En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© AFP
Clap de fin

Benoît Hamon acte la fin des négociations avec Jean-Luc Mélenchon

Publié le 27 février 2017
"Je l'ai vu, il m'a confirmé ce que je savais, c'est qu'il sera candidat. Dont acte, la situation est maintenant claire" a expliqué le candidat socialiste sur TF1.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Je l'ai vu, il m'a confirmé ce que je savais, c'est qu'il sera candidat. Dont acte, la situation est maintenant claire" a expliqué le candidat socialiste sur TF1.

La réunion n'aura donc pas lieu. Elle semblait, de toute façon, mal partie depuis le début tant les deux courants se détestent. Après s'être renvoyé la balle, le Parti socialiste et le Front de gauche ont donc mis un terme aux timides pourparlers qu'ils avaient tenté de mettre en place. Dimanche soir sur TF1, Benoit Hamon a mis fin au suspense. "Je l'ai vu, il m'a confirmé ce que je savais, c'est qu'il sera candidat. Dont acte, la situation est maintenant claire" a tranché le député des Yvelines en évoquant le leader de la France insoumise.

"Je ne veux pas me situer en compétition avec lui" affirme de son côté Jean-Luc Mélenchon dans une interview à Ouest-France. Mais de prévenir : "Je crains que ce soit beaucoup trop tard. Nous sommes à soixante jours du premier tour. J’ai un programme, qui a été bouclé en novembre. Qui pourrait croire à un accord de coin de table sur les sujets qui nous séparent comme l’avenir de l’Union européenne ? Il s’agit de se préparer à gouverner un grand pays ! Pas d’un arrangement personnel !"

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

02.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

03.

Au Yémen, les Emirats Arabes Unis défendent leurs intérêts... au détriment des Saoudiens

04.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

05.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

06.

Pourquoi l’euro pourrait bien être le prochain dommage collatéral de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

07.

Yémen, la situation évolue discrètement cet été à l'abri des regards des vacanciers

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

05.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

06.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
langue de pivert
- 27/02/2017 - 12:49
Soumis à la gauche, soumis à l'islam !
Si un des 2 est au premier tour ils se marieront avant le deuxième ! Mélanchon, avec ses grands airs, s'est soumis à Hollande en 2012 : il recommencerait avec son dauphin bien sûr ! Macron ; Mélanchon ; Hamon les 3 islamo-socialistes qu'il faut éjecter au premier tour. Question de survie.
Stargate53
- 27/02/2017 - 08:40
Cela démontre leur vraie nature !
Celle qui conduit à l'échec ! Et il ne faut pas le regretter car leurs croyances ne peut mener qu'au chaos et à la régression de la France.
assougoudrel
- 27/02/2017 - 08:03
Tant mieux!!!
Mathématiquement, ils sont foutus.