En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© Reuters
Accusations
Syrie : Vladimir Poutine critique les Occidentaux pour leur absence lors de l'évacuation d'Alep
Publié le 23 décembre 2016
Le président russe a notamment reproché à Obama de relancer la course aux armements.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le président russe a notamment reproché à Obama de relancer la course aux armements.

Lors de sa conférence presse annuelle, Vladimir Poutine s'est félicité ce vendredi d'avoir réussi "la plus importante action humanitaire internationale du monde contemporain" à Alep. Le président russe a indiqué que "plus de 100 000 personnes ont été évacuées d'Alep et des milliers ont été évacués d'autres villes en échange de l'évacuation d'Alep".

Il a profité pour attirer l'attention sur l'absence des Occidentaux de ce processus, notant que l'évacuation "n'aurait pu être achevée sans la participation active du président turc et du président iranien" Bien évidemment, Bachar el Assad n'a pas été oublié. Vladimir Poutine l'a complimenté pour "sa bonne volonté et son travail".

Accusations contre les États-Unis

Il a aussi reproché à Obama d'être le responsable de la nouvelle course aux armements. Tout en assurant que la Russie n'en veut pas, Vladimir Poutine a indiqué que les systèmes nucléaires russes sont capables de franchir tous les boucliers antimissiles, y compris américains. "90% des capacités nucléaires russes ont été modernisées", a prévenu Vladimir Poutine, promettant de diminuer les dépenses militaires à 2,8% du PIB dans le futur proche.

Outre, fâché que la Russie soit accusée d'ingérence dans les élections américaines, il a qualifié "d'humiliation" pour les démocrates la défaite d'Hillary Clinton. Accusé les mêmes d'être mauvais perdants, tricheurs (à propos de l'écartement de Bernie Sanders) et de s'être "coupés du peuple".

Ukraine

Il n'a pas parlé de l'Europe au cours des quatre heures de la conférence de presse, retransmise en direct sur 6 chaînes fédérales russes. Vladimir Poutine s'est juste limité à avertir les Européens que la fin du régime des visas pour l'Ukraine "va fortement surcharger le marché du travail de l'UE". Il a néanmoins enjoint les Européens d'accorder aux Ukrainiens le droit de travailler légalement "afin qu'ils ne soient pas affreusement exploités". 

>>> À lire aussi : Un parlementaire américain exige une enquête sur les relations entre Marine Le Pen et Vladimir Poutine… mais au fait, comment les intérêts américains sont-ils eux aussi relayés dans la vie politique française ?

Vu sur : Lu sur Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
02.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
03.
Quand la SNCF se laisse déborder par ses contrôleurs
04.
Renault-Nissan-Fiat Chrysler : le mariage à trois est possible à condition d’éviter trois enterrements
05.
Vent de sécularisation sur le monde arabe ? Ces pays qui commencent à se détourner de la religion
06.
Il y a une grande différence entre l’hygiène et la propreté lorsque vous faites le ménage chez vous et voilà laquelle
07.
Kim Kardashian provoque la colère des Japonais avec le lancement d'une ligne de sous-vêtements, Kimono Intimates
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
03.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
04.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
05.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
06.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
05.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
06.
Canicule : y’a-t-il encore un adulte dans l’avion ?
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Plongeur
- 24/12/2016 - 14:31
A bd
Il a opposé son veto tant que la dératisation n'était pas finie.
Plongeur
- 24/12/2016 - 14:30
Poutine a fait le boulot de façon pragmatique.
Il a chassé Al Quaeda d'Alep en limitant les dégats, il a fait évacuer les civils, quant aux donneurs de leçons, ils ont fait quoi ?
Pourquoi ne parle t'on plus de Mossoul ?
bd
- 24/12/2016 - 12:50
Manipulateur! ... Les vetos, c'était lui!
Vladimir Putin ne manque pas d'air...