© AFP
Rencontre

Moscou : Marine Le Pen reçue par Vladimir Poutine

Publié le 24 mars 2017
La candidate doit aussi participer ce vendredi aux travaux de la commission des affaires étrangères de la Douma, la chambre basse du Parlement, avant de rencontrer son président Viatcheslav Volodine.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La candidate doit aussi participer ce vendredi aux travaux de la commission des affaires étrangères de la Douma, la chambre basse du Parlement, avant de rencontrer son président Viatcheslav Volodine.

Arrivée dans la capitale russe vendredi 24 mars au matin, la présidente du Front national a été reçue par Vladimir Poutine. Le président russe a notamment affirmé que "la Russie n’interférerait pas dans l’élection" française, d'après les propos retranscrits par les agences de presse russes. Officiellement, la rencontre n'était pas inscrite dans leurs agendas respectifs. 

Marine Le Pen doit aussi participer ce vendredi aux travaux de la commission des affaires étrangères de la Douma, la chambre basse du Parlement, avant de rencontrer son président Viatcheslav Volodine.

>>>>> À lire aussi : Pourquoi contrairement à ce qu’on dit, Poutine ne souhaite pas une alliance avec Trump

Le président de la commission des affaires étrangères de la Douma a indiqué aux agences russes que Marine Le Pen se trouvait en Russie à son "invitation personnelle". Selon lui, cette visite aura notamment pour enjeu "la lutte contre le terrorisme et les questions liées à la coopération franco-russe".

La veille, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a estimé que la présidente du Front national n’était pas une "populiste" mais une "réaliste" et une "antimondialiste".

Dans le cadre de cette rencontre, Marine Le Pen a par ailleurs rappelé son opposition aux sanctions politiques et économiques "totalement stupides" prises par l'Union européenne contre la Russie à la suite du conflit ukrainien.

Vu sur : Lu sur Le Monde
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une suggestion pour Greta Thunberg : et si pour sauver la planète, on guillotinait les riches ?

02.

Carlos Ghosn : enfin un ami, Francis Ford Coppola !

03.

Laeticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

04.

Arrêt de l’enquête dans les maternités de Fukushima : un non-lieu sanitaire pour le nucléaire ?

05.

Les épargnants français, bipolaires ?

06.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

07.

Le général iranien Qassem Souleimani, maître de guerre sur le front syro-irakien

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

04.

Laeticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

05.

Services secrets turcs : les hommes des basses œuvres du président Erdogan

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

G7 à Biarritz : ces inégalités croissantes dans les pays occidentaux dont les progressistes ne veulent pas entendre parler

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

05.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

06.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cloette
- 25/03/2017 - 19:53
Poutine est un grand chef d'Etat
bien plus que ne l'a été Obama et que ne l'est Trump . Il a vu l'URSS exploser, et il redonne sa fierté à la Russie qui nous est si proche par l'Histoire de l'Europe .
assougoudrel
- 25/03/2017 - 11:49
Les agriculteurs français perdent
20 milliards d'euros par an, à cause de la "punition" des européens. Vlad a tout acheté ou remplacé du vieux matériel par du neuf et les russes font tout eux-même, surtout le fromage. Ce qui leur manque, il l'achète aux chinois. Ce qui veut dire que, même si Poutine achètera de nouveau en France, ce ne sera pas grand-chose. Il n'est pas prêt d'acheter de si tôt des navires de guerres Mistral.
clint
- 25/03/2017 - 11:41
asinus sinum fricat !
Quand on a en modèle des sociétés proches (libertés, ouvertures, économie, etc) il est normal que l'on ait des affinités. Il est sûr qu'en Russie l'obamacare aurait été supprimé par la seule volonté de "l'élu" !