En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1

02.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

05.

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

07.

Emmanuel Macron en passe d’entériner la victoire posthume des Gilets jaunes

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

04.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

05.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

ça vient d'être publié
décryptage > Media
France Télévisions

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

il y a 6 min 51 sec
décryptage > High-tech
Maîtres des données personnelles

Ce que Margrethe Vestager ne semble pas comprendre à la phase 2 de la conquête du monde par les GAFAM

il y a 47 min 12 sec
décryptage > France
Politique territoriale

Cette case qui manque aux élites françaises pour trouver le remède à l’impuissance politique et à la crise de défiance généralisée

il y a 1 heure 24 min
pépites > Europe
Voix de la France
La candidature de Thierry Breton à la Commission européenne a été validée par les eurodéputés
il y a 15 heures 19 min
pépites > International
Lourd bilan
Cessez-le-feu à Gaza après deux jours d'affrontements
il y a 16 heures 46 min
pépite vidéo > France
Incendie
Le toit de la mairie d'Annecy a été ravagé par les flammes
il y a 17 heures 37 min
pépites > France
Coup de sang
Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"
il y a 18 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un amour sans résistance" de Gilles Rozier : interroge intelligemment en laissant la place à plusieurs interprétations

il y a 20 heures 3 min
light > High-tech
Mickey détrône Netflix
10 millions de personnes se sont abonnées à Disney + en un seul jour
il y a 21 heures 9 min
décryptage > Politique
Engagement

Combats de gauche : alerte à la supériorité morale

il y a 22 heures 15 min
décryptage > Société
"Arabe de service", "nègre de maison" et autres joyeusetés

Pourquoi les militants qui traitent leurs adversaires issus de minorités de "native informant" ne sont ni démocrates, ni républicains

il y a 33 min 27 sec
décryptage > Social
Mesures fortes ?

Emmanuel Macron en passe d’entériner la victoire posthume des Gilets jaunes

il y a 1 heure 2 min
light > Sport
"Etat de santé confidentiel"
Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1
il y a 14 heures 48 min
pépite vidéo > Santé
Prouesse médicale
Une opération de deux soeurs siamoises s'est déroulée avec succès
il y a 15 heures 44 min
pépites > Santé
Réponse du gouvernement
Crise à l'hôpital : Emmanuel Macron dit avoir "entendu la colère et l'indignation" et promet des mesures fortes
il y a 17 heures 5 min
décryptage > Société
Rhétorique hochet

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

il y a 18 heures 25 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 13 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 19 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Greco" au Grand Palais : Greco, ce génie...

il y a 20 heures 11 min
pépites > International
Bras de fer
Recep Tayyip Erdogan considère que les propos d'Emmanuel Macron sur l’Otan et la Turquie sont "inacceptables"
il y a 21 heures 34 min
décryptage > Europe
Facilité

Souveraineté numérique : attention aux pièges de l’ambition politique européenne

il y a 22 heures 36 min
Optimiste

Theresa May : un Brexit "net et clair" mais qui se fera dans le "calme et la tranquillité"

Publié le 17 janvier 2017
La Première ministre britannique donne ses premières indications sur la sortie de son pays de l'Union européenne. "Pas un pied dedans, un pied dehors" avance-t-elle.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La Première ministre britannique donne ses premières indications sur la sortie de son pays de l'Union européenne. "Pas un pied dedans, un pied dehors" avance-t-elle.

C'était une déclaration très attendue en Europe. Theresa May s'est exprimée sur l'avenir de son pays en Europe, dans le cadre du Brexit. Avec une bonne dose d'optimiste, elle a appelé à un accord net qui serait bénéfique pour les deux parties.

  • La Première ministre annonce un Brexit "net et clair" mais qui se fera dans le "calme et la tranquillité" 
  • Le Parlement va devoir voter sur cette sortie
  • Le Royaume-Uni va bien sortir du marché commun et de l'union douanière
  • Les négociations resteront secrètes et s'annoncent longues


  • 13h40 : vers un paradis fiscal

    Interrogée par un journaliste, Theresa May ne confirme pas mais n'infirme pas l'idée non plus que son pays puisse se transformer en paradis fiscal pour attirer les investisseurs.

13h35 : "il faut que ce soit un succès"

"Nous ne pouvons pas retourner le résultat, il faut que ce soit un succès" lance-t-elle.

13h30 : l'optimiste est de rigueur

Theresa May martèle sa volonté d'obtenir un accord bénéfique tant pour son pays que pour  l'UE à qui elle rend hommage tout au long de son discours. "Nous voulons rester un ami, un voisin sur lequel on peut compter" assure-t-elle critiquant les Européens tentés par un "accord punitif" pour le Royaume-Uni. "Nous voulons un bon accord" et une sortie "dans le calme et la tranquillité (…) un accord positif peut être trouvé."

13h25 : des négociations qui s'annoncent secrètes

"Ceci n'est pas un jeu, c'est une négociation délicate" a-t-elle prévenu à destination des médias, tentés de briser la confidentialité de ce processus. "Je ne suis pas là pour donner des infirmations quotidiennes au journaux" précise-t-elle.

13h22 : une coopération maintenue

Theresa May a précisé que la coopération avec l'UE sera maintenue notamment concernant le renseignement, le terrorisme ou la diplomatie. La sécurité fera partie des prochaines négociations.

13h20 : Quelles conséquences avec la fin du marché commun ?

The PM fails to understand if we leave the EU Single Market we'd have no say over the rules applying to almost half our exports #Brexit

— Chuka Umunna (@ChukaUmunna) 17 janvier 2017

13h15 : La fin du marché commun

Ce que je propose, ce n'est pas d'être membre du marché unique, cela voudrait dire accepter un rôle de la cour de justice Europe (…) cela voudrait dire ne pas quitter l'UE (…) Nous ne cherchons pas à être membre du marché unique mais avoir l'accès le plus grand possible à un marché." Elle a évoqué sa volonté de se tourner aussi vers d'autres marchés (la Chine, le Brésil…)

13h10 : l'immigration en question

"Nous allons toujours vouloir de l'immigration, surtout si elle est qualifiée. Nous serons toujours heureux d'accueillir des migrants individuels mais le Brexit doit être le contrôle du nombre de personnes entrant depuis l'Europe. Et c'est ce que nous allons faire."

13h06 : Le texte sera soumis au Parlement

"L'accord sera soumis au Parlement britannique avant d'entrer en vigueur (...) "Je suis là pour négocier un accord satisfaisant."

13h05 : "manque de souplesse"

"nous allons reprendre le contrôle de nos lois et sortir de la juridiction européenne (...) On manquait de souplesse sur un certain nombres de sujets.

13h : Vers un Brexit "dur" ?

"pas un pied dedans, un pied dehors" assure Theresa May qui se veut rassurante sur les liens entre son pays et l'Union européenne.  "Nous quittons l'UE mais nous ne quittons pas l'Europe" explique-t-elle.

12h55 : hommage à l'UE

"Je ne souhaite pas la faillite de l'Union européenne mais je souhaite saisir l'opportunité pour dire à quel point nous avons muri notre décision" affirme-t-elle. "Ce n'est pas simple car notre culture est profondément internationale."

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1

02.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

05.

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

07.

Emmanuel Macron en passe d’entériner la victoire posthume des Gilets jaunes

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

04.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

05.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
MIMINE 95
- 18/01/2017 - 13:59
à bd: ENCORE UN "REFORMATEUR" DE l'EUROPE, chaud devant chaud !
Macron.... et ses... "visions" en guise de programme, entrainant des adeptes "hallucinés" vers la "gauche réelle". OUPS !, ça me rappelle 1983 et les années qui ont suivi, foutu souvenir de bad trip !
zouk
- 18/01/2017 - 10:09
Brexit dans le calme et la tranquillité
Fort douteux! pour avoir dirigé une entreprise à Londres durant 10 ans, je sais combien les Britanniques haïssent l'Europe et combien ils sont retors en négociation.
jc0206
- 17/01/2017 - 18:35
Elle cause elle cause ....
La Mémée mais elle ne déclenche toujours pas l'article 50. Peut-être pas aussi nette, claire, calme et tranquille que cela.