© Reuters
Atlantico.fr Uber
Colère
VTC : ce que les chauffeurs réclament
Publié le 18 décembre 2016
Voilà plusieurs jours que les VTC manifestent contre leurs plateformes de réservation.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voilà plusieurs jours que les VTC manifestent contre leurs plateformes de réservation.

Ce dimanche, les VTC étaient encore de sortie près de l'aéroport Charles-de-Gaule. Comme depuis quelques jours, ils protestaient contre leurs plateformes de réservation, dont Uber. "Ce sera tous les jours, les aéroports, convergence vers Paris, et les gares", a prévenu Sayah Baaroun du syndicat Unsa-VTC. La veille, six chauffeurs ont été mis en garde à vue, après des heurts entre grévistes et non-grévistes.

Leur coup de gueule concerne les tarifs qu'ils jugent "humiliants" malgré la promesse d'une hausse décidée par Uber. Selon les calculs des chauffeurs, en enlevant les charges, il ne leur resterait que 3.75 euros par heure, soit bien moins que le smic. Surtout, Uber est critiqué pour des réunions syndicales sélectives, "organisées [...] avec une seule organisation syndicale, à savoir la CFDT, excluant toutes les autres".

Au Parisien, le patron d'Uber France a critiqué "des casseurs qui prennent la France en otage", soulignant néanmoins qu'il était "prêt à rencontrer tout le monde". De son côté, le gouvernement a condamné les violences survenues samedi mais réunira les plateformes VTC et les représentants des chauffeurs pour tenter de trouver une sortie à la crise.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Les puissants relais de l'Algérie en France ; Ces amis de Ghosn que tout le monde craignait chez Renault; L'avertissement de Philippe à Castaner; Technip: et un mégagâchis industriel de plus; Notre-Dame partout dans les hebdos, le catholicisme plus rare
04.
Un pognon de dingue pour Notre-Dame de Paris ? Oui, car l'Homme ne vit pas que de pain
05.
Hausse des salaires : Jeff Bezos peut-il révolutionner le capitalisme américain ?
06.
Près d'un milliard d'euros de dons pour Notre-Dame : une occasion en or pour repenser le lien entre sens de la dépense publique et consentement à l'impôt
07.
Le blues des gendarmes de Matignon ne faiblit pas
01.
Alliot-Marie : scandale ou acharnement ?
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
04.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
langue de pivert
- 18/12/2016 - 16:12
Etat d'urgence ?
30 guignols qui bloquent l'accès à un aéroport international ? Demain des gares ? On va où là ? Entrave à la libre circulation des personnes et de biens ! Il n'y a plus d'autorité de l'état en France ! Saisie confiscatoire des bagnoles pour commencer ! (je prends une option sur la vente du domaine :-) Il y a d'autres moyens de faire valoir ses droits ! Qu'ils se fédèrent et ouvrent leur propre plateforme et Béber va négocier ou lâcher du fric ! On ne se sort pas d'une injustice (si injustice il y a je ne connais pas le dossier) en prenant des citoyens en otages. Mare de ces putains de syndicalistes !
clint
- 18/12/2016 - 15:38
Indépendants, pourquoi ne quittent ils pas Uber ??
Et pourquoi ont ils pris que des grosses voitures cher si ils n'y arrivent pas ? Tout ça va vite poser problème, j'en ai peur, surtout si ça se communautarise ! Entre la Tour Eiffel en grève pendant plusieurs jours, l'état d'urgence, une ville de plus en plus sale avec des familles couchées sur des matelas dans tous les quartiers à touriste ça sent la récession économique galopante !
assougoudrel
- 18/12/2016 - 12:43
Ce que leurs clients réclament
c'est d'être déposés à bon port et non se taper deux bornes à pieds avec leurs bagages.