En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
UE

François Hollande prône une Europe à plusieurs vitesses

Publié le 06 mars 2017
"Ou bien on fait différemment, ou bien on ne fera plus ensemble", estime le président de la République.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Ou bien on fait différemment, ou bien on ne fera plus ensemble", estime le président de la République.

Juste avant un mini-sommet européen qui réunira les dirigeants français, allemand, italien et espagnol à Versailles, François Hollande a donné une interview à plusieurs médias européens. Il y a exposé sa vision de l’Europe.

"Le sursaut européen suppose un choix clair sur sa forme d'organisation", estime le chef d’Etat, pour qui "il n'y a pas d'alternative à une Europe à plusieurs vitesses pour éviter l'explosion de l'Union européenne". "L'Europe à 27 ne peut plus être l'Europe uniforme à 27. Longtemps, cette idée d'une Europe différenciée, avec des vitesses différentes, des rythmes distincts pour progresser, a suscité beaucoup de résistance. Mais aujourd'hui, c'est une idée qui s'impose. Sinon, c'est l'Europe qui explose", poursuit-il. "Ou bien on fait différemment, ou bien on ne fera plus ensemble", tranche-t-il. "A l'avenir, il y aura un pacte commun, un marché intérieur avec, pour certains une monnaie unique", prédit François Hollande, assurant toutefois que "sur ce socle il sera possible, pour les Etats membres qui le voudraient, d'aller plus loin dans la Défense, plus loin dans l'harmonisation fiscale ou sociale, plus loin sur la recherche, la culture, la jeunesse."

Le FN dans le viseur

Inquiets de la possible victoire de Marine Le Pen à l’élection présidentielle, il assure que même si "l'extrême droite n'a jamais été aussi haute depuis plus de 30 ans", "la France ne cèdera pas". La France "a conscience que le vote du 23 avril et du 7 mai déterminera non seulement le destin de notre pays mais aussi l'avenir-même de la construction européenne", fait valoir François Hollande dans cette interview accordée également au Monde. "Car si d'aventure la candidate du Front national l'emportait, elle engagerait immédiatement un processus de sortie de la zone euro et même de l'Union européenne", prévient-il.

"C'est l'objectif de tous les populistes, d'où qu'ils soient : quitter l'Europe, se fermer au monde et imaginer un avenir entouré de barrières de toutes sortes et de frontières défendues par des miradors", poursuit François Hollande, en faisant une allusion au président américain Donald Trump. Ainsi, s'assigne-t-il pour "ultime devoir" avant de quitter l'Elysée à la mi-mai "de tout faire pour que la France ne puisse pas être convaincue par un tel projet, ni porter une si lourde responsabilité".

Vu sur : Lu sur Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

02.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

03.

La fête est finie : les constructeurs automobiles obligés de tirer les leçons de la baisse importante de leurs ventes

04.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

05.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

06.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

07.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

05.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

04.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

05.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Citoyen Ordinaire
- 06/03/2017 - 18:09
Pourquoi tu n'as rien fait....
Pour que cela bouge dans ces 5 ans ? Ou fait des propositions...
Ridicule de bout en bout, y compris les méchants russes, je passe du temps sur les réseaux sociaux...mais je ne les vois toujours pas !
Croire qu'une Union à 28 avec des intérêts divergents fonctionnera quand déjà tous n'arrivent pas à gérer leurs pays....
horus35
- 06/03/2017 - 17:22
Beurk !
Un seul commentaire: hollande, ferme la !
langue de pivert
- 06/03/2017 - 14:20
"EN MARCHE" Arrière ! ☺ Saison 2 avec le minet rose ?
L'Europe avance et la France recule depuis 5 ans ! Ne touche plus à rien ! Il y a déjà 2 vitesses ! Va faire tes cartons crevure !