En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
Vigilance

Radicalisation : plusieurs centaines de mineurs français vont rentrer de Syrie

Publié le 02 février 2017
De retour dans l'hexagone, ces mineurs seront accompagnés dans le cadre de l'aide sociale à l'enfance (ASE).
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
De retour dans l'hexagone, ces mineurs seront accompagnés dans le cadre de l'aide sociale à l'enfance (ASE).

La sous-préfète chargée de coordonner les actions contre la radicalisation en France a indiqué jeudi 2 février que près de 700 mineurs français se trouvant aujourd'hui en Syrie rentreront bientôt en France. C'est "juste une question de temps", a fait savoir Sylvie Especier, citée par l'AFP. 

"Depuis le mois de septembre dernier, 24 mineurs sont revenus de Syrie (…) Nous estimons qu'il en reste sur zone plusieurs centaines, pas loin de 700 au total, dont plus de la moitié ont moins de 5 ans et le tiers est né sur place. Ils vont revenir en France, c'est juste une question de temps", a expliqué la responsable de la cellule nationale de coordination et d'appui à l'action territoriale au sein du Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (CIPDR), lors d'une réunion à Nice du réseau "Radicalisation awareness network".

De retour dans l'hexagone, ces mineurs âgés de quelques mois à 16 ans selon les autorités, seront accompagnés dans le cadre de l'aide sociale à l'enfance (ASE).  Certains pourront être scolarisés, mais "ce n'est pas toujours possible tout de suite", admet-elle: "En tout cas, c'est l'objectif que nous poursuivons: permettre à ces enfants de retrouver une vie d'enfant. Pour les plus grands, c'est la question d'une formation qui se pose". Leurs parents étant placés en garde à vue à leur arrivée en France, les mineurs sont séparés de leur famille. "Pour faire face à ces retours dans les mois qui viennent, nous réfléchissons à de nouvelles formes d'accueil. On envisage par exemple, mais ce n'est encore qu'à l'état de la réflexion, la création de centres mères-enfants, quand il s'agira d'enfants en bas âge", ajoute Sylvie Especier.

>>>> À lire aussi : Sombre prédiction d’un spécialiste européen de l’islamisme radical : le problème de l’Europe va aller en s’aggravant

 

Vu sur : Lu sur Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

02.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

03.

La fête est finie : les constructeurs automobiles obligés de tirer les leçons de la baisse importante de leurs ventes

04.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

05.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

06.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

07.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

06.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ISABLEUE
- 03/02/2017 - 17:06
pas nés en France
pas français puisque les parents ont été déchus de leur nationalité pour traitrise , non???? Ou pas.

padam
- 03/02/2017 - 12:42
On est où là!
Sidérant d'incohérence. D'un côté le pouvoir en place se vante du succès de nos frappes aériennes (avec probablement quelques dégâts collatéraux), notamment contre les centre de "formation" djihadistes en Irak et Syrie, et d'un autre côté on s'apprête à accueillir ces mêmes djihadiste avec tous le égards dus à des hôtes privilégiés. La guerre hors les murs, l'islamo-collaboration à l'intérieur. L'Histoire jugera...
Stargate53
- 03/02/2017 - 11:07
NON et NON !
Pas de retour en France qu'ils restent dans leur pays d'adoption islamique avec tous les adultes fanatisés, radicalisés qu'ils affectionnent tant ! Y-en a marre de récupérer les égarés de toute sorte ! Les intoxiqués des idéologies mortifiées n'ont rien à faire dans un pays qu'ils détestent sauf si les pouvoirs public affectionnent les attentats et les fauteurs de troubles ! La France leur doit rien !