En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

02.

Pour la France, la dette est magique, plus on en fait, plus on s’enrichit... alors pourquoi se priver ?

03.

Ce qui se passe vraiment lorsqu’un parfait inconnu devient un ami proche quasi instantanément

04.

Trump - Biden : un débat chaotique qui ne devrait pas changer les lignes

05.

La délinquance de jeunes venus pour la plupart du Maghreb explose à Paris

06.

Les écologistes ont oublié qu'il faut du vent pour faire tourner les éoliennes

07.

La coupe est pleine. Insurrection ? Désobéissance ? Révolte ? Les PME et TPE ont-elles encore le choix ?

01.

La grossesse de Carla Bruni confirmée

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

La coupe est pleine. Insurrection ? Désobéissance ? Révolte ? Les PME et TPE ont-elles encore le choix ?

05.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

06.

Alerte aux grandes oreilles chinoises : voilà pourquoi vous devriez tourner 7 fois votre pouce avant de poster quelque chose sur les réseaux sociaux...

01.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

02.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

03.

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

04.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

05.

Les écologistes ont oublié qu'il faut du vent pour faire tourner les éoliennes

06.

Plongée dans les coulisses de l’organisation de la Convention de la droite : l'engagement de Marion Maréchal et Eric Zemmour en faveur de l’union des droites

ça vient d'être publié
pépites > Défense
Guerre
L'Azerbaïdjan va combattre jusqu'au "retrait total" des Arméniens du Karabakh
il y a 37 min 16 sec
décryptage > Politique
CAMPAGNE ÉLECTORALE

LR intermittent : mais à quoi a donc joué Gérard Larcher pendant les sénatoriales ?

il y a 1 heure 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Cabaret Louise" de Régis Vlachos : quand l'histoire de la révolutionnaire Louise Michel est revisitée, complètement décalée, avec des incursions en mai 1968 et avec les Gilets jaunes

il y a 3 heures 4 min
light > High-tech
Pas Perdu
Un système d'adresse gratuit pour localiser avec précision n'importe quel endroit dans le monde
il y a 3 heures 44 min
Bulles
Une marque de champagne propose un millésime 2010 bien que cette année-là soit considérée comme à oublier
il y a 4 heures 28 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

A la découverte des Emirats arabes unis

il y a 5 heures 34 min
light > Economie
Crise
Disney supprime 28.000 emplois sur 100.000 employés dans ses parcs aux USA
il y a 6 heures 13 min
décryptage > Science
Imagination

Bonne nuit les petits (cyborgs) : le MIT développe une technologie pour téléguider les rêves

il y a 6 heures 42 min
light > High-tech
Sécurité
Amazon One : un nouveau système de paiement en magasin, un scanner qui analyse votre main
il y a 7 heures 8 min
décryptage > Economie
Espoir

Les ménages américains ont connu un boom de leur pouvoir d’achat pendant les années 2010. Voilà les leçons que l’Europe pourrait en retenir

il y a 7 heures 41 min
pépites > Justice
Mesures de restrictions
Covid-19 : la justice confirme la fermeture des bars et des restaurants à Aix-en-Provence et à Marseille
il y a 1 heure 5 min
pépites > Politique
Rapport
Soupçons de détournement de fonds publics : le conseil régional d'Ile-de-France visé par des perquisitions
il y a 2 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mon Cousin" de Jan Kounen : l’enfant terrible du cinéma français s’est amusé à "lifter" les codes des films de duos à la Francis Veber

il y a 3 heures 26 min
pépites > France
Affolement sur les réseaux sociaux
Détonation à Paris : un avion a franchi le mur du son
il y a 3 heures 55 min
light > Société
Croc Top
55% des Français se prononcent pour une interdiction des tee-shirts laissant apparaître le nombril dans les lycées
il y a 5 heures 33 min
décryptage > Politique
A voté

Oui, il faut abaisser à 16 ans l’âge du droit de vote

il y a 6 heures 7 min
décryptage > Société
Etincelles

Ce qui se passe vraiment lorsqu’un parfait inconnu devient un ami proche quasi instantanément

il y a 6 heures 28 min
pépite vidéo > Politique
Démocrates Vs Républicains
Présidentielle américaine : retrouvez le premier débat entre Donald Trump et Joe Biden
il y a 6 heures 58 min
décryptage > International
Course à la Maison Blanche

Trump - Biden : un débat chaotique qui ne devrait pas changer les lignes

il y a 7 heures 15 min
pépites > International
Ring
Trump face à Biden : un pugilat confus, un match de boxe, plutôt qu'un débat
il y a 7 heures 57 min
© Reuters
© Reuters
Edito

Pourquoi l’ISF a encore de beaux jours devant lui

Publié le 05 mai 2017
Parce qu’il frappe seulement une minorité de contribuables classés parmi les riches, la popularité dont jouit cet impôt dans l’opinion déjoue tous les assauts qui sont menés contre lui.
Michel Garibal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Parce qu’il frappe seulement une minorité de contribuables classés parmi les riches, la popularité dont jouit cet impôt dans l’opinion déjoue tous les assauts qui sont menés contre lui.

En matière de créativité fiscale, la France est championne toutes catégories. Il existe dans notre pays deux secteurs qui se font la courte échelle en matière d’inventivité : le droit du travail et le code des impôts qui échafaudent une double pyramide à la complexité croissante conduisant à un étouffement progressif de l’économie, à la quasi impossibilité de renouer avec un niveau de croissance comparable à celui des autres pays et favorise en définitive  la montée inexorable du chômage. Car l’impôt a perdu depuis longtemps son rôle ordinaire de financement  des besoins de l’Etat  en assurant l’équilibre des comptes pour s’orienter surtout à partir de mai 68 vers une politique systématique d’augmentation de  la pression fiscale  popularisée par l’idéologie redistributrice née à cette époque .

La création de nouveaux outils fiscaux bat son plein sans que l’on se préoccupe de leur efficacité, puisque ce n’est plus le souci majeur. Tel apparait bien le rôle joué par l’impôt sur la fortune créé à partir de 1981, alors qu’un rapport publié trois ans plus tôt concluait à sa nocivité pour le fonctionnement  de l’économie. Périodiquement depuis lors, ses méfaits sont dénoncés, mais la popularité dont il jouit dans l’opinion parce qu’il frappe seulement une minorité de contribuables classés parmi les riches, déjoue tous les assauts qui sont menés contre lui. Au demeurant, toute suppression de prélèvements relève dans notre pays de la quadrature du cercle.

François Fillion avait prévu de le supprimer s’il était élu à la présidence de la République. Emmanuel Macron contourne l’obstacle psychologique par un compromis typique de notre mode de raisonnement. Il prévoit de retirer de son assiette ce qui touche à l’épargne financière en limitant son domaine à l’immobilier. Il s’agirait de mettre un terme à l’hémorragie financière qui secoue durement notre pays et incite bon nombre d’entreprises à transporter leur siège social à l’étranger ou à passer sous la coupe de groupes extérieurs,  faute de trouver sur place le capital dont elles ont besoin. Car le nombre d’actionnaires individuels est tombé à trois millions, deux fois moins qu’il y a vingt ans, tandis que les dividendes versés par les sociétés et qui ont mauvaise presse dans l’opinion servent surtout à payer les retraites des Américains, des Britanniques et des représentants de tous les pays qui détiennent désormais majoritairement des titres hexagonaux. La suppression de ce pan entier de l’impôt constituerait un pas dans la bonne  direction, même s’il s’agit  pour l’instant    seulement d’une intention dont on ne connait pas les modalités pratiques. Car, on ne  peut douter que les obstacles auxquels il se heurterait se traduirait par une bataille  où interviendraient des lobbies  pour mette  en place des limitations ou des dérogations. La multiplication des détaxations introduites ces dernières années par le biais de fondations ayant des motifs culturels ou humanitaires représente  autant de résistances au changement et au maintien du régime  actuel. D’autant que la structure et le dispositif de l’impôt seraient maintenus : on se contenterait de changer le nom qui deviendrait « impôt sur la fortune immobilière » pour affecter de lui donner  un coup de jeune.  Mais on maintiendrait  l’exonération des œuvres d’art et des antiquités,  qui constituent, à l’heure où les contrôles sur les  mouvements financiers se font de plus en  plus sévères, un des principaux vecteurs du blanchiment  d’argent. Tandis que l’on  peut être assuré que dans l’avenir la  tentation pourrait être grande d’augmenter sa rentabilité  par l’introduction de nouvelles  taxations.  De toutes les manières, une bataille s’engagera sans doute autour de l’éventuelle réforme susceptible de voir le jour, qui déboucherait au mieux sur une simple  atténuation des effets pervers qu’il suscite. Ce n’est pas ainsi que l’on assisterait à un retour en grande pompe des exilés fiscaux.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vieux croco
- 05/05/2017 - 18:47
ISF populiste
tout ce qui flatte le peuple étant déclaré "populiste" ,cet impôt le devient et l'efficacité économique n'est plus la priorité de notre futur président.
tananarive
- 05/05/2017 - 09:01
La poule aux oeufs d'or.
Les gens qui paient l'ISF et beaucoup d'impôts,n'attendent que l'occasion de partir s'installer ailleurs, Ils en part chaque année et bientôt les gens qui sont pour l'impôt socialiste fortune diront qu'il faut garder les riches de force et leur prendre tout, les riches arrêterons de travailler et le pays coulera, regarder le Venezuela. Macron veut que 80% des Français ne paie plus la taxe d'habitation mais qui va payer le manque de 10 milliards, les 20% restants. La révolte fiscale est a son début mais elle va faire mal.