En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© Reuters
Refroidissement des relations
Face à Trump, François Hollande promet "de la fermeté"
Publié le 28 janvier 2017
Le président américain a notamment annoncé l'interdiction de l'entrée sur le territoire des réfugiés syriens, jusqu'à nouvel ordre.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le président américain a notamment annoncé l'interdiction de l'entrée sur le territoire des réfugiés syriens, jusqu'à nouvel ordre.

L'entretien entre Donald Trump et ses homologues français et allemand, ce samedi, s'annonce corsé. Le président américain a ainsi décidé d'un fort tour de vis autour de l'immigration, notamment en interdisant l'arrivée de Syriens sur le territoire américain, jusqu'à nouvel ordre et en suspendant pendant quatre mois le programme d'admission de réfugiés aux Etats-Unis.

Ce décret "ne peut que nous inquiéter", a déclaré ce samedi le ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, lors d'une conférence de presse à Paris. "Nous avons des engagements internationaux que nous avons signés. L'accueil des réfugiés qui fuient la guerre, qui fuient l'oppression, ça fait partie de nos devoirs (…) Mais il y a beaucoup d'autres sujets qui nous inquiètent" a-t-il précisé aux côté de son homologue allemand Sigmar Gabriel. "Nous prendrons contact avec notre collègue Rex Tillerson lorsqu'il sera nommé pour discuter point par point et avoir une relation claire."

Dans la journée, c'est le président français qui s'est exprimé. "Lorsqu'il y a des déclarations qui viennent du président des Etats-Unis sur l'Europe et lorsqu'il parle du modèle du Brexit pour d'autres pays, je crois que nous devons lui répondre", a déclaré François Hollande. "On doit affirmer nos positions et engager un dialogue avec fermeté sur ce que nous pensons."

"Quand le président des Etats-Unis évoque le climat pour dire qu'il n'est pas encore convaincu de l'utilité de cet accord, nous devons lui répondre (…) "Quand il ajoute des mesures protectionnistes, qui pourraient déstabiliser les économies, pas simplement européennes mais les économies des principaux pays dans le monde, nous devons lui répondre et quand il refuse l'arrivée de réfugiés, alors que l'Europe a fait son devoir, nous devons lui répondre."

Vu sur : Lu sur Europe 1
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Les effroyables supplices infligés à Ravaillac, l’assassin du "bon roi" Henri IV
04.
Public voit un nouvel homme dans la vie de Laeticia Hallyday; Angelina Jolie veut récupérer le sien; Brigitte Macron au chevet de l’AVC de Line Renaud; Ségolène Royal & François Hollande bientôt mamie-papy; Louis Sarkozy accouche d’une ligne de mocassins
05.
Le paradoxe des sacs plastiques ou quand le remède (de leur suppression) est pire que le mal
06.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
07.
Emmanuel et Brigitte Macron profitent d'un bain de foule au Touquet
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
04.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
05.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
06.
Faut-il craindre l'opération "Revanche pour le Sham" de l'EI
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
Commentaires (35)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Citoyen Ordinaire
- 30/01/2017 - 14:39
Le président tout mou....
Devient un gros dur à quelques jours de partir...
Mdr.
Comment l'ennemi de la finance est devenu le promoteur de la finance qui oeuvre pour le chaos...
Et pourquoi l'on nous parle encore de "réfugiés" ?
Aghir
- 29/01/2017 - 21:07
Hollande
boit ou il se came pour dire autant de conneries?
abracadarixelle
- 29/01/2017 - 20:24
Le Gros promet de la fermeté ???
Va falloir le placer quelque temps au congélateur pour raffermir tout ça.... Franchement, qui l'écoute encore , ici et ailleurs ?
le moins pire qu'il pourrait faire pour le pays serait de la fermer jusqu'à son départ, que je lui souhaite honteux, semblable à la façon dont il a reconduit NS ....