En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Reuters
Enquête

Braquage de Kim Kardashian : six suspects, dont le "cerveau" présumé, ont été mis en examen

Publié le 13 janvier 2017
"Ces six mises en examen sont intervenues au terme d'un travail remarquable de la brigade de répression du banditisme", a déclaré le parquet.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Ces six mises en examen sont intervenues au terme d'un travail remarquable de la brigade de répression du banditisme", a déclaré le parquet.

Six individus, dont le "cerveau" présumé du braquage de la vedette américaine Kim Karsashian en octobre 2016 à Paris, ont été mis en examen par un juge d'instruction, a indiqué ce vendredi le Parquet. 

Parmi ces suspects, quatre des cinq membres présumés du commando, dont le "cerveau" et son fils, ont été mis en examen notamment pour vol avec arme en bande organisée, enlèvement et séquestration et association de malfaiteurs. Âgé de 27 ans, le fils du "cerveau" présumé a lui aussi été mis en examen des mêmes chefs. Il est également suspecté d'avoir servi de chauffeur aux braqueurs.  

La compagne du chef du commando, Christiane G., a également été mise en examen, notamment pour complicité de vol avec arme en bande organisée et complicité d'enlèvement et séquestration, et association de malfaiteurs. Plus d'informations sur la mise en détention provisoire des suspects devraient être  communiquées dans la soirée. 

"Ces six mises en examen sont intervenues au terme d'un travail remarquable de la brigade de répression du banditisme", a déclaré le parquet. 

>>>> À lire aussi : Crime organisé : le syndrome Kardashian

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 15/01/2017 - 09:06
J'ai eu peur
J'ai cru que l'article parlait dû cerveaux de Kardashian, ce n'est pas le car il ne trouveraient pas grand chose, par contre dû silicone....
clint
- 14/01/2017 - 20:48
Mais que fait Kim Kardashian sue Atlantico ??
Elle représente tout ce que les lecteurs n'aiment pas !! Bon, c'est vrai qu'aux US beaucoup de "religieux" ne l'aiment pas non plus !