En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
Méthode Coué

Jean-Luc Mélenchon : "Non, je ne suis pas d'extrême gauche"

Publié le 16 avril 2017
Le candidat de la France insoumise a répondu aux questions du Parisien et se dit, une nouvelle fois "prêt à gouverner."
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le candidat de la France insoumise a répondu aux questions du Parisien et se dit, une nouvelle fois "prêt à gouverner."

Jean-Luc Mélenchon, prochain président de la République ? En tout cas, il y croit. "Je serais au second tour" assure-t-il dans le Parisien, soulignant qu'il voulait gouverner. "Je n'ai pas la culture du minoritaire permanent" avance-t-il. "Quand je me présente à une élection, c'est pour la gagner. Je me comporte comme un homme qui s'apprête à gouverner. Je connais bien mes dossiers, si je suis élu à l'Elysée, je saurai exactement par quel bout commencer. Cela n'a jamais été si près de se réaliser, ce qui serait un événement mondial. J'entends ou je lis qu'on me dépeint comme quelqu'un d'ultra-extrême gauche. Si c'est le cas, je me demande ce que devient Poutou... Non, je ne suis pas d'extrême gauche."

Il est aussi revenu sur sa politique fiscale. "Ceux qui gagnent moins de 4 000 € par mois verront leurs impôts baisser et, évidemment, ceux qui sont à l'autre bout paieront" explique-t-il. "Je créerai 14 tranches d'impôt pour répartir l'effort et arrêter de tout faire porter sur le dos de la classe moyenne. Oui, je suis pour la redistribution de la richesse. Et elle aura lieu si l'on vote pour moi. Il ne faut pas espérer qu'on puisse me faire peur ou que j'aie la main qui tremble au moment de décider."

Interrogé sur la faisabilité de son programme économique, il assure que "le chiffrage a été fait par des experts, des professeurs d'économie, sur la base des hypothèses macroéconomiques les moins favorables. Le FMI, une institution qui a une réputation épouvantable de Père la Rigueur, estime que 1 euro investi génère 3 euros d'activité et qu'il vaut mieux emprunter cet euro que le prélever dans les caisses de l'Etat car la mécanique est alors plus productive. Nous avons pris l'hypothèse que 1 euro investi génère non pas 3 mais 1,50 euro d'activité."

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Descente aux enfers : alors que la canicule s’abat sur la France, la culture démocratique s’évapore

02.

Ces caractéristiques pas très progressistes qui expliquent paradoxalement que Greta Thunberg soit devenue l’idole de ceux qui croient l’être

03.

Un million de personnes veulent envahir la zone 51 aux Etats-Unis

04.

Jordan Bardella sur Sibeth Ndiaye : "Elle est habillée comme un Télétubbies"

05.

Pourquoi le Roi Lion pourrait être le dernier classique que Disney parvient à recycler

06.

Quand les documents officiels sur le SNU montrent que l’occasion de restaurer l’autorité a été manquée

07.

Pourquoi l’Europe ne s’est jamais complètement remise de l’échec de l’attentat du 20 juillet 1944 contre Hitler

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

05.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

06.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

03.

Ces caractéristiques pas très progressistes qui expliquent paradoxalement que Greta Thunberg soit devenue l’idole de ceux qui croient l’être

04.

Descente aux enfers : alors que la canicule s’abat sur la France, la culture démocratique s’évapore

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

Commentaires (16)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
langue de pivert
- 17/04/2017 - 15:41
☺ SI !
Tu es un putain de trotsko mâtiné maoïste camarade (tu couvres le massacre du Tibet, de son peuple et de sa culture) ! On te regarde !
Benvoyons
- 17/04/2017 - 12:09
Nous voyons le retour des voix de Gauche MLP FN
chez lui en tous les cas!! L'effondrement de MLP FN ne s'explique que comme ça
antidote
- 17/04/2017 - 11:01
Le CHAVEZ à la Française !
Pauvre peuple de gauche identique au peuple Grecque abrutis , sous perfusion de discours ahurissants d'un tribun fort en gueule et qui serait incapable de gouverner en appliquant le 10 ème de ses promesses, miment le crapaud des fables de La Fontaine ! Il serait temps que les Français remettent les pieds sur terre et cessent de se gargariser inutilement de ces discours farfelus d'un vieux revanchard trotskiste !!!