 min
pépites > Justice
Enquête de déontologie
Affaire Griveaux : Juan Branco a renoncé à défendre Piotr Pavlenski, suite à la demande du bâtonnier de Paris
il y a 5 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les "anonymes" de la Résistance en France, 1940-1942. Motivations et engagements de la première heure" de Limore Yagil : la Résistance avait commencé bien avant l’appel du 18 juin, une salutaire analyse pour l’honneur des Français

il y a 7 heures 44 min
pépites > Politique
Campagne électorale
Elections municipales à Paris : Rachida Dati devance Anne Hidalgo pour la première fois, selon un nouveau sondage
il y a 8 heures 27 min
pépite vidéo > Environnement
Une page se tourne
Le premier réacteur de Fessenheim, la plus ancienne centrale nucléaire française, sera arrêté samedi
il y a 10 heures 11 min
décryptage > Sport
Haaland fait chuter Paris

Dortmund/PSG: 2/1 Paris passe au travers

il y a 11 heures 24 min
décryptage > Politique
La révolution sera cruelle ou ne sera pas

Elles lynchent Macron en chantant (mal) et en dansant (très mal)…

il y a 12 heures 26 min
décryptage > Santé
Usine du monde

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

il y a 13 heures 20 min
© Reuters
Bateau migrants Atlantico.fr
© Reuters
Bateau migrants Atlantico.fr
Immigration

Un ministre algérien crée la polémique après ses propos anti-migrants

Publié le 10 juillet 2017
Selon le ministre d’État algérien Ahmed Ouyahia, les migrants amènent "le crime, la drogue et plusieurs autres fléaux". Une déclaration qui a provoqué la colère des ONG.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon le ministre d’État algérien Ahmed Ouyahia, les migrants amènent "le crime, la drogue et plusieurs autres fléaux". Une déclaration qui a provoqué la colère des ONG.

Le samedi 8 juillet, le ministre d’État algérien et secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RND), Ahmed Ouyahia, avait déclaré sur la chaîne de télévision privée Ennahat TV que les migrants arrivés en Algérie amenaient "le crime, la drogue et plusieurs autres fléaux", rapporte L'Obs ce lundi 10 juillet. "Ces étrangers en séjour irrégulier amènent le crime, la drogue et plusieurs autres fléaux. Ces gens-là sont venus de manière illégale. (...) On ne dit pas aux autorités 'jetez ces migrants à la mer ou au-delà des déserts', mais le séjour en Algérie doit obéir à des règles", a estimé le directeur de cabinet du président Abdelaziz Bouteflika.

"Nous sommes souverains chez nous"

Une déclaration qui a suscité l’indignation des défenseurs des droits de l’Homme en Algérie. Amnesty International a qualifié de "choquants et scandaleux" ces propos qui favorisent, selon l'ONG, "le racisme (…) la discrimination et le rejet de ces personnes"​​​​​​​ ayant "fui les guerres, la violence et la pauvreté". De son côté, Abdelmoumene Khelil, le secrétaire général de la Ligue algérienne de défense des droits de l’homme (LADDH), a comparé cette sortie médiatique aux "discours de l’extrême droite européenne". Le journaliste à El-Khabar Mohamed Sidoumou est d'ailleurs allé plus loin. Sur son compte Facebook, il a surnommé le ministre "Jean-Marie Ouyahia"​​​​​​​, en référence à Jean-Marie Le Pen, particulièrement détesté en Algérie.

>>> À lire aussi : Ce que le déplacement des migrants de la porte de la Chapelle révèle de la nature actuelle des flux migratoires en France

"Ce n'est pas Amnesty International qui va nous dicter notre conduite", a réagi à ces accusations le porte-parole du RND, Seddik Chihad, sur le site Alg24. "Quand on me parle de droits de l’homme, je dis : ‘nous sommes souverains chez nous", a ajouté pour sa part Ahmed Ouyahia, le dimanche 10 juillet, toujours sur Ennahat TV.

Vu sur : Lu sur L'Obs
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les mésaventures d’Erdogan en Syrie

02.

Elles lynchent Macron en chantant (mal) et en dansant (très mal)…

03.

Quatre leçons de l’affaire Griveaux : du narcissisme à la sécurité nationale en passant par la politique

04.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

05.

Pourquoi Renault n’a pas fini d’être jaloux de Tesla

06.

Vers une surprise Michael Bloomberg ?

07.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

04.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Mais d’où vient ce mystérieux signal radio émis des profondeurs de l’espace à destination de la Terre ?

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

Commentaires (16)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 12/07/2017 - 06:44
A lafronde
De 1950 à 1973 en particulier avant l'indépendance on ne parlait pas d'immigration pour le bonne raison que ces algériens avaient tous la nationalité france, l'Algerie etait un département français. Ils étaient donc payés comme les français. Ils venaient pour travailler uniquement et retournaient au pays. C'est quand ils ont eu le droit du regroupement que leur racaille a commencé. De plus les immigrés actuels ne viennent que rarement pour le travail et s'imposent en France.
lafronde
- 11/07/2017 - 17:16
L'immigration est aussi une idéologie !
L'humanité était sédentaire et s'en portait bien. Seul le nouveau Monde était a peupler.L'Europe comme l'Asie, n'a jamais eu besoin de l'immigration. Chaque vague migratoire est un choix. Années 1950-1973 immigration du Travail, pour avoir des manoeuvres bons marchés, et payer la croissance de l'Administration. Années 1974 jusqu'à nos jours : regroupement familial sur le sol français. Utile pour les immigrés, inutile pour la Société d'accueil, à qui l'on a jamais mandé son avis, et qui paye toutes les prestations sociales et médicales. La moitié de ce "regroupement familial" forment les "territoires perdus de la République" autant dire l'insurrection anti-Police. Le Droit républicain et la fiscalité ne s'y exercent pas, seul l'assistanat y a cours. Enfin le Droit européen entre en scène avec "les migrants" clandestins inexpulsables après le refus d'asile de complaisance. Derrière ces flux, il y a l'idéologie européiste : compenser par l'immigration d'où qu'elle vienne, le faible natalité des européens. Renaud Camus l'a révélé, l'UE et les pays d'Europe de l'Ouest sacrifient leurs Peuples au nom de la Société multi-culturelle. C'est le Grand Remplacement ! La Patrie est en danger.
lepaysan
- 11/07/2017 - 09:23
Imposible intégration
Comment voulez vous que les migrants s'intègrent alors qu'ils viennent de pays ou il a très peu de contraintes, peu d'administration et la vie quotidienne est ritmée par le temps qui passe, la chaleur et souvent la mosquée. Ja'i vécu 15 ans dans ces pays. ils arrivent en France ou il y a une administration complexe, l'impossibilité de trouver un petit job a leur mesure (complexité du droit du travail) et un rejet de la population (hormis les BoBo parisiens), ils finissent dans les trafics et autres délinquances., les + doués se font construire des maisons superbes dans leurs pays d'origine sans avoir payé 1 centime d'impôt en France,