En direct
Best of
Best of du 6 au 12 avril 2019
En direct
© JIM WATSON / AFP
180°
Syrie, Chine, Otan : les revirements diplomatiques de Trump
Publié le 13 avril 2017
Alors que la Russie vient de mettre son véto sur une résolution de l'ONU, à propos de l'attaque chimique en Syrie, le président américain brouille les pistes sur ses prises de positions.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que la Russie vient de mettre son véto sur une résolution de l'ONU, à propos de l'attaque chimique en Syrie, le président américain brouille les pistes sur ses prises de positions.

La diplomatie américaine est dans le brouillard complet, depuis l'attaque chimique, attribuée à Bachar al-Assad, soutenu par Moscou. Alors que Vladimir Poutine devait être un allié, les relations se sont brutalement détériorées. "A l'heure actuelle, nous ne nous entendons pas du tout avec la Russie. A propos de notre relation avec la Russie, il se peut que nous soyons tombés au plus bas niveau de tous les temps" souligne Donald Trump lors d'une conférence de presse. Il réagissait au véto posé par la Russie sur la proposition de résolution à l'ONU qui vise Bachar al-Assad.

Et ce n'est que le premier revirement diplomatique de la liste. Lui qui jugeait l'OTAN "obsolète," est désormais un ardent défenseur de l'organisation qu'il qualifie de "rempart pour la paix internationale (…) J'avais dit que c'était une organisation obsolète, l'Otan n'est plus obsolète."

Puis c'est son avis sur la Chine, qui a tourné. Le président Trump était, en effet, très véhément contre Pékin, pendant sa campagne. "Je pense qu'il y a une bonne alchimie entre nous" a-t-il expliqué, à propos du président chinois Xi. Fini, donc, les meances de droits de douanes écrasants contre les produits chinois. Alors que le président Trump entame des bras-de-fer complexes avec la Russie et la Corée du Nord, il a maintenant besoin de partenaires. Et tant pis pour les promesses.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Les puissants relais de l'Algérie en France ; Ces amis de Ghosn que tout le monde craignait chez Renault; L'avertissement de Philippe à Castaner; Technip: et un mégagâchis industriel de plus; Notre-Dame partout dans les hebdos, le catholicisme plus rare
04.
Un pognon de dingue pour Notre-Dame de Paris ? Oui, car l'Homme ne vit pas que de pain
05.
Hausse des salaires : Jeff Bezos peut-il révolutionner le capitalisme américain ?
06.
Près d'un milliard d'euros de dons pour Notre-Dame : une occasion en or pour repenser le lien entre sens de la dépense publique et consentement à l'impôt
07.
Le blues des gendarmes de Matignon ne faiblit pas
01.
Alliot-Marie : scandale ou acharnement ?
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
04.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Jardinier
- 13/04/2017 - 19:29
Il a tellement de casseroles qu'on lui a mit
Les points sur les "i". Tu vas dans la bonne direction ou alors c'est l'impeachment.
assougoudrel
- 13/04/2017 - 17:05
Ne serait-ce pas ce que l'on
appelle un "cœur d’artichaut"? Je t'aime, je ne t'aime plus. Pour la stabilité du monde, nous avons besoin de dirigeants stables et réfléchis; n'oublions pas le proverbe qui dit de ne pas confondre vitesse et précipitation.